MONASTÈRE SAINTE-CLAIRE

Les Clarisses à Ronchamp

 
 
 
 
 
 
 

Chronique hebdomadaire

 

RCF_LOGO_BESANCON_QUADRI

Chaque dimanche, à 9h00, soeur Maggy,

vous invite à la retrouver pour sa chronique de la semaine

sur les ondes de RFC Besançon.

 

Fréquence 87.6

 

ÉMISSIONS ARCHIVÉES EN PODCAST

DSC06895 2

   Soeur-Marie Christine du Rivet

DSC06893

Dimanche 3 mars 2024

 

Bonjour,

de la part de la communauté des clarisses de Ronchamp.

 

Après l’au-revoir à l’équipe de clarisses chargées de rédiger les statuts de notre future fédération unique, cette semaine a été ponctuée par le bref séjour chez nous de soeur Marie-Christine Vuillemin, de l’abbaye cistercienne du  Rivet près de Bordeaux.

 

Sœur Marie-Christine est passée en notre monastère qu’elle n’avait jamais vu après une rencontre régionale d’ abbesses et d’abbés cisterciens chez les moines d’Acey. Depuis longtemps, sœur Maggy membre du bureau du Service des moniales l’avait invitée. Enfin, une rencontre est devenue possible et sœur Marie-Christine qui en est la présidente a pu expliquer à toutes l’importance du SDM au service de la vitalité des 220 monastères de France, toutes couleurs de robes et spiritualités confondues. Ces communautés tissent un réseau de prières sur toutes les régions de notre pays.

La projection d’un petit film sur le Rivet fut l’occasion d’un riche échange informel où nos manières de vivre le quotidien se sont éclairées mutuellement d’idées neuves.

 

Lundi après-midi, c’était au monastère la réunion de l’équipe pastorale de la chapelle Notre-Dame du-Haut. Si divers points restent en suspens, l’essentiel pour l’avenir proche est assuré : la liturgie de la Vigile pascale le 30 mars à 21h et celle du dimanche de Pâques le 31 mars à 11h est d’ores et déjà bien préparée. Ambiance de Pâques en carême  tout comme dans le jardin qui ressuscite par les bourgeons de fleurs d’amélanchier et les crocus qui déploient leurs couleurs vives au soleil.

 

Au niveau liturgique encore, des soeurs préparent la fête de Sainte Colette chère à notre communauté : les clarisses de Besançon ont été au 15ème siècle les premières à retourner aux sources de la vie selon sainte Claire grâce à Colette. Une veillée de prière est prévue le mardi 5 mars à 20h15 et une eucharistie festive le 6 mars à 11h suivie du verre de l’amitié. Cette année, c’est  frère Éric Moisdon, franciscain à Vézelay qui présidera la concélébration. Deux clarisses de Montbrison, la communauté avec laquelle nous sommes jumelées nous rejoindront pour découvrir Colette et notre monastère.

Le 6 mars nous invitons traditionnellement les membres de l’Association des Amis de Sainte Colette. Cette année un membre bien connu nous manquera : Raoul Sauron, décédé ce 27 février. Il a été président de l’Association aux heures héroïques de la construction de Ronchamp et notre communauté lui doit beaucoup.

 

Ce troisième dimanche de carême, nous suivrons Jésus au Temple, maison de prière qui est celle de son Père.  Il y évoque le sanctuaire de son corps, nous incitant ainsi à rechercher toujours ce respect du corps et des vivants, dans tous les débats bioéthiques en cours dans nos sociétés.

Avec vous, nous prions le Père partout où se rassemblent des petites communautés d’évangile qui vivent une fraternité joyeuse.

 

Bon dimanche, bon carême et à la semaine prochaine sur les ondes de RCF

 

                                                                                                           Sr Maggy

 


 

 

DSC06889

   L'équipe au travail

DSC06890

   Repas partagé

DSC06892

   Transfiguration

Dimanche 25 février 2024

 

Bonjour,

de la part de la communauté des clarisses de Ronchamp.

 

Notre semaine s’est déroulée paisiblement au fil des offices liturgiques parlant de nos conversions de carême. Un ou deux hôtes seulement vivaient pour leur part cette même démarche de renouvellement tout intérieur.

 

Un petit air de printemps soufflant sur la colline éveillée par les chants d’oiseau, des sœurs jardinières réfléchissent à leurs futures plantations. Les jardins d‘hiver ont aussi vu leur terre se renouveler et quelques nouveaux citronniers et jasmins ont été replantés ! Il nous reste à espérer que le réchauffement climatique sera propice au bon développement de citronniers en terre franc-comtoise !

 

Ce lundi sœur Brigitte est partie 3 jours visiter la communauté de Paray-le-Monial dans le cadre de son service de présidente de notre fédération de clarisses.

 

Jeudi nous rejoignaient 3 sœurs clarisses venues de Riez, Vermand et Paray-le –Monial , et frère Jean-Paul Arragon, franciscain à Vézelay. Cette petite équipe a travaillé avec sœur Marie-Claire à la rédaction des statuts de la future fédération unique.

Joie pour nous de vivre quelques jours en famille franciscaine, fraternité élargie au-delà de notre propre communauté.

 

Les laïcs de la  fraternité de Belfort «  Laudato 'si »  se sont également réunis chez nous avec sœur Marie -Thérèse pour partager sur leur projet de vie, et accompagner Samuel, un de ses membres, vers son engagement.

 

En ce deuxième dimanche de carême, nous sommes conviés avec Abraham à écouter la voix du Seigneur, à contempler sur la montagne Jésus transfiguré, à entendre le Père nous redire « Celui-ci est mon Fils bien-aimé : écoutez-le ! » Puisse la lumière du crucifié ressuscité  éclairer nos consciences en ces temps troublés.

Avec vous, nous prions pour une paix possible alors que le bruit des armes ne cesse de retentir en Europe, à Gaza, au Kivu et ailleurs... Tandis que nous rendons hommage à de grands résistants, continuons à croire en la force de l’Esprit Saint : qu’il suscite pour notre temps des artisans de vérité, de justice et de paix entre les humains et avec toute la Création.

 

 

Bon dimanche, bon carême et à la semaine prochaine sur les ondes de RCF.

 

                                                                                                             Sr Maggy

 


 

287_6035(1)

 

 

1707732018416

 

Dimanche 18 février 2024

 

Bonjour,

de la part de la communauté des clarisses de Ronchamp.

 

Le début de notre semaine fut celui des à-dieu à notre sœur Marie-Claude.

Une veillée de prière autour d’elle dans notre salle de communauté a renforcé notre communion.

Le lendemain, nous avons été émues par la présence de ses nombreux amis, sa grande famille, des ronchampois et des amis de Besançon, des 6 célébrants à la messe des obsèques. Ceci nous dit combien était important le rayonnement de notre sœur et l’attachement de bien des gens de la région à la petite communauté sur la colline qui n’a d’autre but qui d’y vivre pour et avec Dieu.

 

Mercredi nous avons commencé le carême en recevant les cendres pour signifier notre chemin de conversion à l’évangile. Notre oratoire avait gardé les traces de la célébration de la veille par des jonquilles, des narcisses  et des roses, celles qu’appréciaient tant notre soeur jardinière comme une invitation à choisir la vie et à nous émerveiller de la puissance de la résurrection grâce à ces fleurs printanières . Ainsi le carême annonce-t-il  Pâques.

 

Vendredi une célébration pénitentielle nous a rassemblée autour du thème de l’appel du Christ à être don et don de soi.

 

Ce premier dimanche de carême, la Parole de Dieu évoque l’alliance entre Dieu et la terre, entre Dieu et tous les humains et tous les êtres vivants qui sont avec eux. Elle nous convoque comme baptisés à nous engager envers Dieu. Un double arc-en-ciel entourait d’ailleurs notre chapelle après la pluie, lundi dernier.

L’évangile nous envoie au désert : dans un environnement hostile, se retrouver seul(e) face à soi-même, à son Dieu, aux autres, face aussi au tentateur, au père du mensonge, à l’adversaire qui conduit à la mort. Voilà le carême à portée de tous et toutes :

Face à soi-même, faire la vérité en soi, en apprivoisant ses ombres,  ses bêtes sauvages intérieures. Face à Dieu, faire silence et se mettre à l’écoute de sa Parole

pour éclairer nos vies. Face aux autres humains, les recevoir comme des frères, des sœurs. Face à sœur notre mère la terre, éprouver gratitude et  respect.

 

Serait-ce une révision de vie de carême pour se préparer  à toutes nos résurrections espérées et à la fête de Pâques à venir ?

 

Bon dimanche, bon carême et à la semaine prochaine sur les ondes de RCF.

 

                                                                                                       Sr Maggy

 


DSC06296

 

ooapin-11

   soeur Marie-Claude

Dimanche 11 février 2024

 

 

Bonjour,

de la part de la communauté des clarisses de Ronchamp.

 

En ce début de semaine notre accueil était bien calme avec seulement un prêtre

du diocèse d’Annecy venu pour quelques jours de ressourcement.

 

Le mercredi après-midi, nous avons repris les répétitions de chant dirigées

par notre ami Guy Malivernay. Temps de formation très important

car une liturgie bien chantée porte notre prière commune à une plus haute intensité.

Selon l’adage de saint Augustin en effet, chanter, c’est prier deux fois !

 

Jeudi matin, un message des infirmières du centre de soins de suite du Mittan à Montbéliardnous apprenait que notre sœur Marie-Claude « était partie vers son Père » 

dans la nuit, pendant son sommeil.

Sœur Marie-Claude de Notre-Dame du Haut avait un lien particulier avec la chapelle

et elle la faisait volontiers découvrir et aimer à ses proches et ses amis comme aux hôtes de la communauté. Nous sommes certaines que Notre-Dame lui a ouvert la porte du ciel

et qu’elle va continuer à prier et veiller sur nous et tous ceux et celles qui se confiaient à elle.

Quand elle jardinait, quand elle descendait par la forêt équipée en randonneuse pour aller chercher le pain, sr Marie-Claude avait l’occasion de rencontrer bien des ronchampois.

A notre arrivée sur la colline, elle a ainsi grandement contribué à notre insertion locale.

Sa Pâque sera célébrée à la chapelle Notre-Dame du Haut ce mardi 13 février à 14h30 .

Nous sommes particulièrement reconnaissantes envers les auxiliaires de vie qui viennent depuis bien des années au monastère, les médecins, les infirmières et les membres des aumôneries qui ont pris soin de sr Marie-Claude avec compétence et délicatesse.

 

Ce dimanche qui est celui de la santé, nous prierons avec vous pour tous les malades, ceux qui les soignent et ceux qui les visitent. En cette fête de Notre-Dame de Lourdes, nous pensons spécialement à tous les pèlerins de Lourdes comme à ceux qui viennent à Notre-Dame du Haut

Nous n’oublions pas non plus de confier à Marie, reine de la Paix, toutes les populations déchirées par la guerre en tant de pays.

 

C’est le moment de vous souhaiter un bon chemin vers Pâques puisque ce mercredi 14  sera l’entrée en carême avec la célébration des cendres. Pour d’autres aussi ce sera la  Saint Valentin et pour d’autres encore la fête des saints Cyrille et Méthode, patrons de l’Europe avec saint Benoît. De leur intercession aussi notre Europe a grand besoin.

 

 

 

Bon dimanche et à la semaine prochaine sur les ondes de RCF

 

                                                                                              Sœur Maggy

 


 

DSC06884

   Ce 2 février à l'heure des vêpres, le ciel aussi a célébré la fête de la lumière !

Dimanche 4 février 2024

 

Bonjour,

de la part de la communauté des clarisses de Ronchamp.

 

Ce lundi quelques hôtes découvrant le monastère pour la première fois sont repartis très heureux de l’expérience vécue, dans l’admiration  de la sobre beauté des lieux et de l’accueil reçu.

Dans l’après-midi, nous nous sommes réunies pour revoir l’organisation des services communautaires. Toute nouvelle organisation implique une période  d’essai.

D’ors et déjà nous assurerons en tout cas l’essentiel de notre mission et vocation à Ronchamp : donner la première place à la prière et à l’accueil spirituel.

 

La semaine dernière, je vous avais alerté quant à la faiblesse de notre sœur Marie-Claude hospitalisée .Mais depuis dimanche nous la voyons rebondir. Les deux sœurs qui l’ont visitées ont bien parlé avec elle et prié Marie en chantant.

 

Jeudi après-midi, nous étions 4 sœurs soit la moitié de la communauté à suivre un « « formation » donnée par le gérant monsieur Raphaël Mersin sur le fonctionnement du portail enfin réparé. Nous pourrons pallier à toutes les pannes et blocages.  Dès le soir, sœur Marie-Laetitia était dans les travaux pratiques car nos deux nouveaux hôtes ne voyaient pas le portail s’ouvrir !

 

L’événement marquant de cette semaine est la belle fête de la Présentation de Jésus au temple qui est aussi celle de la vie consacrée. Une veillée de prière le jeudi à l’écoute de la Parole, des exhortations de sainte Claire et saint François à faire mémoire de notre vocation, nous a rassemblée dans une communion de foi. L’appel du pape François à avoir le regard de Siméon nous a interpellées : « Un regard qui sait “voir à l’intérieur” et “voir au-delà” ; qui ne s’arrête pas aux apparences, mais qui sait aussi entrer dans les fissures de la fragilité et des échecs pour y apercevoir la présence de Dieu.  Ne gaspillons pas l’aujourd’hui en regardant l’hier, mais mettons-nous devant le Seigneur, en adoration, et demandons des yeux qui sachent voir le bien et percevoir les voies de Dieu. »

 

La célébration de la lumière à l’eucharistie du jour, nous a entraîné à suivre Jésus, qui est pour nous le chemin, la vérité et la vie.  Après le déjeuner sr Marie-Thérèse et sr Marie-Claire-Denys sont parties à Besançon pour la rencontre organisée par le conseil de la vie religieuse et suivie de l’eucharistie avec notre archevêque.

 

Ce week-end nous accueillons une chorale allemande : des amis qui se rassemblent pour chanter deux jours chez nous à l’oratoire ou à la chapelle. Ils viennent depuis nos débuts et nous nous réjouissons de les entendre lors du petit concert qu’ils nous offrent. Ces voix qui s’unissent et s’harmonisent manifestent les désirs de fraternité qui nous habitent tous et toutes. A côté la louange de Dieu, nous n’oublions pas  d’intercéder avec vous. Prions pour les agriculteurs, les réfugiés refoulés,  les personnes qui sont dans une détresse ignorée de tous ;  espérons que des sursauts de solidarité conduiront un jour à un vivre ensemble harmonieux sur toute notre planète.

 

Bon dimanche et à la semaine prochaine sur les ondes de RCF

 

                                                                                              sœur Maggy

 


 

ooapin-4

ooapin-10

 

DSC06881

Dimanche 28 janvier 2024

 

Bonjour,

de la part de la communauté des clarisses de Ronchamp.

 

Samedi dernier, deux sœurs accompagnant des fraternités franciscaines séculières se sont rendues à Besançon, chez les frères des Buis pour un conseil des fraternités de la région Bourgogne-Franche -Comté. Nos échanges concernaient  la présentation de l’histoire du tiers ordre franciscain, la tâche du responsable, ce qui fait les joies de nos fraternités, ce qui nous permet d’être frères et sœurs, ce que nous pourrions améliorer.

Au retour, nous avons visité sœur Marie-Claude en soins de suite au Mittan à Montbéliard. Elle était heureuse de nous revoir mais bien faible. Sa belle chambre avec vue sur le jardin lui donnait la joie de guetter un petit rouge-gorge si familier des maisons en hiver, en mémoire de ses longs moments de travail et de contemplation dans le jardin du monastère.

 

Mardi de cette semaine toute la communauté, les bénévoles et les membres de l’AONDH  étaient invités à la Porterie pour la traditionnelle galette des rois ! Monsieur Raphaël Mersin, le nouveau gérant, nous a annoncé une hausse de fréquentation de la colline en 2023 et les nouveaux projets pour 2024. Il y aura, entre autres des ruches à l’entrée de la forêt. Si la météo est bonne ,de délicieux pots de miel seront vendus à la Porterie. Nous prierons donc sainte Claire, pour du beau temps au bon moment : lors des floraisons des acacias,  tilleuls et châtaigniers qui nourriront nos « sœurs les abeilles » !

 

Mercredi fut le jour où notre sœur économe a présenté les comptes de 2023 à la communauté. Comme tous les ménages, nous constatons une augmentation des dépenses d’alimentation et d’électricité. Réduire nos consommations fait appel à l’imagination, à la vigilance quant à l’impact de nos gestes quotidiens et de nos achats.

 

Nous avons célébré jeudi la conversion de saint Paul et la clôture de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens avec le père Thierry Bettler, vicaire général du diocèse de Reims, en repos chez nous.

Un échange avec lui nous a fait communier à la vie de l’Eglise de France : les difficultés institutionnelles sont là mais la foi de beaucoup grandit !

 

Ce jeudi encore, nous avons visité notre sœur Marie-Claude qui semble avancer vers la rencontre du Seigneur. Nous l’avons entourée de nos prières, de ses chants à Marie préférés et père Bernard Dartevel lui a donné l’onction des malades.

 

Cette semaine, l’actualité nous invite à mieux considérer les agriculteurs qui nourrissent les français sans parvenir à vivre de leur travail. Soin des paysages, dépollution de la terre et adaptation au réchauffement du climat sont de problématiques vitales pour notre avenir. Avec vous, nous prions pour que des solutions justes et équitables rendent à chacun le fruit de son travail et à notre terre sa fécondité. La lente floraison d’un amaryllis, reçu pour le nouvel an, ne cesse de nous porter à l’émerveillement et à l’espérance en une création de Dieu si bonne et livrée entre nos mains.

 

Belle semaine à tous et toutes, à dimanche prochain sur les ondes de RCF.

                                                                                                          Sœur Maggy

 


 

DSC06874

   Ce samedi 20 janvier...nous sommes sorties de la brume !

Dimanche 21 janvier 2024

 

Bonjour,

de la part de la communauté des clarisses de Ronchamp.

 

Plongée dans une brume épaisse isolant notre colline, cette semaine, assez calme au niveau de l’accueil, nous l’avons consacrée à des échanges autour d’une manière de présenter chaque sœur et la communauté de Ronchamp à la communauté des clarisses de Montbrison avec laquelle nous avons été jumelées.

Dans le style du questionnaire de Proust, nous avons donc inventé un questionnaire de Claire. Chacune a répondu personnellement et nous nous sommes enrichies de nos différences tout en constatant un réel consensus sur le pourquoi de notre présence sur la colline. Les textes sont prêts, il nous reste à enregistrer et illustrer par des photos pour finaliser le ppt !

 

Ce lundi après midi, un comité de coordination réunissait au monastère des représentants de tous les partenaires de la colline pour des échanges d’information.  Les travaux de la chapelle avancent bien et on peut espérer voir cette année la face Est devenir aussi belle que les autres et la grande tour retrouver son éclat d’antan. Des groupes de pèlerins et des concerts sont annoncés. Il est également heureux de travailler de concert en respectant nos spécificités. A chaque fois, nous expérimentons combien par ces rencontres nous gagnons à mieux nous connaître.

 

Ce jeudi commence la semaine de prière pour l’unité des chrétiens qui a été préparée par une équipe œcuménique du Burkina Faso, pays en souffrance où les chrétiens subissent bien des attaques terroristes. Le thème de cette année : Tu aimeras le Seigneur ton Dieu …et ton prochain comme toi-même vise à passer de la division à l’unité  par la foi le dialogue, le service.

Notre prière des vêpres déploie ce thème à partir de l’Ecriture et de commentaires de nos frères et sœurs burkinabe. 

Nous avions déjà devancé cette hospitalité envers les chrétiens d’autres confessions en méditant début de semaine l’intervention de madame Marion Muller-Collard, protestante, à la rencontre de la Conférence des religieux. Elle reconnaît aux moines et moniales

d’avoir fait "vœu d’inimportance"…

Au creux de la colline de Ronchamp et auprès de Notre-Dame du Haut, intercéder auprès du Seigneur pour la paix et la réconciliation en Europe et dans le monde, en nos propres coeurs et en nos familles ou communautés de vie,

toute l’actualité ne cesse de nous y appeler et inviter en prenant le chemin d’une compassion active.

La communauté des clarisses vous souhaite une  belle semaine de prière pour l’unité des chrétiens jusqu’au prochain rendez-vous sur les ondes de RCF.

                          

                                                                                                            soeur Maggy

 


 

DSC06865

 

DSC06870

 

 

Dimanche 14 janvier 2024

 

Bonjour,

de la part de la communauté des clarisses de Ronchamp.

 

Cette semaine a commencé avec 2 fêtes liturgiques : l’épiphanie et le baptême De Jésus.

 

La quête des rois mages, grands voyageurs suivant une étoile, était bien en phase avec notre assemblée dominicale particulièrement réduite ! Ceux et celles qui sont venus se joindre à notre prière étaient justement nos amis les gens du voyage !

Comment ne pas nous laisser envahir par la ferveur de notre quête de Dieu en ce jour si important pour nos frères et soeurs chrétiens d’Orient et d’Afrique ?

 

Lundi, la mémoire du baptême de Jésus célébrée avec le père Bernard Dartevel nous a fait reprendre conscience de notre baptême et nos responsabilités de baptisés : transmettre la lumière du Christ par nos paroles et surtout nos actes comme aurait dit François d’Assise.

 

Notre semaine s’est poursuivie par quelques jours « en vacances ». Nous avons pu regarder en replay : « Claire et François » de Fabrizio Costa. Nous avons apprécié la manière dont le destin de ces deux saints était présenté en parallèle, avec pour chacun une évocation originale et profonde de leur cheminement intérieur. Certaines ont aussi regardé le documentaire sur « La panthère des neiges »  avec Sylvain Tesson et Vincent Munier…pour s’émerveiller de la beauté du monde. Nous avons même  découvert  une complicité entre l’affût du photographe animalier et la prière contemplative :

la patience exigée par l’affût  et la gratitude quand une rencontre et une belle photo peuvent  survenir rejoignent un peu cette prière silencieuse où nous guettons une rencontre du Seigneur dans une simple attention à sa discrète présence en nous et dans le monde.

Soeur Marie-Thérèse, diapositives à l’appui, nous a partagé ses recherches sur le Christ de Saint-Damien en commençant par la base de cette croix si connue et importante pour notre spiritualité franciscaine…Nous attendons la suite avec impatience.

 

En cette fin de semaine, et ce second dimanche du temps ordinaire, nous reprenons la vie quotidienne avec entrain, conscientes que le Seigneur nous accompagne et reconnaissantes envers tous nos amis qui nous envoient leurs vœux et comptent sur notre prière. Avec vous les auditeurs de RCF, nous confions au Seigneur tous les espoirs de paix entre les humains de tous pays et avec sœur notre mère la terre.

 

Depuis quelques jours la neige a recouvert notre colline et  le soleil a réapparu, chassant la brume.  Dans cet émerveillement, nous vous disons à la semaine prochaine !

                                                                                                                               

                                                                                                                                    Sœur Maggy


 

ooapin

   24 décembre : veillée de la nuit de Noël

20231226_150503

   26 décembre : célébration de la Pâque

de sr Jean-Marie

DSC06862

   Participants de la retraite du nouvel an

Dimanche 7 janvier 2024

 

Bonjour,

de la part de la communauté des clarisses de Ronchamp.

 

Pour cette première chronique de l’année, il nous faut envisager les 15 derniers jours

avec trois célébrations liturgiques festives.

 

Il y eut tout d’abord Noël : la nuit n’était pas trop froide à la chapelle. La veillée nous a permis de contempler en grande projection sur le mur Est, divers tableaux de la Nativité, dans un silence soutenu par l’orgue joué par Laurent Chagnot. Merci à lui et à notre chapelain.

Pour la lecture de l’Evangile, nous nous sommes déplacés avec nos lumignons vers la grande tour :

au pied de l’autel était posée la crèche. Le recueillement de la centaine de participants a mis en évidence la gravité et la simplicité du mystère de l’Incarnation.

 

Ensuite, le 26 décembre, nous avons célébré la Pâque de notre sœur Jean-Marie. Comme elle reposait chez nous, elle a donné à notre Noël de cette année une profondeur  particulière. Nous avons prié et évoqué nos souvenirs d’elle.  Nous avons reçu de nombreux témoignages, sur celle qui avait été surnommée sœur TGV pour sa promptitude à rendre service. La source de ce don de soi était le don de sa vie qu’elle avait fait au Christ en entrant à 20 ans au monastère. Elle était en lien avec de nombreuses personnes qui s’étaient confiées à sa prière. Fidèlement, elle en connaissait alors la famille sur 4 générations ! La fécondité secrète de sa vie cachée est ainsi venue au grand jour …même si elle n’appréciait guère d’être au centre des conversations !

 

Enfin, nous avons célébré tout à la fois, la fête de Marie,  mère de Dieu, la journée mondiale de prière pour  la Paix et le passage à l’an neuf. Notre accueil était complet car père Axel Isabey animait une retraite intitulée :

« Par l’incarnation de son Fils, le Père nous revêt de dignité et de beauté » dixit saint Jean de la Croix.

La participation du groupe à notre prière communautaire manifestait le souhait de commencer l’année avec le Seigneur…

Pour la veillée du 31 décembre, soeur Marie-Laetitia avait pris comme thème le sens  et la spiritualité des jeux olympiques et paralympiques de 2024 à Paris. Ainsi il nous a été donné un peu d’élan et beaucoup d’endurance pour notre avancée vers la paix et la fraternité universelle, dans un contexte géopolitique et écologique des plus sombres.

 

Après avoir bien commencé l’année, nous prenons maintenant quelques jours de repos.

Mais en ce qui concerne la prière, il s’agit d’intercéder sans relâche pour tous ceux et celles qui sont réfugiés dans des camps, pour les victimes des catastrophes naturelles, des guerres qui déchirent  

la grande famille humaine qui est aussi la famille de Dieu, pour les souffrants de la faim et du réchauffement climatique.

 

En ces premiers jours de 2024, en guise de vœux à vous tous qui nous écoutez sur RCF, nous souhaitons la joie de l’espérance active : celle qui discerne et accompagne ce qui germe de beau et de bon en notre monde. Ce monde est en douleurs d’enfantement certes, mais sil est auvé par Celui qui est né pour nous et nous donne la vie en abondance. Belle année donc et à la semaine prochaine !

sœur Maggy

 


 

ooapin-5

   A l'écoute de l'Evangile, la nuit de Noël

Dimanche 24 décembre 2023

 

Bonjour,

 

de la part de la communauté des clarisses de Ronchamp.

 

Le temps de Noël est cette année aussi celui de la célébration du 8ème centenaire

du Noël de Greccio où François d’Assise inventa en quelque sorte la première crèche.

 

A Greccio, je veux voir l’Enfant de Bethléem de mes yeux de chair,

tel qu’il était couché dans une mangeoire

et dormant sur le foin entre le boeuf et l’âne.

En début de semaine, quelques sœurs ont préparé des crèches dans le monastère :

Une ferme franc-comtoise tout ce qu’il y a de plus « authentique » abrite des personnages en céramique de Bourgogne dans le narthex de l’oratoire.

A l’intérieur, quelques crèches d’Amérique latine ou d’Afrique élargissent le mystère de l’Incarnation à toute la planète.

 

L’essentiel pour François d’Assise est l’émerveillement devant l’humilité du Fils de Dieu :

Jésus a pris chair de notre fragile humanité dans le sein de Marie.

 

Ce mercredi notre petite communauté a pris conscience en accéléré

de cette humaine fragilité.

Nous étions dans la joie de retrouver  l’après –midi sœur Marie-Claire-Denys partie se reposer chez nos frères de l’abbaye d’Acey et continuer avec courage la rédaction de sa thèse. Mais le matin même, sœur Marie-Claude dont nous admirions les progrès dans la marche est tombée. Les ambulanciers l’ont conduite aux urgences où elle a pu être prise en charge rapidement et opérée à 17h.

A cette heure-là, un infirmier de l’hospitalisation à domicile nous avertissait que sœur Jean-Marie à l’Ephad de Montferrand le château nécessitait des soins plus intenses pour être soulagée de ses douleurs…

Et vendredi matin, nous apprenions que notre soeur Jean-Marie était décédée dans la nuit.  Elle fut portière de très longues années au monastère de Besançon et en ce jour, c’est elle qui frappe à la porte du ciel où elle verra enfin Celui à qui elle a donné sa vie. Nous n’avons plus qu’à rendre grâce pour sa vie tellement dévouée au service de tous.

 

Pour conclure cette chronique, à l’écoute du monde en ses bouleversements,

il nous reste à accueillir la douceur et la paix de Dieu en ce Noël 2023 :

N’est-ce pas au coeur de nos fragilités même qu’il vient nous rejoindre ?

Puisse le Prince de la paix, que nos liturgies ne cesseront de glorifier,

aider tous les artisans de paix à l’œuvre ici et maintenant.

 

En vous souhaitant un Noël de joie profonde,

nous vous disons à l’année prochaine sur les ondes de RCF.

sœur Maggy

 


 

DSC06845

 

DSC06838

Dimanche 17 décembre 2023

 

Bonjour

de la part de la communauté des clarisses de Ronchamp.

 

Cette semaine a débuté par le départ de sœur Brigitte vers Paris pour quelques jours de travail  pour les fédérations des clarisses.

 

Ce lundi un petit groupe de jeunes entrepreneurs des Vosges est venu rencontrer une sœur et visiter le monastère. Leur atelier s’intitule « Voir plus loin » et ils voulaient savoir comment une vie de foi nous conduit à voir plus loin.

Cette enrichissante rencontre de part et d’autre, nous a fait découvrir une certaine complicité : s’impliquer dans son métier,  y trouver du sens, vivre avec des valeurs et croire à ce qu’on fait !

Beaucoup d’entre eux  avaient des métiers du bois.  Autant dire que l’écologie et la foi en un Créateur ont fait partie de nos échanges. C’est d’un œil averti qu’ils ont vu toutes les boiseries du monastère et ont pu s’émerveiller du paysage.

 

Au niveau de la communauté, nous avons appris que notre sœur Jean-Marie s’approchait de sa pâque. Sœurs Marie-Thérèse et sœur Maggy se sont donc rendues mercredi à l’EHPAD de Montferrand le château où notre sœur est bien accompagnée.

Nous y avions donné rendez-vous au père Axel Isabey pour qu’elle puisse recevoir l’onction des malades. Il avait invité le père François Boiteux bien connu de notre sœur.

Nous étions donc 4 pour l’entourer, prier avec elle.  Cette célébration bien recueillie a en quelque sorte réconforté tout le monde. Nous confions notre sœur à votre prière.

 

Ce jeudi soir parce que la vie au monastère n’est pas que monotone, l’incident que nous craignions depuis longtemps est arrivé mais sans conséquence grave ! Pour entrer au monastère, il faut que s’ouvre un portail que nous commandons à distance. Vers 18h30, l’auxiliaire de vie qui avait soigné notre sœur Marie-Claude, téléphone en nous disant qu’elle est devant la grille et qu’elle ne s’ouvre pas. Deux d’entre nous descendent avec la zapette, les clés mais rien n’y fait. Deux cadenas donnent accès au moteur à faire passer en « manuel » mais là encore tout est bloqué ! Appelés à la rescousse, le gérant et la directrice de la porterie nous rejoignent et permettent à la voiture de sortir. Affaire à suivre …

 

Notre travail communautaire s’est concentré cette semaine sur les envois de la nouvelle lettre des clarisses de Ronchamp. Dès la semaine prochaine vous recevrez donc par ce biais un écho de notre vie et nos vœux de Noël.

 

En cette liturgie du 3ème dimanche de l’avent, appelé le dimanche de la joie,

avec vous, nous voulons rendre grâce pour  les petits pas en avant qui,

en notre monde bouleversé, donnent la joie de l’espérance.

En font partie :

- les conclusions de la COP28 qui entr’ouvrent la porte à la fin des énergies fossiles,  -l’ouverture des négociations d’adhésion de l’Ukraine à la l’union européenne...

 

Avec nos vœux de Noël anticipés, nous vous rappelons les heures de nos célébrations :

la veillée et l ‘eucharistie de la nuit de Noël ce dimanche 24 décembre à 22h30 à la chapelle Notre-Dame du Haut et l’eucharistie du lundi 25 décembre à 11h au monastère.

Rendez-vous à la semaine prochaine, sur les ondes de RCF

Sr Maggy

 


 

 

DSC06840

 

DSC06843

Dimanche 10 décembre 2023

 

Bonjour,

de la part de la communauté des clarisses de Ronchamp :

 

Comme annoncé dimanche dernier, nous étions en retraite cette semaine.

Notre prédicateur, le frère dominicain, Jean-Marie Gueullette, nous a guidées avec enthousiasme pour reconsidérer notre vie spirituelle personnelle et communautaire.

Il  l’a fait en nous partageant des extraits de lettres  de saint François de Sales à des religieuses et des femmes mariées qu’il accompagnait.

Ce saint que nous connaissions peu s’est révélé à nous comme un grand maître de vie spirituelle qui a quelque chose à dire à notre époque, en quête de spiritualité.

 

Avec douceur et bonté, François de Sales ne s’appesantit pas sur le mal mais encourage surtout le bien.  Il manifeste dans ses conseils un subtil équilibre qui n’est pas sans exigence.

 

Avec bon sens, il ne nous invite pas à devenir parfaits en cette vie mais nous exhorte à nous amender doucement de nos défauts : cherchons à nous améliorer tout en sachant

que nous n’y arriverons pas entièrement ! Nous voilà ainsi en décalage avec le culte de la performance.

 

Un autre thème porteur de notre retraite fut le devoir d’état et la fidélité au quotidien : faire au mieux ce que nous avons à faire là où nous sommes : ce n’est que là que Dieu nous veut et nous attend. Inutile de rêver que ce serait mieux ailleurs et autrement.

Dit avec les mots de saint François de Sales cela donne : « Dieu qui est infiniment bon se contente de nos petites besognes. »

 

Nous reprendrons sans doute ce lundi la vie quotidienne avec élan et entrain.  

Une retraite annuelle vise en effet à nous recentrer sur l’essentiel de notre choix de vie 

pour Dieu.  

Quelques lignes d’une lettre de François de Sales pour conclure :

 

Tenez votre cœur plein d’amour, mais d’un amour doux, paisible et rassis. Regardez vos fautes, comme celles des autres, avec compassion plutôt qu’avec indignation, avec plus d’humilité que de sévérité. A Dieu, Madame ; vivez joyeuse, puisque vous vous êtes toute dédiée à la joie immortelle, qui est Dieu même, qui veuille à jamais vivre et régner au milieu de nos cœurs.

 

Notre retraite s’achève ce deuxième dimanche d’Avent qui est également celui de la fête de notre diocèse. En rendant grâces pour la vitalité de tous les mouvements qui sont signes d’espérance dans notre monde, nous communierons par la prière avec tout ce qui se vit de beau et de bon à Besançon aujourd’hui ! Puisqu’il s’y trouve une pépinière des initiatives d’évangélisations, nous confions au Seigneur et à Marie le soin de toutes ces germinations à venir ! 

Dans l’attente de Celui qui ne cesse de venir à nous, nous vous disons à la semaine prochaine sur les ondes de RCF.

Sœur Maggy

 


 

 

 

DSC06828

   Rencontre des économes diocésains de la Province

DSC06831

Dimanche 3 décembre 2023

 

Bonjour,

 

Notre semaine à Notre-Dame du Haut a commencé par l’accueil de 6 économes diocésains de la Province. Pendant 2 jours, ils ont travaillé assidûment tout en nous  rejoignant pour la prière, moments bien appréciés de part et d’autre.

Lundi après-midi, quelques sœurs et des membres de l’équipe pastorale de la chapelle

se retrouvaient chez le chapelain pour préparer les célébrations de Noël. Cette année la messe de la nuit du 24 décembre se tiendra à Notre-Dame du Haut à 22h30 et la messe du jour le 25 décembre à 11h en notre oratoire.

 

La météo de cette semaine fut tout en contrastes entre les moments ensoleillés et les sombres nuées se transformant en pluie ou en neige fondante.

Or, Saint François d’Assise  invite à louer le Seigneur pour tous les temps :

Nous avons profité du seul jour vraiment ensoleillé pour rentrer les chaises de jardin

et offrir à notre sœur Marie-Claude une petite promenade.

Le ciel  souvent sombre est bien en phase avec l’actualité de notre monde.

Samedi 25 novembre, le groupe préparatoire à la rencontre interreligieuse du dimanche 2 juin 2024 a choisi comme thème :

Des ténèbres à la lumière : dans les nuits de ce monde,

quelles lumières offrir à nos chemins d’humanité ?

Le jeudi 30 novembre, nous célébrions la fête de l’apôtre saint André. Ce même jour, en soirée, nous étions tout heureuses de retrouver notre sœur Marie-Thérèse revenue de Grande Bretagne.  Une fête familiale y avait été organisée pour les 90 ans de son papa dans un climat chaleureux pas très en phase avec la vague de froid qui sévissait là-bas !

 

Ce dimanche, nous commençons une nouvelle année liturgique 

en entrant dans  la période de l’Avent :

ce beau temps d’attente et d’espérance, nous engage à un renouvellement de coeur et d’âme, en vue d’accueillir le Fils de Dieu fait homme, toujours présent à notre histoire et à nos vies.

Dès lundi, notre communauté, elle, entrera en retraite :

temps fort de prière, de recueillement  pour  nous mettre à l’écoute de l’Esprit Saint et discerner ses appels personnels et communautaires, afin de cheminer vers l’avenir.

Nous vous en dirons plus la semaine prochaine. Merci de nous accompagner de votre prière.

 

Aujourd’hui, l’invitation de l’évangile à veiller  nous conduit à regarder avec compassion notre monde en souffrance :

Avec vous, nous confions à Dieu, tous les responsables économiques, politiques et religieux, réunis cette semaine à Dubaï pour la COP 28 sur le climat. Puissent-ils prendre les mesures efficaces afin que notre planète demeure habitable pour tous.

Dans notre mission de veille et d’intercession, nous n’oublions pas toutes les victimes des guerres et des conflits, en ravivant en nous cette attente de la paix qui vient de Dieu.

 

La communauté des clarisses de Ronchamp vous souhaite un bon temps d’Avent,

et  à la semaine prochaine sur les ondes de RCF.

soeur Maggy

 


 

DSC06823

   Une  dynamique chorale pour la messe des gendarmes !

Dimanche 26 novembre 2023

Bonjour,

Notre semaine a été marquée par un événement inhabituel : à Notre-Dame du Haut, Jeudi 23 novembre à 10 heures, célébration de la sainte Geneviève, patronne des gendarmes. Eucharistie préparée de main de maître par le diacre Jean Lafontaine, aumônier militaire à la base de Luxeuil, en lien avec l’AONDH et nous-mêmes. Cette fête est une tradition qui rassemble chaque année, d’église en église, une très grande assemblée de gendarmes, autorités, amis ou familles. La chapelle était vraiment comble, et miracle ! un grand soleil illuminait tout l’intérieur. Nous allions d’étonnement en étonnement : Mot d’accueil du diacre, évocation de  la vie de sainte Geneviève, vierge consacrée du 5° siècle, qui sauva Paris de l’invasion des Huns (le terrible Attila des livres d’histoire), en priant et organisant le ravitaillement de la ville assiégée, grâce à onze bateaux de blé navigant sur la Seine. Courage, détermination, foi : traits marquants de Geneviève, qui osait déclarer « Vous, les hommes, si vous fuyez et ne voulez pas vous battre, nous, les femmes, nous restons et résistons ! »... Prière devant son icône et paroles très appréciées du célébrant, Père Jean-François Francisco, qui fit son service militaire dans la gendarmerie et en conserve un vivant souvenir. Une connaissance « de l’intérieur » qui sait en évoquer la mission. Il sait aussi dire à cette assemblée : certains d’entre vous vivent de la foi en Dieu, d’autres n’y croient pas, mais Dieu croit en l’homme, et des liens de fraternité nous unissent en un seul corps. A gauche et à droite de l’autel, cinq porte-drapeaux très dignes, et une chorale de gospel enthousiaste, apportaient à la célébration vigueur et beauté, élan de mémoire et de confiance, que traduisait encore une prière universelle bien actualisée.

La célébration eucharistique se termina par « la prière du gendarme ». On sait les dangers auxquels sont exposés ces hommes et femmes au service de la paix et de la sécurité de leurs concitoyens.  Oui, beaux témoignages !

 

En communauté, sr Marie-Claire-Denys nous a quittées pour un mois de travail intensif de sa thèse de doctorat, dans le silence de l’abbaye d’Acey, et ce samedi, une petite équipe amorçait la préparation de la journée interreligieuse de 2024.  Pour plusieurs sœurs, des déménagements intensifs aussi.Quant à soeur Marie-Thérèse, notre soeur britannique, elle s'est rendue une semaine dans sa famille pour fêter les 90 ans de son papa.

 

Notre lettre automne-hiver, achevée,  est partie à l’imprimeur.

Elle vous arrivera en décembre, après notre retraite, porteuse de nos nouvelles et de nos vœux. D’ici là, nous restons en communion avec vous tous qui nous écoutez, dans une prière intense en Église, pour le monde...

et vous disons « à la semaine prochaine ! »

soeur Marie Claire

 


 

DSC06819

Dimanche 19 novembre 2023

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, bien lovées au creux de la colline de Bourlémont et littéralement enfouies sous les feuilles d’automne.

Mais ce temps de saison ne nous a pas empêchées de vivre un moment de la plus grande importance dans notre communauté et qui se répète tous les trois ans. En effet, le 14 novembre nous avons procédé à ce qu’il est communément appelé des élections, à bulletins secrets. Pour nous, il s’agit d’élire le conseil qui est composé de l’abbesse, de la vicaire/première conseillère et de la 2ème conseillère. Un petit conseil car nous sommes une petite communauté.

Je ne vais pas vous faire attendre plus longtemps pour vous donner les résultats : sœur Maggy a été élue abbesse. Elle est assistée de sœur Marie-Thérèse comme vicaire/première conseillère et de sœur Marie-Laetitia comme 2ème conseillère. Et ce nouveau conseil bien renouvelé a la tâche de veiller à la bonne marche de la communauté. Tâche enthousiasmante mais aussi toute nouvelle pour deux des trois membres de ce conseil qui font leurs premiers pas dans une telle instance. Ainsi vous pouvez constater que l’utopie créatrice qui nous a fait quitter Besançon est toujours bien présente et vivante dans notre communauté. Notre identité de sœurs audacieuses dans la foi se confirme et nous nous remettons entièrement sous la coupe de l’Esprit Saint qui, nous n’en doutons pas, saura guider ce nouveau conseil sur les routes ecclésiales que le Seigneur ouvrira.

Quant à moi, votre servante, après 18 ans de bons et loyaux services en tant qu’abbesse, je prends ma retraite. Une retraite bien méritée, j’ose le dire. Cependant ce n’est qu’une retraite communautaire car, dans l’ordre des clarisses de France, je reste fédérale et confédérale. Dans un an j’en serai déchargée mais, à présent, il me faut accomplir ce service jusqu’au bout.

Aussi, la communauté, par ma voix, vous demande de l’accompagner par votre prière et votre amitié.

 

Même si ce moment d’élection fut l’élément primordial de notre vie cette semaine, l’ordinaire continue sur la colline. Ainsi, nous avons eu la joie de revoir nos amis Morel, de Marchaux, pour préparer avec eux le marché de Noël de Cléron. Par leur participation à ce marché, ils aident un orphelinat au Vietnam et sont toujours très impliqués dans le monde associatif.

Nous avons eu aussi le plaisir d’accueillir Isabelle Jouffroy, de RCF, que vous connaissez bien, pour l’enregistrement de la semaine de prière du 27 novembre au 3 décembre.

 

La prière étant notre raison d’être, nous vous invitons à vous joindre à nous en ces temps si troublés et dramatiques. Tout nous entraîne : guerre, climat, exodes, famines, etc., sur le chemin de la supplication et du cri vers le Seigneur, en reprenant le psaume 21 : « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? Le salut est loin de moi, loin des mots que je rugis. » Mais il ne faut pas oublier la réponse : « Tu m’as répondu et je proclame ton nom devant mes frères, je te loue en pleine assemblée ». Oui, le Seigneur entend et répond quand nous crions vers lui. Alors, n’hésitons pas à le faire tous ensemble.

La communauté des sœurs clarisses de Notre Dame du Haut à Ronchamp vous souhaite une belle semaine et vous dit à bientôt sur les ondes de RCF.

soeur Brigitte

 


 

DSC06815 copie

 

DSC06818

 

DSC06817

Dimanche 12 novembre 2023

 

Bonjour,

Dimanche dernier, 5 novembre, nous avons achevé dans la paix et la joie nos trois jours de récollection avec Frère Cyprien, moine de la Pierre qui Vire. Profondeur et simplicité de quelqu’un qui connaît bien la vie communautaire, et nous a invitées, en finale, à partager chacune le ou les textes fondateurs de notre vocation. Belle expérience en sa diversité, belle incitation à poursuivre et approfondir ce cheminement...

 

Mardi 7, nous arrivaient de Strasbourg quatre frères franciscains, dont deux vietnamiens, pour une rencontre fraternelle. Ces deux derniers, jeunes frères nommés Joseph, sont venus du Vietnam, où ils sont très nombreux, pour découvrir la Province de France qui les a fondés en 1929 : la greffe a pris, magnifiquement !  Il a donc été organisé par les Provinciaux, pour ces deux volontaires, des séjours de quelques mois dans plusieurs fraternités  franciscaines de France : Marseille, Brive,  Strasbourg, Bonnefontaine, Besançon, Bruxelles... A la question : est-ce différent de chez vous ? Aucune hésitation : oui, beaucoup, pas de comparaison !

Leur tour achevé, ils repartiront au Vietnam, et ensuite, peut-être reviendront-ils... Ils ont un grand sens missionnaire, beaucoup de gratitude, et parlent déjà bien français. Les échanges avec nous ont été très sympathiques : Eucharistie, repas, visite du monastère et de Notre-Dame du Haut. Ayant constaté dans nos livres d’or qu’il n’y avait pas de témoignages en vietnamien, ils y ont écrit une grande page, dans leur langue maternelle.

 

Mercredi 8, sr Brigitte nous quittait quelques jours pour visiter nos sœurs d’Haubourdin, près de Lille. Sr Marie Claude se maintient doucement.

 

Dans l’environnement de la colline, tout est calme : grisaille et brèves éclaircies de soleil, quelques rares visiteurs. Pour nous : prière, travail, repas, échanges sur la récente assemblée des clarisses... et midi et soir, informations, souvent douloureuses, sur la vie du monde : tempêtes en France, guerres meurtrières en Israêl-Palestine, en Ukraine, au Soudan...

Avec tous ceux et celles qui souffrent et aspirent à une humanité juste et fraternelle, tous ceux et celles qui œuvrent en ce sens avec foi,  cœur et courage, nous prions Dieu qui aime ce monde, et donne à profusion son Esprit Saint à qui le demande.

Dans cette espérance invincible, à la semaine prochaine !   

soeur Marie Claire

 


 

DSC06814 copie

   Partage avec frère Cyprien de l'abbaye de La pierre qui vire

Dimanche 5 novembre 2023

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, toujours bien enveloppées de brumes, brouillards, pluies, vents et fraîcheur. Mais, comme nous le chantons dans le cantique de frère soleil, loué sois-tu, Seigneur, pour tous ces éléments qui sont nos frères et sœurs et qui nous donnent vie.

 

La semaine s’est déroulée au rythme de la liturgie avec, en premier lieu, la fête de la Toussaint et son long cortège de saints, symbolisé par une très belle litanie. Un groupe Foi et Art, venu suivre une session animée par le père Axel Isabey, s’est joint à l’eucharistie ainsi qu’aux offices.

 

Puis après la fête de la Toussaint, nous avons évoqué et prié pour tous les défunts connus et inconnus qui sont oubliés des hommes, mais qui habitent le cœur de Dieu. Cette célébration des défunts qui revient tous les ans est une belle proposition de l’Eglise qui nous redonne ainsi le sens de toute vie : habiter avec Dieu et chez Dieu, déjà aujourd’hui et demain.

 

Parallèlement des groupes ont visité l’oratoire pour y prier quelques instants. Ainsi 40 belges flamands nous ont rejointes pour chanter les vêpres. Sœur Maggy, wallonne, les a accueillis avec quelques mots de flamands et les vêpres furent une vraie louange au Seigneur.

 

En début de semaine, sœur Marie-Claude revenait d’un séjour de presque un mois à l’hôpital où elle fut très bien suivie. Maintenant, elle reprend quelques repères de vie, mais ce sera long, très long.

 

Quant à sœur Marie-Claire-Denys, partie en Hongrie visiter sa maman hospitalisée, elle a vécu des péripéties nombreuses et variées. Après l’annulation de son vol dû à une alerte à la bombe, le retour au bercail puis un re-départ, le vol du lendemain avait plusieurs heures de retard. Son retour fut lui aussi retardé de 24 heures. Par bonheur, elle a pu rentrer à temps pour célébrer en communauté la fête de la Toussaint. Mais plusieurs heures d’attente sur le parking de l’aéroport sous la pluie et dans le froid n’ont pas été forcément bénéfiques à ses sinus.

Maintenant, nous vivons trois jours de récollection avec frère Cyprien, de La Pierre qui Vire, venu nous aider à creuser notre terrain de foi en vue des élections du conseil de la communauté qui auront lieu le 14 novembre. Moment intense et décisif. Merci de prier avec nous pour cette nouvelle étape communautaire.

 

Avec l’arrivée de l’automne, bien marquée cette année, nous avons pris nos quartiers d’hiver et tous les offices, eucharisties et liturgies sont priés dans notre oratoire jusqu’à Noël. Mais, chose importante, ces moments de prière sont toujours ouverts à tous ceux qui passent ou viennent spécialement se joindre à nous. Nous apprécions fortement d’être soutenues par une assemblée plus large que la communauté.

Cette prière ne nous est pas réservée. Là où vous êtes, merci de vous joindre à nous pour supplier de Seigneur d’inspirer des chemins de paix et de fraternité, de partage et de charité, envers tous ceux qui souffrent de guerre, de faim, d’exil, et de nombreux malheurs. Ils sont nombreux, très nombreux mais notre belle planète et l’humanité ont ensemble suffisamment de ressources pour prendre soin de chacun, tout en respectant et en accompagnant la création dans son développement et son évolution.

 

La communauté des sœurs clarisses de Notre Dame du Haut à Ronchamp vous souhaite une belle semaine et vous dit à bientôt sur les ondes de RCF.

soeur Brigitte


 

DSC06810 2

 

DSC06801

Dimanche 29 octobre 2023

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, nimbée des brumes d’un bel automne.

Oui, l’automne a bien fait son apparition sur la colline, avec son cortège de pluies, de vents, de brouillards, sans oublier un rafraîchissement très net des températures. Mais cela est bien. C’est le rythme normal et la nature peut reprendre un peu de ses droits et se préparer à l’hiver avant de renaître au printemps.

En début de semaine, nous avons plongé dans la mission universelle avec la présence à l’Eucharistie dominicale de tous les continents et de leurs pays : Brésil, Japon, Indonésie, Corée, Italie, etc. sans oublier l’Europe avec les jeunes stagiaires architectes de Renzo Piano venus passer 24 heures d’immersion dans l’architecture de Piano. Ils ont tenu à participer à nos liturgies (à l’oratoire et à la chapelle), ce qui n’est pas toujours le cas. Ils en ont été profondément marqués et l’un d’entre eux a résumé en disant « merci beaucoup pour cette expérience magnifique ».

D’autres hôtes, venus poser leurs valises de soucis ,sont repartis transformés. Ainsi l’un d’entre eux écrit : « Merci à vous pour ce partage, cette prière, cette quiétude. J’ai retrouvé le chemin de la foi et de la paix ». Merci Seigneur si nous avons pu être courroie de transmission de ta paix.

Un autre visiteur désirait faire l’expérience de la solitude totale, ce que nous avons essayé de faciliter le mieux possible. Il est reparti en nous remerciant pour notre « accueil discret, respectueux et bienfaisant ».

D’autres témoignages, tout aussi forts, nous furent donnés : une amie est revenue d’un pèlerinage à Assise fort enthousiasmée de son expérience, une famille a retissé des liens rompus depuis longtemps, etc. Bref, notre mission à nous n’est pas directement sur le terrain, mais elle est réelle et nous essayons de la vivre au mieux : « être prière et accueil sur la colline pour tous ceux qui passent et plus largement ceux qui cherchent un sens à leur vie, sans oublier tous ceux qui se confient à Notre Dame ».

Après une semaine passée à Chevilly Larue pour l’assemblée des clarisses, sœurs Maggy et Brigitte sont revenues avec beaucoup de pain sur la planche des clarisses. Maintenant, nous nous mettons au travail avec énergie et convictions.

Sœur Marie-Claire-Denys est partie pour visiter sa maman hospitalisée en Hongrie. Malheureusement, dans les temps troublés actuels, rien n’est définitif. Après une journée passée à l’aéroport elle a dû revenir : alerte à la bombe et annulation des vols. Maintenant nous recherchons un nouveau vol pour lui permettre de visiter sa maman.

Quant à soeur Marie-Claude, elle s’apprête à revenir après un long séjour à l’hôpital de Vesoul. Nous sommes très heureuses de ce retour et de la possibilité qu’elle retrouve un environnement familier.

Cette semaine nous allons célébrer la fête de la Toussaint, la fête de tous ces inconnus qui sont à l’origine de beaucoup de paix et d’amour. C’est l’occasion de les remercier et de remercier Dieu pour leur fraternité à l’égard de tous.

Ces saints inconnus, ils sont aussi vivants dans tous les conflits actuels, ces personnes qui n’hésitent pas à se mettre en danger pour protéger tous leurs frères et essayer de ramener la concorde entre tous. Tâche qui semble impossible aujourd’hui, mais il nous faut garder dans notre cœur, le vôtre et le nôtre, un petit espace où habite l’espérance, où l’espérant contre toute espérance a trouvé sa demeure. Et de ce petit espace peut monter notre prière et notre supplication commune et dire, avec le pape François, « Arrêtez ». Oui, arrêtons-nous, chacun dans son domaine, et l’humanité pourra retrouver son identité : être fraternité et relation.

La communauté des sœurs clarisses de Notre Dame du Haut à Ronchamp vous souhaite une belle fête de la Toussaint et vous dit à bientôt sur les ondes de RCF.

soeur Brigitte

 


 

 

Dimanche 22 octobre 2023

Bonjour,

Nous sommes passées brutalement à une autre face de l’automne : brume, pluie et froid ! La Porterie a pris aussi son horaire de demi-saison, et ferme à 17h... Nous célébrons donc désormais les vêpres en notre oratoire, heureusement retrouvé après des travaux,  propre, lumineux et chaud.

Mais lundi matin, il faisait encore très beau pour accueillir exceptionnellement à 9h, dans la chapelle illuminée par le soleil levant, tout un groupe de coréens venus célébrer l’eucharistie à Notre-Dame du Haut avec leur prêtre. Ferveur, chants, mais autre style que le nôtre ! Un ami hollandais en séjour au monastère, était tout heureux de ce temps de prière imprévu, différent, nous dit-il !

 

Ce même lundi, sr Brigitte et sr Maggy nous quittaient pour l’assemblée de la confédération des clarisses de France, en région parisienne. Journées de réflexions, prières, échanges importants pour l’avenir : l’avancée vers une fédération unique en 2024. Notre sœur Marie-Claude, quant à elle,  est toujours en observation à l’hôpital de Vesoul, où elle est bien suivie. Nous allons la visiter régulièrement, et espérons qu’elle nous reviendra bientôt.

 

Sur la colline, nous avons vu ou rencontré des groupes assez divers et nombreux : fraternité franciscaine : « souffle nouveau », membres du Parc des Vosges, jeunes d’une école d’ébénisterie venus de Besançon, très attentifs à la qualité du mobilier de l’oratoire, enfants d’une école de la région, très occupés à remplir un questionnaire sur l’architecture, et en cette fin de semaine, outre des retraitants silencieux, c’étaient des stagiaires de l’agence Piano qui découvraient les lieux, et séjournaient brièvement, mais avec bonheur, à notre accueil. Ils viennent toujours de loin, de très loin...

 

Ce samedi 21, était célébrée la messe en souvenir de Jean-François Mathey, décédé il y a un an. Il fut président de l’association œuvre de Notre-Dame du Haut pendant de longues années, et était donc entouré à cette occasion de sa famille et de ses amis. C’était un homme de foi profonde.

 

Notre prière est évidemment habitée et bouleversée par les conflits et situations dramatiques en Israël, Palestine  et Proche Orient. Ces guerres suscitent tant de souffrances, de morts et de haines mutuelles ! Ailleurs aussi, attentats et massacres interpellent les consciences, crient vers le ciel, en quête de véritables artisans de justice et de paix. Ce n’est pas simple, et bien des chrétiens sont, eux aussi, pris dans la tourmente. Nous célébrions ces jours derniers la mémoire de nombreux martyrs du passé, mais cette semaine de prière pour la mission invoque justement l’Esprit Saint pour tous ceux qui aujourd’hui risquent leur vie pour la foi, la justice, l’amour des autres. Le synode en travail à Rome a, lui aussi, besoin de cet Esprit.

Dans cette communion, nous vous disons, à la semaine prochaine !

 

sr Marie Claire

 


 

DSC06800

 

DSC06803

 

DSC06806

Dimanche 8 octobre 2023

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, tout heureuse de vous saluer depuis les différents chantiers qui habitent la colline.

Oui, en effet, la chapelle est, comme vous le savez, en pleine période de rénovation. La façade Est est maintenant entièrement habillée d’échafaudages montés avec beaucoup de dextérité, dans un vrai travail de collaboration, les ouvriers se passant en relais les éléments de ce puzzle, et tout ceci dans la bonne humeur.

De la chapelle nous passons à notre monastère : l’oratoire semble se terminer et nous devrions pouvoir réintégrer notre lieu de prière ces jours-ci. Il nous faut attendre que la peinture au sol sèche, mais ce que nous en voyons est remarquable. On se croirait comme au premier jour. On en a profité pour redonner un coup de fraîcheur à la sacristie et à la pièce de liturgie. Nous n’avons plus, si nous en avions jamais eue, d’excuses pour ne pas bien prier.

Maintenant c’est au tour de notre réfectoire d’avoir un coup de jeune. Je dis bien jeune, car nous ne jeûnons pas et pour les repas, nous avons émigré à l’accueil, faute d’hôtes.

Cependant nous reprenons notre rythme quotidien d’accueil et de prière ce samedi avec un groupe de MCC, sans oublier tous les travaux domestiques, de couture, etc. qui permettent à nos journées de s’écouler sans être menacées d’ennui ou d’oisiveté.

Effectivement, l’oisiveté ne nous guette pas. Cette semaine nous avons eu une session sur Jean Tauler par le frère Bernard Durel., dominicain à Strasbourg, qui vient tous les ans nous partager ses propres recherches. Cette année c’est donc avec la mystique rhénane et Jean Tauler du 14e siècle que nous avons vécu la semaine. Ce 14e siècle, proche de celui de saint François, ne nous a pas dépaysées ; c’est dans la rencontre de saint Dominique et saint François que nous avons célébré dans la joie et la simplicité la fête de François d’Assise.

Parlant de François, pendant les repas, nous avons lu un petit livre intitulé « C’est moi, François », écrit par Edith Bruck, femme juive de 91 ans revenue des camps de la Shoah. Le pape François, touché par une interview, s’est invité chez elle en lui disant « c’est moi François ». Nous avons ainsi découvert cette amitié tissée entre deux êtres, deux religions qui, historiquement, auraient pu s’ignorer. Mais non, les ouvriers de la réconciliation sont toujours bien à l’œuvre. C’est une petite plaquette émaillée de réflexions profondes que je vous invite à vous procurer. Un très bon outil de méditation et de contemplation inter religieuse.

Avant de nous quitter, je vous rappelle que cet après-midi, à la chapelle Notre-Dame, à 15h00, il y a un spectacle sur Charles de Foucault, écrit et joué par notre ami Jean Winiger habitué de la colline ; il sera accompagné d’un percussionniste. N’hésitez pas à venir, le spectacle en vaut vraiment la peine et est ouvert à tous.

Et bien sûr, je vous invite instamment à vous joindre à nous dans une prière de louange, et d’action de grâce pour toutes les merveilles réalisées par l’humanité et en l’humanité, mais aussi à notre prière d’intercession pour toutes les victimes des guerres, famines, dérèglement climatique et autres égoïsmes, dont nous sommes tous responsables.

La communauté des sœurs clarisses de Notre Dame du Haut à Ronchamp vous souhaite une belle semaine et vous dit à bientôt sur les ondes de RCF.

soeur Brigitte

 


 

IMG_3026

   50 enfants du caté prêts à danser ...la paix

 

DSC06778

   Chantier de nettoyage des chaises de l'oratoire

    avec 2 alliés nos amis et le savon noir !

Dimanche 1er octobre 2023

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, qui sont tout heureuses de vous saluer avec le beau temps, la verdure et l’air pur de la colline. N’hésitez pas à y monter, vous ne serez pas déçus.

 

Pour notre part, nous continuons allègrement à monter à la chapelle tous les matins pour y chanter Laudes. Ce sont des moments exceptionnels de beauté et de sérénité, avec tous les ingrédients nécessaires pour louer et remercier le Seigneur pour toutes ses merveilles. Nous participons ainsi au lever du jour et nos voix se mêlent à celle du soleil pour confier notre journée et celle de tous ceux qui approcheront, par la visite ou le travail, cette chapelle. Des moments inoubliables pour lesquels nous n’aurons jamais fini de remercier le Seigneur.

 

Pendant ce temps, vers 7h30, nous entendons les ouvriers arriver et commencer leur journée de maçons. Les échafaudages de la face nord ont été enlevés pour être transportés vers la façade est. Maintenant toute la chapelle extérieure est, à son tour, en voie de rénovation. Si nous considérons ce qui a déjà été fait au sud et au nord, nous ne pouvons que nous réjouir et attendre avec impatience la suite car c’est vraiment du très beau travail qui a été réalisé. Merci à toute l’équipe Albizzatti.

 

Pendant ce temps, ce sont d’autres corps de métier qui s’activent dans notre oratoire : il fallait rafraîchir les murs qui, après 12 ans de bons et loyaux services, demandaient un nettoyage conséquent, idem pour le sol, ce magnifique sol orange qui surprend et attire les visiteurs. De même du côté des velux/verrière qui laissent passer la lumière de Dieu pour illuminer la lumière du monde et des hommes. Bref, tout se passe bien avec, simplement, mais c’est l’usage, du retard dans l’achèvement des travaux. Cependant nous espérons bien pouvoir réintégrer l’oratoire dans les prochains jours ; affaire à suivre.

 

Itou pour l’abri de jardin qui accueille les outils des jardinières. Il est démonté et devrait retrouver son utilité et sa forme habituelle dans les prochains jours. Nous devons, aussi, remercier tous nos amis qui ont donné de très grands coups de main pour nettoyer les chaises de l’oratoire et d’ailleurs, poncer et repeindre les panneaux de l’abri de jardin. Bref, tout nous est donné pour nous permettre de louer et prier le Seigneur dans de très très bonnes conditions. Merci à eux.

 

Cette semaine la colline a résonné des chants et cris de joie des enfants. D’abord ceux de la catéchèse. Qui s’en sont donné à cœur joie pour rechercher le trésor qu’est la paix avec, en finale, une exposition de leurs trouvailles sur les palissades des travaux de la chapelle.

Puis ce fut le tour des enfants des écoles de Ronchamp, pendant deux jours. Eux aussi ont cherché au cours d’un jeu, le trésor nommé paix. Leur enthousiasme était à l’unisson de celui de leurs collègues de la catéchèse. Des indices avaient été cachés dans les buissons, sur les arbres, etc. Les trouver n’était pas chose facile, mais tout se passa au mieux et la finale autour de la pyramide de la paix se déroula parfaitement.

 

Sœur Marie-Claude fait actuellement un petit séjour à l’hôpital de Vesoul pour un bilan de santé complet. Nous la confions à votre prière. Tout comme nous vous demandons de vous joindre à la nôtre dans la supplication et l’intercession en faveur de la paix, la paix des cœurs, la paix dans les familles, entre les nations. Les enfants qui sont passé sur la colline cette semaine nous précèdent sur la recherche de la paix. Suivons-les avec le même enthousiasme.

La communauté des sœurs clarisses de Notre Dame du Haut à Ronchamp vous souhaite une belle semaine d’automne, la fin du mois de la Création avec la fête de saint François le 4 octobre, et vous dit à bientôt sur les ondes de RCF.

soeur Brigitte

 


 

DSC06775 2

 

DSC06777

Dimanche 24 septembre 2023

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, toujours en plein déménagement.

 

Ne vous inquiétez pas, il n’est nullement question de quitter ces lieux, bien au contraire. Cependant après douze ans, comme je vous le disais la semaine passée, quelques travaux d’entretien du bâtiment se sont avérés nécessaires. Ainsi, l’oratoire a été entièrement nettoyé, de la voute au sol. A ce jour, il attend les peintres pour une nouvelle couche de sa belle couleur orange. Le puit de lumière au-dessus de l’autel est en passe d’être rénové.

Et puis, depuis jeudi, c’est notre réfectoire qui est à l’ordre du jour du nettoyage. Aussi, nous avons émigré, pour quelques repas, vers la salle à manger de l’accueil. Il nous a fallu faire quelques allers-retours avec les plats, mais tout s’est bien passé. En plus, pour les sœurs qui d’habitude ne bougent pas beaucoup, c’était un exercice physique forcé et salutaire.

 

Pendant ces travaux, les visiteurs ne pouvaient admirer l’oratoire que de l’extérieur, un peu surpris, et les pèlerins devaient se contenter de prier depuis le jardin St-Joseph juste à l’extérieur. Ils furent très nombreux pendant les journées du patrimoine à être venus, à avoir vu et à être repartis pleins d’enthousiasme. Par exemple, le dimanche, il y eut quelques 700 visiteurs. Heureusement, ils ne se sont pas tous présentés à la porte du monastère mais un grand nombre l’a fait et des groupes de 25/30 personnes ont déambulé dans nos murs. Ils étaient de toute origine jusqu’à un groupe asiatique ne parlant qu’anglais. Alors notre sœur Marie-Thérèse eut la joie de pratiquer sa langue maternelle. Bonne occasion pour elle de ne pas l’oublier. La majorité fut surprise devant la modernité de notre monastère, histoire pour elle de revoir ses idées, parfois préconçues, sur ce que devrait être un monastère.

 

Actuellement c’est un groupe de jeunes architectes étudiants de Paris qui investit l’accueil. Pour eux, est-ce un bien, est-ce un mal, je ne sais, mais la chapelle et l’oratoire sont ornés de beaux échafaudages et palissades, très artistiques, j’en conviens, mais pour la contemplation et l’étude des formes, c’est un exercice assez difficile. Mais c’est ainsi.

Ce samedi, ce fut le jour de la paix pour les enfants de la catéchèse. Jeux (préparés par sr Marie-Laetitia) et prière sont à l’ordre du jour mais vous saurez tout la semaine prochaine, en raison du décalage dû à l’enregistrement.

 

De même pour notre rencontre avec le nouveau recteur de la chapelle, le père Jean-François Francisco. Il vient faire la connaissance de la communauté ce samedi. Nous sommes heureuses de l’accueillir et de partager eucharistie et repas avec lui.

Sans oublier une petite excursion du côté de Montferrand le Château pour visiter sœur Jean-Marie. Bonheur et joie se lisaient sur son visage. Merci Seigneur.

Tout au long de la semaine, notre prière s’est faite particulièrement intense pour la paix, pour l’assemblée Méditerranée avec le pape François, pour toutes les victimes du dérèglement climatique ou de la folie des hommes. Joignez-vous à notre prière, car c’est ensemble, à la suite et avec les chercheurs de paix de tous siècles, qu’une paix durable pourra devenir réalité pour l’ensemble de la planète. N’oublions pas que le Seigneur nous a confié la planète pour qu’elle vive et non pas pour qu’elle meure.

La communauté des sœurs clarisses de Notre Dame du Haut à Ronchamp vous souhaite une belle semaine automnale, et vous dit à bientôt sur les ondes de RCF.

soeur Brigitte

 


 

DSC06760

 

DSC06762

Dimanche 17 septembre 2023

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp qui revit, en plus petit, son déménagement d’il y a douze ans.

 

En effet, l’oratoire avait besoin d’un profond nettoyage et d’un réaménagement électrique ; nous avons donc passé notre dimanche à déménager toutes chaises, et mobilier, aussi bien de l’oratoire lui-même que de la sacristie et de la pièce de liturgie. Tout avait été bien préparé et ce fut fait avec maestria et beaucoup de courage par toutes les sœurs. Nous ne portons pas vraiment en nous une nostalgie de déménagement, mais il faut avouer que nous pouvons nous imaginer à nouveau à l’abri du pèlerin en contemplant les boîtes des chants liturgiques qui longent les murs des couloirs, posées sur les chaises de l’oratoire. Heureusement nous avons pu respecter toutes les normes de sécurité et un large passage pour sœurs et chariot a été aménagé.

 

Grâce à ce déménagement, nous avons la chance et la joie de célébrer la majorité des offices à la chapelle Notre-Dame, en particulier les Laudes. Quel bonheur de monter au petit matin et de chanter les louanges du Seigneur au rythme du jour qui se lève. La chapelle est vraiment belle et porte à la prière à ce moment-là de la journée. Puisque les travaux vont durer une quinzaine de jours, nous espérons que le beau temps persistera.

 

Notre ami et président, Patrick Gillmann, est venu spécialement pour coordonner tous les corps de métier afin que chaque ouvrage soit fait en temps et en heure et permette au suivant d’être aussi au rendez-vous du travail accompli. Merci à lui pour cette amitié si professionnelle.

 

Parallèlement à notre oratoire, la chapelle elle-même continue à faire peau neuve. Les palissades et autres échafaudages se sont déplacés devant la façade Est, sous le regard de la Vierge Marie dans sa niche vitrée. Nous découvrons ainsi la beauté des façades déjà rénovées.

 

Quelques hôtes et un groupe sont là ce week-end pour prier avec nous en ces journées du patrimoine. Malgré les travaux à droite et à gauche, qui redonnent au site toute sa splendeur, les visiteurs et pèlerins peuvent sans souci venir admirer cette architecture et rendre grâce au Seigneur pour tant de merveilles.

 

Malheureusement la beauté n’est pas comprise et partagée par tous. La violence et la domination continuent à faire des ravages parmi les populations les plus fragiles. L’adage « l’homme est un loup pour l’homme » est toujours d’actualité et les guerres sont toujours aussi présentes avec leur lot de brutalité et d’inhumanité. Viennent s’ajouter les catastrophes naturelles qui sont aussi meurtrières et destructrices. Même si votre prière, notre prière, semblent inopérantes, il nous faut persévérer car, par elles, l’oxygène de l’amour divin est transmis, sans doute de manière invisible, mais pourtant réelle. Alors, continuons ensemble à supplier le Seigneur et à croire en l’Esprit Saint et en l’humanité.

La communauté des sœurs clarisses de Notre Dame du Haut à Ronchamp vous souhaite un beau dimanche du patrimoine, et vous dit à la semaine prochaine sur les ondes de RCF.

soeur Brigitte

 


 

ooapin-4

 

ooapin-10

 

ooapin-11

Prière mariale de l'après-midi

 

 

Dimanche 10 septembre 2023

 

Bonjour,

 

L’été semble revenu, un peu inattendu, mais on s’adapte à ces sautes de climat ! Personne ne se plaint du soleil, car le monastère et la chapelle sont des lieux de fraicheur, et dehors, il y a toujours une petite brise qui souffle, sous les grands arbres procurant une ombre bénéfique.

Les visiteurs de la colline sont revenus nombreux durant le week-end, et nos hôtes, très divers, ont formé  de belles tablées de 6,7,8... Ils étaient assidus aussi à la prière liturgique, ce qui nous fait mutuellement beaucoup de bien. Donc, ici, tout est pour le mieux en cette période de transition. Chacun peut déposer son fardeau, se ressourcer dans le silence, recevoir des forces neuves, faire encore des découvertes, que l’on vienne de France, de Suisse ou de la Martinique... Ce lieu est bénéfique pour tous.

Les échafaudages de la face nord, à Notre-Dame du Haut, sont toujours là, sans ouvriers durant ces mois de vacances. Ils vont sûrement, sous peu, émigrer ailleurs pour un nouveau travail après la grande fête du 8 septembre. C’est le pèlerinage diocésain auquel participe toujours notre archevêque, bien entouré, et une belle assemblée. Cette année, nous faisons nos adieux à l’ancien recteur de Notre-Dame du Haut, Père Michel Bruard, et nous accueillons le nouveau, Père Jean-François Francisco, qui réside maintenant à Luxeuil. Le chapelain, Axel Isabey, est bien là pour cette nouvelle étape de vie ecclésiale. Dans les paroisses et doyennés, et même chez nous, cela bouge beaucoup : Dès la semaine prochaine, nous déménageons de notre oratoire pour des travaux qui devraient nous éviter des coulées d’eau consécutives aux fortes averses qui s’abattent assez souvent, et faire disparaître la poussière qui s’incruste dans le béton au fil des années. La peinture du sol sera aussi rafraîchie, et l’abri de jardin consolidé...Bref, une cure de jeunesse réaliste après 12 ans de vie en ces lieux, tellement appréciés... Tans de gens ont soif de calme, de beauté, de silence habité par une Présence inégalable : C’est un bon complément à Notre-Dame du Haut, dont les visiteurs remplissent le livre d’or et le porte-cierges qui brûle, porteur de prières sans paroles.

Cette prière permanente porte à Dieu tous ces évènements, heureux et malheureux, qui arrivent chaque jour à notre connaissance par les médias.

Nous savons qu’ils sont le fruit des libertés humaines, des bouleversements de la terre, du ciel, et nous dépassent largement. Mais l’Esprit de Dieu y est aussi présent, et comme disait Etty Hillesum, nous pouvons l’aider de multiples façons, dans son œuvre de vie, de justice, de paix et de résurrection.

A la semaine prochaine !

soeur Marie-Claire

 


 

DSC06755

 

DSC06753

Dimanche 3 septembre 2023

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp qui a fait un plongeon radical dans l’automne, à l’instar d’une bonne partie de la France. La chute des températures nous éveille presque chaque matin dans une brume du plus bel effet poétique et artistique mais pas forcément très adaptée à ce début septembre. Cela a l’avantage de nous rendre de plus en plus conscients de l’impact des dérèglements climatiques et autres dominations humaines, en totale opposition au dessein de Dieu, qui est un dessein d’amour fraternel entre tous.

 

La chaleur et les pluies de ces dernières semaines ont donc eu un effet tout à fait florissant sur la végétation qui a poussé plus que normal pour un mois d’août. Aussi les jardiniers sont venus tondre promptement afin que l’environnement soit beau et bien apprêté pour la fête du 8 septembre.

 

Oui, vous ne l’avez pas oublié, nous fêtons la nativité de la Vierge ce vendredi 8 septembre lors du pèlerinage annuel diocésain. Occasion de se retrouver autour de Marie, mère de la paix, en lui confiant les pays ensanglantés et décimés par des guerres fratricides. L’eucharistie, présidée par Mgr Bouilleret, sera célébrée comme à l’habitude à 10h30 ; l’après-midi prière mariale à 14h30. Pour ceux qui le veulent possibilité de pique-niquer sur la colline.

 

Nous pouvons ajouter que Notre-Dame du Haut, cette semaine, a attiré et entouré une fraternité des moines de Jérusalem au cours d’une retraite silencieuse. Pour nous, ce fut une grande joie de célébrer avec eux les offices du matin et du soir, sans oublier l’eucharistie, en goûtant avec bonheur au chant des psaumes bien soutenu par des voix masculines. Ils sont repartis emplis de verdure, de silence, de sérénité. Merci au Seigneur pour cette fraternité spontanée dans la louange.

 

Du côté des visiteurs et pèlerins d’un jour, nous notons le passage d’un groupe autrichien très intéressé par notre histoire et très ému de prier aussi bien dans la chapelle que dans notre oratoire. Ils seront suivis cette semaine par la chorale de Fribourg qui, dans son périple, fait une halte à Ronchamp le 7 septembre pour rendre visite à Notre-Dame.

 

En ce début septembre, nous mettons l’accent dans notre prière sur l’entente fraternelle entre la création, les créatures et toute l’humanité, car septembre est le mois de prière dédiée à la création. Oui, cette belle harmonie entre toutes les créatures est le socle, le pilier, l’axe pour, non pas sauvegarder la création de façon statique, mais la faire vivre dans la gratuité à l’instar de l’amour gratuit de Dieu pour tous. Alors, ensemble prions et mettons tout en œuvre pour que l’amour fraternel se déploie à tous les niveaux, car il n’y a ni grand ni petit ; il n’y a que des créatures de Dieu qui ne demandent qu’une seule chose : vivre ensemble.

 

La communauté des sœurs clarisses de Notre Dame du Haut à Ronchamp souhaite une belle rentrée scolaire ou professionnelle à tous, vous dit à la semaine prochaine sur les ondes de RCF, en vous donnant rendez-vous le 8 septembre avec Notre Dame du Haut pour le pèlerinage annuel du diocèse.

soeur Brigitte

 


 

233_8928 copie

Dimanche 27 août 2023

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, immergées dans le soleil, la chaleur, la pluie, les orages, bref dans un condensé du dérèglement climatique. Mais ces mauvaises conditions atmosphériques n’arrêtent pas les pèlerins ni les visiteurs.

 

Ainsi, dimanche dernier, nous avons eu la joie d’accueillir un groupe de scouts handicapés, le groupe des Audacieux. Venus d’Héricourt, ils ont tenu à rendre grâce au Seigneur en gestuant le signe de la croix et en déployant tout leur enthousiasme pour le chant final sur l’amour de Dieu. Témoignage de foi et de solidarité de la part des scouts et de leurs accompagnateurs en parfaite résonnance avec la foi de la Cananéenne dans l’évangile du jour.

 

Cette foi, nous la retrouvons également chez beaucoup de visiteurs venus rencontrer Notre Dame du Haut qui les accueille, les bras grands ouverts. Les uns brûlent des cierges, d’autres prient en silence, d’autres contemplent les yeux pétillant d’admiration, d’autres enfin chantent, chacun selon son cœur, sans oublier les asiatiques pour qui la photo est devenue une seconde nature ou ce groupe d’allemands tout heureux de célébrer l’Eucharistie dans la chapelle, sous le regard bienveillant de Notre Dame.

 

Du côté de l’accueil monastique, les hôtes se succèdent à un rythme rapide, participant à notre prière ou se retirant dans le silence et la solitude mais tous nous renvoient des visages de joie et de ferveur.

 

Nous avons aussi eu le bonheur d’accueillir le frère franciscain Michel Hubaut, auteur de nombreux livres sur la spiritualité franciscaine. Il ne connaissait ni la chapelle ni le monastère. Nous l’avons piloté à travers les dédales de Le Corbusier et de Renzo Piano et il est reparti, le cœur chargé de nouveautés architecturales.

 

Dans notre communauté, sœur Marie-Claude a provoqué quelques émotions en choisissant la célébration de l’Eucharistie pour faire un malaise. Elle a pu expérimenter et apprécier le système de secours français, pompiers, smur, médecin, infirmière, etc. Bref elle a bénéficié de soins réalisés non seulement avec compétence, mais avec gentillesse, écoute, bienveillance. Merci à tout ce personnel de santé si dévoué qui, la soignant dans la chapelle nous a dit : « on se sent bien ici ». Pas de meilleure réponse possible à notre présence.

 

D’autres amis prennent soin de nous en nous apportant fruits et légumes de leurs jardins. Une petite équipe de sœurs s’attèlent à ce moment-là pour les préparer et les conserver dans les meilleures conditions possibles, en sachant que nous n’avons ni cave ni grenier et donc, aucun lieu qui puisse être dédié à être « fruitier ». Dans la mesure du possible, nous congelons mais là aussi les espaces ne sont pas extensibles, de par une volonté spirituelle car nous avons fait le choix d’être à l’image de l’épisode de la manne donnée par Dieu aux Hébreux : elle ne se stocke pas, ne se conserve pas pour le lendemain mais le Seigneur (via nos amis) donne tous les jours ce dont nous avons besoin. Merci à eux et merci au Seigneur.

 

A nos louanges et actions de grâce, nous joignons nos cris et nos supplications auprès de Dieu pour qu’enfin, un jour, l’humanité devienne fraternelle et se préoccupe du sort de tous avant de son propre petit sort égoïste. Et nous comptons sur vous pour nous rejoindre dans cette prière.

 

La communauté des sœurs clarisses de Notre Dame du Haut à Ronchamp vous dit à la semaine prochaine sur les ondes de RCF, en attendant de vous retrouver le 8 septembre sur la colline pour le pèlerinage annuel du diocèse jour de la fête de la nativité de la Vierge Marie.

soeur Brigitte

 


 

ooapin-4

   Eucharistie de la sainte Claire

 

232_8484 copie

   Eucharisitie de la fête de l'Assomption de Marie

 

232_8761 copie

   Prière mariale de l'après-midi

Dimanche 20 août 2023

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, tout heureuse de vous retrouver sur les ondes de RCF, habillée de la canicule qui recommence à sévir. Mais la colline a engrangé suffisamment de vert et d’eau ces dernières semaines pour nous permettre de traverser ce nouvel épisode sans trop souffrir. De plus, le monastère étant construit sous la terre, nous sommes relativement bien protégées des excès de température. Merci aux architectes et concepteurs.

 

Depuis notre dernière rencontre, nous avons célébré dans la joie la fête de sainte Claire. Frère Dominique Joly, un franciscain du Sauget, en poste à Strasbourg, a présidé l’Eucharistie entouré de trois prêtres et d’une nombreuse assemblée d’amis. Et c’est dans la joie que nous avons continué la fête par le verre de l’amitié, dehors car l’orage annoncé ne s’est pas manifesté. C’est donc sous un soleil radieux dans la verdure que toutes ces amitiés ont pu s’échanger. Merci au Seigneur et merci à nos amis.

 

De sainte Claire, nous sommes passées presque directement à Notre Dame en sa fête de l’Assomption. L’Eucharistie en plein air a rassemblé un peuple de Dieu nombreux, chantant avec toute la vigueur de sa foi. Un prêtre ami avait rejoint le père Axel Isabey pour la célébration qui fut suivie de la prière mariale en début d’après-midi. Beaucoup était resté pour pouvoir y participer, après avoir pique-niqué sur la colline. Ces temps précieux de communion qui nous sont offerts sont l’occasion de rendre grâce au Seigneur pour la création dans son ensemble (hommes, bêtes et plantes).

 

Entre ces deux grandes fêtes s’est glissée une action de grâce pour la paroisse de Ronchamp Champagney : celle des adieux au père Pawel qui s’en va sous d’autres cieux après avoir servi la paroisse pendant plusieurs années. Merci à lui.

 

Et puis, cette semaine, s’est déroulé le pèlerinage des jeunes à vélo qui a choisi Notre-Dame du Haut pour célébrer sa fête de clôture. Je vous en dirai plus la semaine prochaine, mais une cinquantaine de vélocipédistes est annoncée sans oublier les accompagnateurs, familles, etc. Ce sera une très grande et belle fête de remerciements et de joie.

 

Du côté de l’accueil du monastère, quelques individuels se succèdent pour des jours d’intériorisation, de paix et de silence. Nous avons eu également la joie de revoir, par une visite impromptue, l’une de nos toutes premières hôtes. Marcelline était venue en effet avec deux autres amies pour « étrenner le monastère », à peine fini et encore bien en chantier. Avec son âme de poète, elle avait parfaitement compris notre identité et nous avait définies comme les « racines de la chapelle », celles que l’on ne voit pas, qu’on ne soupçonne pas mais qui sont les relais de l’oxygène divin, des relais pas du tout virtuels mais bien réels et spirituels.

 

Et tout naturellement, ce petit rappel nous conduit à la prière à laquelle nous vous demandons de vous joindre. C’est ensemble que nous pouvons crier vers le Seigneur et nous laisser conduire par l’Esprit dans la recherche de solutions fraternelles pour entretenir la vie de la planète et le partage des ressources afin que, selon le dessein de Dieu, hommes, bêtes et plantes vivent harmonieusement ensemble.

La communauté des sœurs clarisses de Notre Dame du Haut à Ronchamp vous souhaite une belle fin de vacances, et vous dit à la semaine prochaine sur les ondes de RCF.

soeur Brigitte

 


 

ooapin

Dimanche 13 août 2023

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, environnées et habitées des fêtes célébrées tout au long de la semaine, toutes plus importantes les unes que les autres.

En effet, nous avons commencé dimanche dernier avec la fête de la Transfiguration, en nous associant à nos amis de Chauveroche pour une nouvelle page de leur histoire. Puis se sont succédé à un rythme presque essoufflant les fêtes de saint Dominique (fondateur en même temps que saint François, mais dans des lieux différents), de sainte Thérèse Dominique (Edith Stein. Carmélite morte en déportation à Auschwitz), de saint Laurent (diacre mis à mort dans les premiers temps de l’Eglise pour sa foi au Christ et en sa résurrection). Tous ces grands saints nous ont préparées pour célébrer sainte Claire et rendre grâce à Dieu pour notre fondatrice qui nous montre, aujourd’hui encore, combien il est vital pour chacun d’entre nous, de tout remettre au Seigneur, notre vie comme notre mort. En effet, nous avons communié à la peine de nos amis et frères cisterciens d’Acey dont le père abbé, dom Godefroy, vient de mourir dans un accident de montagne. Maintenant, il prend soin d’eux d’une autre manière et j’aime à penser que sainte Claire lui a dit, lors sa chute vertigineuse : « pars en paix car tu as bon guide pour la route ».

Quant à notre accueil, quelques hôtes ont passé du temps pour se ressourcer ou retrouver un environnement déjà connu. Ainsi, un ami italien était venu en 2012 avec son épouse. Celle-ci est maintenant décédée et il a tenu à venir célébrer son anniversaire ici à Ronchamp. Cette fidélité nous émeut beaucoup et tisse des liens d’amitié indéfectibles.

De jeunes architectes, quant à eux, ont fini leur travail de fin d’année et ont trouvé ici un lieu idéal pour réfléchir en toute sérénité, paix et calme. Ce qui a conduit l’un d’eux à considérer qu’il venait de passer un temps de vacances. Studieuses, certes, mais dans une atmosphère détendue, ce qui lui donne beaucoup d’espoirs quant à la qualité de son travail.

Toutes ces témoignages sont pour nous des réponses, si par hasard nous nous posions des questions sur notre présence ici. Mais nous ne nous en posons pas, ce sont donc des petits cadeaux gratuits, des petits signes d’amitié de la part du Seigneur. Nous ne pouvons que rendre grâce pour tant de merveilles.

Ce billet étant enregistré de manière anticipée, je vous parlerai plus en profondeur et en détail de la fête de sainte Claire la semaine prochaine. Mais je peux déjà vous dire qu’un frère franciscain, ami de longue date, est venu de Strasbourg spécialement pour l’occasion.

Parmi toutes ces réjouissances, nous sommes toujours présentes aux détresses de l’humanité et nous espérons que votre prière et la nôtre ne seront plus qu’une pour supplier le Seigneur de donner discernement et volonté aux responsables des pays, ainsi que le courage de prendre les décisions qui s’imposent afin de mettre fin aux migrations mortifères, aux oubliés de la richesse, aux isolés de la communauté humaine, dans un mouvement d’accueil et de partage fraternels.

La communauté des sœurs clarisses de Notre Dame du Haut à Ronchamp vous souhaite de bonnes vacances, vous rappelle que le 15 août, jour de l’assomption de la Vierge Marie, l’eucharistie sera célébrée à 10h30 à la chapelle Notre-Dame avec la prière mariale à 14h30. Nous vous disons à la semaine prochaine sur les ondes de RCF.

soeur Brigitte

 


 

DSC06725

Dimanche 6 août 2023

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses qui, actuellement, sont en compagnonnage direct avec les eaux du ciel. Il pleut, il pleut beaucoup sur la colline de Ronchamp, avec des averses d’une extrême violence et puis, subitement, le soleil réapparait. A travers les gouttes, nous montons quand même à la chapelle pour célébrer et louer le Seigneur. Rien ne nous arrête et c’est bien ainsi.

Grâce à cette pluie féconde, la végétation s’en donne à cœur-joie pour reverdir l’ensemble de la colline. Ainsi nous nous sommes retrouvées pratiquement dans la forêt vierge. Heureusement, une équipe chevronnée de tondeurs est venue à notre secours et, d’un tour de main ou plutôt de machine, l’herbe fut tondue, l’espace des piétons a repris droits et les cheminements réservés aux pompiers sont redevenus praticables. Malheureusement, avec la pluie, le vent s’est invité et un arbre s’est échoué juste devant l’entrée de nos chambres, mais sans dégât. Sans doute était-il plus fragile que les autres.

 

Mais cette belle nature enchante toujours autant les hôtes qui viennent se ressourcer ou, comme l’un d’entre eux, écrire au calme une thèse de fin d’étude. Des connaissances se nouent et peuvent être le point de départ d’une longue amitié.

 

Egalement toute une famille est venue se ressourcer autour de Notre-Dame pour faire mémoire de leur père, grand-père, arrière grand-père et mari, décédé il y a un an. Nous l’avions accueillie au moment du décès. Aussi, nous sommes heureuses de pouvoir être ce lieu de ressourcement spirituel et d’unité dans des situations douloureuses.

Et aussi, nous venons de recevoir des nouvelles d’une pèlerine à vélo qui avait fait étape chez nous en 2016. Son projet : rallier Cologne en Allemagne à Bethléem à vélo en compagnie et sur le chemin des rois mages. Son pèlerinage s’est terminé cette année en mai. 7 ans lui furent nécessaires pour faire en sens inverse le voyage qu’aurait fait un mage jusqu’à Cologne. 7 ans à la recherche du trésor, guidée par une étoile intérieure, protégée par les ces fameux trois rois mages. A Bethléem, elle a trouvé le trésor cherché : l’enfant-roi né à Bethléem caché au fond d’elle-même. De tels témoignages sont pour nous l’occasion inouïe de rendre grâce au Seigneur pour tant de bonté et de merveilles de sa part. Cela nous conforte aussi dans notre mission d’accueil monastique et de prière sur la colline de Notre-Dame du Haut.

 

Cette semaine également, nous avons fêté dans la joie Sainte Marie des Anges, dont l’église abrite à Assise la toute petite église de la Portioncule, berceau de l’ordre franciscain, là où François aimait à venir prier et qui fut donnée à l’ordre franciscain naissant.

 

Maintenant, nous nous préparons à fêter sainte Claire le vendredi 11 août. Eucharistie à 11h00 : si vous êtes libres, n’hésitez pas à vous joindre à nous pour rendre grâce à Dieu. La veille au soir, jeudi 10 août, veillée de prière dans notre oratoire à 20h15.

Tous ces événements nous enracinent dans notre mission de prière pour le monde. Ensemble, vous et nous, interpelons le Seigneur en lui demandant de faire de chacun de nous un cœur de chair qui saura prendre soin et partager avec son frère, son voisin, l’étranger ; un cœur de chair qui saura prendre soin de la planète, de la création, de la nature.

La communauté des sœurs clarisses de Notre Dame du Haut à Ronchamp vous souhaite de bonnes vacances, un bon dimanche et vous dit à la semaine prochaine sur les ondes de RCF.

soeur Brigitte


 

DSC06732

   Le "team" des 4 musiciennes

DSC06735

Dimanche 30 juillet 2023

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, environnée d’un tourbillon de pèlerins et de visiteurs qui profitent des vacances et des beaux jours pour venir saluer Notre Dame et admirer le travail des architectes.

Oui, des cars entiers d’allemands, italiens, japonais ou asiatiques sont initiés par les jeunes guides de la Porterie qui jonglent avec les langues, les visites, les questions, etc. Ces groupes s’arrêtent toujours quelques instants dans notre oratoire où une sœur se fait un plaisir de les accueillir et de leur parler de notre spiritualité et de notre communauté.

 

Notre communauté qui se prépare, comme chaque année, à célébrer dans la joie la fête de sainte Claire le 11 août. Cette année ce sera frère Dominique Joly, franciscain à Strasbourg, qui présidera la célébration eucharistique à 11h00 à Notre Dame. La veille, une soirée prière accueillera tous ceux qui veulent rendre grâce avec nous pour la vie de sainte Claire et l’ordre des clarisses. Claire désirait apprendre quelque chose de nouveau sur Dieu et de la part de Dieu chaque jour. C’est dans cet esprit de découverte, d’accueil et d’ouverture que nous célèbrerons sa fête cette année. N’hésitez pas à vous joindre à nous, aussi bien en présentiel que par la prière.

 

La commission pastorale de la chapelle Notre-Dame, quant à elle, s’est réunie pour planifier la fête du 15 août, le pèlerinage du 8 septembre, sans oublier celui des cyclistes le 18 août.

 

Cette semaine, notre communauté a accueilli en résidence un groupe de musiciens et de chanteurs écossais (je dis bien écossais et non pas anglais, à ne pas confondre sinon sœur Marie-Thérèse sera très contrariée). Malheureusement, étant donné la date d’enregistrement de ce billet, je ne peux pas me faire l’écho des concerts donnés ce samedi 29 juillet. Mais je vous en parlerai la semaine prochaine. Je peux simplement vous dire que nous les avons vus et entendus en répétition à l’intérieur, à l’extérieur de Notre Dame, au sein du monastère, etc. Donc cela doit être très beau.

 

Des retraitants venus se ressourcer furent très heureux de partager les repas et les cultures différentes en une tablée bien joyeuse.

 

Ce dimanche, ce sont nos amis organistes qui vont accompagner l’eucharistie à 11h00 sur le bel orgue qui a trouvé place dans la chapelle Notre-Dame. Jeu musical très contrasté avec la cithare ou la flûte jouées aux vêpres, en ouverture et en clôture. Quelle chance nous avons de prier avec une telle polyvalence musicale. Merci Seigneur.

 

Du côté de la météo, des orages ont bien sévi sur la colline, gorgeant d’une eau féconde les terrains et donnant à la végétation la joie de s’épanouir, aux oiseaux de prendre des bains et aux chevreuils de venir brouter un peu d’herbe tendre jusque devant les fenêtres des chambres. Bref une vie ensemble bien réelle et appréciée.

 

Cette météo, bipolaire comme on dirait aujourd’hui, n’empêche sœur Marie-Claire-Denys de travailler avec ardeur et acharnement à la thèse de doctorat sur l’Esprit Saint dans le dialogue interreligieux, aux sœurs de l’accueil de préparer avec minutie et délicatesse les chambres des hôtes, aux sœurs couturières de voir revenir avec bonheur la machine à broder toute revigorée pour reprendre le travail. Bref notre vie, au mois de juillet, se déroule comme tous les autres mois et cela nous permet de remplir au mieux notre mission de présence de prière sur la colline.

 

Cette mission de prière, nous la partageons avec vous pour remercier le Seigneur de sa création et aussi pour le supplier d’inspirer à chacun les moyens et méthodes pour, non seulement conserver la planète, mais surtout pour nous permettre de vivre ensemble dans une équité et une justice qui donneront joie de vivre à tous.

 

La communauté des sœurs clarisses de Notre Dame du Haut à Ronchamp vous souhaite une belle semaine de vacances, un bon dimanche et vous dit à la semaine prochaine sur les ondes de RCF.

soeur Brigitte

 


 

ooapin-1

 

DSC06726

   Visite guidée par monsieur Le Corbusier !

 

Dimanche 23 juillet 2023

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, heureuses de vous retrouver sur les ondes de RCF car les vacances, pour nous, ce n’est pas pour aujourd’hui mais au mois de janvier. Il nous faut encore un peu de patience.

 

Cependant, cette semaine fut assez calme du côté de l’accueil. Quelques hôtes se sont succédé et ont trouvé sérénité, paix, silence, tout ce qu’ils étaient venus chercher. Quant à la colline, les débuts d’après-midi sont assez désertiques à cause de la très grosse chaleur, mais dès 4h00, tout s’anime et lorsque nous montons chanter vêpres à la chapelle Notre-Dame, nous croisons beaucoup de pèlerins et de visiteurs, heureux de voir de la vie sur la colline et certains se joignent à nous pour la prière.

 

Dimanche dernier, notre ami suisse Jean Winiger, homme de théâtre s’il en fut, est venu, pour tout un groupe de visiteurs, évoquer Le Corbusier, sa vie, son évolution, sa conception de l’architecture dans une belle et profonde approche peu connue du grand public, mais riche d’humanité. J’en profite pour vous informer qu’il a créé et écrit tout une pièce sur Charles de Foucauld lors de sa canonisation, et qu’il la joue régulièrement. Il le fera sur la colline le 8 octobre à 15h00, mais nous aurons le temps d’en reparler.

 

Du côté de la communauté, cette semaine, nous n’avons pas travaillé sur notre chantier actuel, celui de la rénovation de notre charte de vie, pour deux raisons : sœur Maggy était absente et sœur Marie-Claire-Denys étant plongée dans la rédaction de sa thèse. Le petit reste a tenu la vie communautaire et la prière quotidienne d’une main de maître. Merci au Seigneur et merci à chacune.

 

Quant au travail de couture, il continue son petit bonhomme de chemin, en attendant le retour de la machine à broder partie se faire réviser après 7 ans de bons et loyaux services. Ce sont donc principalement des aubes qui sont actuellement confectionnées, mais les écharpes de. Baptême, étoles, chasubles, etc. ont pu être brodées et achevées avant le grand départ de ce compagnon de travail.

 

Dans la foulée de notre travail, notre prière se fait de plus en plus intense pour toutes ces personnes qui souffrent justement du manque de travail et ne peuvent nourrir leur famille, qui ainsi sont obligées de s’exiler ; prière tout aussi intense pour les luttes entre pays, luttes incompréhensibles car la planète terre est suffisamment généreuse et large pour abriter et nourrir l’ensemble de la population mondiale si nous faisons attention à comment l’utiliser, comment la partager, comment la renouveler, à la traiter comme une sœur et une mère comme nous le propose saint François d’Assise.

 

La communauté des sœurs clarisses de Notre Dame du Haut à Ronchamp vous souhaite une belle semaine, de belles vacances, un bon dimanche et vous dit à la semaine prochaine sur les ondes de RCF.

soeur Brigitte

 


 

ooapin-5

Conférence du frère Didier-Marie sur la "Petite Thérèse"

 

ooapin-8

   Vêpres du samedi

ooapin-9

   Eucharistie du dimanche: groupe résonnances

Dimanche 16 juillet 2023

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, tout heureuse de vous retrouver sur les ondes de RCF en ce temps de vacances.

 

Le début de notre semaine fut assez chargé. En effet, le week-end dernier a vu se dérouler les journées thérésiennes en raison de l’élection de Thérèse de Lisieux au patrimoine mondial de l’humanité de l’UNESCO. Tous les partenaires de la colline avaient tenu à la célébrer avec faste et joie. Ainsi, le frère Didier-Marie Golay, carme et que beaucoup d’entre vous connaisse puisqu’originaire du diocèse, a donné une conférence le samedi après-midi sur le thème de la « Petite Thérèse ». Il a poursuivi son enseignement thérésien à l’homélie dominicale. Les visiteurs et auditeurs pouvaient, dans la foulée, se rendre à l’abri du pèlerin où était diffusé un petit film d’une quinzaine de minutes sur cette grande petite sainte.

 

Le soir de ce même samedi, frère Didier-Marie Golay se joignait au groupe des pères pèlerins qui tous les ans font un pèlerinage à Notre-Dame du Haut. Ces mêmes pères étaient rejoints par leur famille le dimanche matin ; L’assemblée dominicale a ainsi résonné de leur foi vive et chantée.

 

Ils ont pu également écouter un groupe en résidence chez nous, le groupe résonnances, qui a passé plusieurs jours à entendre résonner le silence. Grande et belle expérience pour eux qui les a mis conditions pour chanter et jouer à la fin de la messe de ce dimanche.

 

Très vite nous avons pu célébrer saint Benoît, grand patron de l’Europe s’il en fut. Ce même jour, quatre jeunes femmes saisonnières de La Porterie grimpaient jusqu’à notre monastère pour une connaissance mutuelle plus approfondie qu’un simple « bonjour » ou « bonsoir ». Elles et nous, nous avons partagé sur le sens de nos vies, moment intense de reconnaissance et joie de ne plus être de simples passantes qui se croisent le long du chemin, en route vers la chapelle.

 

Profitant d’une légère accalmie du côté de l’accueil, sœur Marie-Thérèse et sœur Maggy se sont attelées au rangement des derniers livres de la bibliothèque. Il semblait qu’il y avait peu de rangements à faire mais, oh surprise, il s’est avéré que notre bibliothèque se remplissait rapidement et donc que nous avions eu une bonne intuition en créant une extension. Bon début mais les événements, pour l’instant, ont stoppé l’élan et la fougue des bibliothécaires. Affaire à suivre donc.

 

Pour pimenter la semaine, à l’instar de beaucoup de fFrançais, nous avons subi de très gros orages sur la colline. Peu de dégâts dans la nature, mais coupures d’électricité à répétition qui ont eu raison de trois des chauffe-eaux. A la veille d’un 14 juillet en France, ce n’est pas terrible pour se faire dépanner à moindre coût. En conclusion, les quelques hôtes présents, doivent prendre des douches froides. Comme il fait chaud, ce n’est peut-être pas trop grave.

 

En fait, ce sont quand même des petits incidents, et nous ne pouvons même pas dire que nous sommes en communion avec tous les exclus, exilés, etc. Ce serait vraiment mal venu de notre part. Par contre, cela ne nous empêche pas, bien au contraire, de supplier le Seigneur d’aider les décideurs à trouver des solutions politiques, économiques, de partage fraternel. Nous gardons toujours l’espérance, qu’un jour, l’humanité pourra réellement s’accepter comme frères et sœurs, sans esprit de domination ou de destruction. Puisque ce sont les vacances, peut-être aurez-vous un peu plus de temps pour vous joindre à notre prière. N’hésitez pas à le faire.

 

La communauté des sœurs clarisses de Notre Dame du Haut à Ronchamp vous souhaite une belle semaine et de belles vacances. Bon dimanche et à la semaine prochaine sur les ondes de RCF.

soeur Brigitte

 


 

DSC06717

  Les 2 jubilaires

DSC06715

 La chorale de Molsheim

DSC06720

   La fraternité souffle nouveau

Dimanche 9 juillet 2023

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, toujours aussi heureuse de profiter à plein de la pluie, du soleil, de la nature qui reverdit d’heure en heure, et surtout de partager tout cela avec visiteurs et pèlerins qui se pressent en ce mois de juillet sur la colline.

 

Oui, beaucoup de monde à l’eucharistie de dimanche dernier, la chorale de Molsheim donnant force et vigueur à une assemblée très variée : Un groupe de création artistique passait le week-end sur la colline. Une fraternité de laïcs franciscains était venue faire son bilan de fin d’année. Sans compter tous les fidèles de l’assemblée dominicale et tous ceux de passage. Bref, une très très belle assemblée réunie, par la grâce de Dieu, pour célébrer et entourer les jubilaires du jour : les pères Axel Isabey et Bernard Dartevelle. Effectivement respectivement 25 et 40 ans d’ordination sacerdotale, cela se fête en grande joie.

 

Une jeune étudiante américaine de Columbia University a traversé l’Atlantique pour venir étudier de près sainte Colette. Historienne, elle lui consacre son mémoire de fin d’études. Après être passée à Poligny, elle s’est arrêtée quelques jours chez nous avant de partir pour Nice. Trois grands lieux de clarisses qui doivent beaucoup à sainte Colette. Nous étions doublement heureuses : d’abord de l’accueillir et puis que la renommée de sainte Colette soit arrivée jusqu’aux universités américaines.

 

Ensuite la semaine s’est déroulée au rythme de nombreuses rencontres ou réunions : tout d’abord la communauté continue sa réflexion et l’actualisation de sa charte de vie, avant de reprendre rapidement sa réflexion sur la fédération unique. Sœur Maggy s’est absentée deux jours pour travailler avec la commission de formation des clarisses de France, une commission chargée de mettre au goût du jour ce que l’on appelle pompeusement la ratio formationis, c’est-à-dire tout simplement les directives de formation pour les jeunes et moins jeunes clarisses de France.

 

D’autres réunions, plus techniques, ont eu lieu, en particulier celles réunissant le chapelain Axel Isabey, des membres de l’AONDH, de la Porterie, de la communauté, de la commission pastorale, etc. pour un bon fonctionnement et une bonne organisation entre les différentes entités présentes sur la colline.

 

Et puis ce samedi, grande journée Thérèse de Lisieux/Unesco, avec le frère Didier-Marie Golay, carme recteur à Lisieux et originaire de Besançon. Ne vous inquiétez pas, ce n’est pas antinomique de célébrer une carmélite sur la colline de Bourlémont. C’est tout naturel puisque la colline est non seulement dédiée à la paix mais a aussi été choisie par l’Unesco comme patrimoine mondial de l’humanité. Parallèlement l’Unesco a choisi Thérèse de Lisieux comme « témoin d’humanité au service de la paix » en ce 150e anniversaire de sa naissance. Mais je vous en dirais beaucoup plus la semaine prochaine, ce billet étant enregistré avant les festivités.

 

A notre action de grâce pour toutes ces grandes joies, dans le sillage de l’identité de paix de Notre-Dame du Haut et de la colline, notre prière se fait particulièrement intense pour toutes les victimes des guerres, des violences économiques ou politiques. Avec vous, ensemble, supplions le Seigneur d’inspirer des sentiments de paix, de partage, d’amitié, de fraternité entre tous les peuples, les familles, les nations.

La communauté des sœurs clarisses de Notre Dame du Haut à Ronchamp vous souhaite une belle semaine et de belles vacances. Bon dimanche et à la semaine prochaine sur les ondes de RCF.

soeur Brigitte

 


 

DSC06707

   Face Nord en bonne voie

DSC06723 2

 

Dimanche 2 juillet 2023

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, qui rendent grâce au Seigneur pour toute l’eau de ces jours-ci et espèrent que ce sera un réel bienfait pour la nature.

Notre semaine a débuté dimanche dernier avec l’anniversaire de cette grande dame, Notre-Dame du Haut. 68 ans du sommet de ses tourelles, avec un ravalement de façades qui lui redonne une première jeunesse. Les travaux continuent d’aller bon train et, progressivement, nous voyons le résultat de l’admirable travail des maçons. C’est déjà beau et, pour ses 70 ans en 2025, ce sera vraiment très beau.

 

La fête de saints Pierre et Paul nous a amenées à nous unir très étroitement avec les chrétiens du diocèse pour rendre grâce à Dieu pour tous les prêtres et diacres qui fêtent leur anniversaire d’ordination ; 25, 40, 50, 60, 70 ans au service du Seigneur et de l’Eglise, cela se célèbre dans la joie, la prière, la communion.

 

Au pied de Notre-Dame, quelques membres du Centre des jeunes dirigeants sont venus échanger sur le sens de notre vie, de leur vie et de leur engagement. Un après-midi de rencontres qui les a aidés à s’interroger. Ont-ils trouvé des réponses ? Ce n’est pas à nous de le dire. L’essentiel c’est que notre présence de priantes sur la colline pose question à beaucoup.

 

Tout comme elle pose question aux hôtes venus déposer leurs soucis, leurs joies, ou vivre un temps de restructuration de vie intérieure avant le passage à un autre mode de vie. C’est très impressionnant d’être témoin du sérieux de la recherche, de l’intériorisation, du ressourcement de ces personnes. Bel élan pour nous envoyer encore plus avant dans notre mission de présence permanente de prière sur la colline de Bourlémont.

 

De notre côté, nous continuons l’actualisation de notre charte de vie, écrite il y a plus de 15 ans lorsque Ronchamp n’était qu’en projet. Maintenant qu’il est réalisé et que la communauté a changé de visage grâce aux sœurs qui sont arrivées depuis, il nous faut lui donner un goût de présent et d’avenir. Travail de longue haleine car chaque mot est pesé, soupesé, etc. Mais c’est passionnant et dynamisant. Merci au Seigneur et à chacune.

 

Un événement capital dans notre vie : la cloche de notre oratoire a retrouvé sa corde. Douze années de bons et loyaux services avaient eu raison d’elle. Maintenant, grâce aux ouvriers du bâtiment qui œuvrent sur la chapelle, une nouvelle corde a été posée et c’est avec grand bonheur que nous l’avons entendue sonner ces jours-ci après plus d’un mois de silence.

Cette cloche appelle à la prière communautaire ou personnelle. Au cœur de cette prière, nous présentons au Seigneur tous ceux qui attendent de lui réconfort, confirmation, discernement, etc. en particulier les victimes des guerres de pouvoir, des guerres économiques, des égoïsmes et individualismes. La planète, sans être détruite et au contraire restaurée, peut nourrir tout le monde. Alors, demandons au Seigneur, vous et nous ensemble, de transformer nos cœurs en lieu de partage et de communion fraternelle.

La communauté des sœurs clarisses de Notre Dame du Haut à Ronchamp vous souhaite une belle semaine, dit à ceux qui s’apprêtent à partir « belles vacances ». Bon dimanche et à la semaine prochaine sur les ondes de RCF.

soeur Brigitte

 


 

DSC06710

Dimanche 25 juin 2023

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, qui rendent grâce au Seigneur pour la pluie qui est tombée et qui tombe encore aujourd’hui.

Nos paillassons redeviennent verts, mais, et c’est là le plus important, nous espérons que cette pluie sera féconde pour les agriculteurs et les nappes phréatiques.

 

Que s’est-il passé chez nous cette semaine ? Ce fut une semaine bien ordinaire. Cependant, il y a eu la visite d’un groupe de seniors du diocèse de Belfort, un groupe de partage d’évangile qui s’est donné à fond dans la lecture de la Parole et, dans le même mouvement, a bénéficié de la Chapelle Notre-Dame, de la colline et de l’air bien frais de notre accueil. Ils sont repartis enchantés promettant de revenir.

 

Dimanche dernier, le groupe Cancer-Espérance a rendu grâce au Seigneur et à Notre-Dame en passant la journée sur la colline et en participant à l’Eucharistie ; la rencontre avec une sœur a permis un échange d’expériences réciproques. Tous et toutes furent enchantés de ces dialogues.

Ce même dimanche, sœur Marie-Josèphe, qui a 88 ans, a rencontré sa famille venue passer la journée avec elle. Grand pique-nique familial sous la tente, auquel elle a pu se joindre pour le dessert. Ensuite un bel après-midi leur a permis de se retrouver en famille et de se remémorer de beaux moments vécus par les uns et les autres. Le bonheur se lisait sur les visages au moment du départ. Merci Seigneur.

 

Le petit groupe de stagiaires architectes de chez Renzo Piano est, lui aussi, reparti enthousiasmé. Dans notre livre d’or nous avons ainsi de belles pages en français, en arabe et en anglais. Belle illustration de l’internationalité de la colline et de notre accueil.

 

Du côté, de la communauté et du monastère, quelques interventions : les électriciens sont en train de remettre aux normes les éclairages des couloirs. Gros boulot qui demande plusieurs jours de travail. Ainsi la majorité de nos éclairages seront des LED.

Et du côté des pompes à chaleur, elles avaient été ralenties pendant l’hiver pour diminuer les factures d’électricité. Nous n’avons pas souffert de froid et, actuellement, nous ne souffrons pas du chaud grâce à nos constructions troglodytes et les triples vitrages qui filtrent la chaleur au mieux.

L’atelier couture bat son plein avec les écharpes de baptême, les aubes de profession de foi et de prêtres, les étoles (cadeaux de fin d’année pour des prêtres qui changent de paroisse), chasubles, etc. Avec un extra, celui d’un drapeau d’anciens combattants qui a coûté beaucoup de sueur et de stress aux sœurs chargées de le réaliser.

Puis nous reprenons à frais nouveaux notre charte de vie et nous l’actualisons car elle fut écrite il y a quelques 15 ans. Cela permet de grands échanges en communauté et de se redire ce que nous désirons vivre ici auprès de Notre-Dame du Haut.

Et l’une de nos priorités est bien sûr la prière, la prière pour tous et en particulier pour ceux dont la vie est en danger à cause des intempéries, des guerres économiques ou politiques. Ne les oublions pas, vous et nous et, ensemble, supplions le Seigneur d’inspirer des pensées de paix et de partage à tous ceux qui ont une influence sur la vie de l’humanité.

La communauté des sœurs clarisses de Notre Dame du Haut à Ronchamp vous souhaite une belle semaine, et vous dit à la semaine prochaine sur les ondes de RCF.

soeur Brigitte

 


 

DSC06695

 

 

DSC06693

 

DSC06708

Dimanche 18 juin 2023

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, toujours aussi enthousiasmées par le pèlerinage des gens du voyage.

Dimanche dernier, je vous parlais de leurs groupes qui étaient montés pendant la semaine. Aujourd’hui, c’est l’Eucharistie festive, très festive, de dimanche dernier qui est le point d’orgue de la semaine. En effet, ce fut une Eucharistie animée, enlevée, par les gens du voyage, très nombreux, une eucharistie célébrée dehors, en plein soleil, mais sans malades. Baptêmes, premières communions et confirmations en furent le centre.

Tout d’abord, trois baptêmes de nourrissons par immersion. Des moments de grande intensité spirituelle avec présentation de l’enfant à l’assemblée sous le chant « un enfant de Dieu est né », à trois reprises. Puis baptêmes de jeunes enfants, plus traditionnels, mais toujours accompagnés de ce chant « un enfant de Dieu est né aujourd’hui ».

Ces baptêmes furent suivis de la confirmation de sept jeunes adultes qui se sont présentés avec leur parrain ou marraine, dans un grand recueillement. Mais la guitare n’était pas loin pour louer et remercier le Seigneur de ce nouveau pas dans la vie chrétienne franchi par eux.

Puis l’Eucharistie s’est déroulée, concélébrée par trois prêtres (Axel Isabey, Bernard Dartevelle et Joseph de Dinechin de Taïwan) et présidée par Mgr Bouilleret, sans oublier Steve (diacre), les chanteurs et les guitaristes. Au moment de la communion, cinq personnes de tous âges se sont avancées pour recevoir l’eucharistie pour la première fois. A nouveau, grande intensité spirituelle.

Puis envoi en mission à Strasbourg de tout un groupe de volontaires. Un beau moment de foi, d’espérance et d’amour vécu dans la joie et bien concrètement, avec des sourires sur toutes les lèvres et un évêque, Mgr Bouilleret, apparemment ravi de célébrer tous ces sacrements de façon peu traditionnelle.

 

Puis le reste de la semaine s’est déroulée doucement avec le passage de quelques hôtes, dont un cycliste, pour des journées de ressourcement. Il me faut aussi mentionner la visite de quatre jeunes architectes ayant reçu comme prix de leur travail, un séjour chez Le Corbusier et chez Piano. Ils ont beaucoup apprécié les deux architectures très différentes et complémentaires à la fois.

 

Ce dimanche, c’est le groupe Lourdes Cancer-Espérance qui se joint à nous pour une journée d’amitié et de prière autour de Notre-Dame du Haut.

 

Quant à la colline, elle est à l’image d’une grande partie de la France : après le fauchage des foins, elle demande de l’eau, de l’eau, de l’eau. Nous sommes donc passées du vert intense au jaune terne. Cela nous autorise à demander au Seigneur, comme Elie dans la Bible, de la pluie, non pas d’abord pour nous, mais pour les agriculteurs et toutes les régions dont les nappes phréatiques commencent à s’assécher.

 

Notre prière s’élargit au reste du monde, bien sûr pour les pays en guerre dont l’Ukraine et la Russie. Mais aussi pour les migrants qui fuient les déserts économiques de leur pays et sont l’objet de passeurs malfaisants. Nous confions ainsi à la grande bonté du Seigneur tous ces migrants qui ont fait naufrage cette semaine et dont, peut-être, les familles ne savent même pas qu’ils sont morts en Méditerranée. Que le Seigneur transforme les cœurs et leur donne les dimensions de celui de son Fils, les dimensions de l’éternité.

La communauté des sœurs clarisses de Notre Dame du Haut à Ronchamp vous souhaite une belle semaine, et vous dit à la semaine prochaine sur les ondes de RCF.

soeur Brigitte

 


 

DSC06682

 Photo de groupe avec les pasteures de Taïwan

 

DSC06691 2

Veillée aux flambeaux

 

DSC06701

Accueil de soeur Pascale

 

 

 

Dimanche 11 juin 2023

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, toujours aussi entourées du soleil du mois de juin, avec saint Médard qui n’a pas envoyé de pluie et donc nous sommes parties pour quelques bons jours de soleil. Cependant, notre communion aux agriculteurs nous pousse à demander quelques pluies au Seigneur, pour eux, et aussi pour les nappes phréatiques.

 

Le premier point d’orgue de cette semaine dans notre communauté fut la visite de quatre femmes pasteures de Taïwan, emmenées par une de nos amies qui avait logé à Besançon chez nous pendant son apprentissage du français. Le monastère a résonné de leurs rires bien taïwanais. Sœur Marie-Thérèse les a initiées à sainte Claire en franco-anglais, traduits ensuite en chinois, avec beaucoup de rires. Nous avons aussi célébré des liturgies de la parole en deux langues avec commentaires de l’évangile traduits simultanément, chanté les offices ensemble, le tout agrémenté d’une rencontre commune pleine de joie et échange de petits cadeaux. Bref, quelques jours d’œcuménisme vécus concrètement et qui font du bien. Ces pasteures ont profité de la visite de la chapelle, guidées par sœur Marie-Claire ; puis ont visité Luxeuil et saint Colomban qui leur rappelle l’évangélisation de Taïwan. Jeudi matin, départ pour Besançon avec la promesse de revenir régulièrement pour retrouver la paix, la sérénité, la beauté éprouvées ici. Mais Taïwan, c’est quand même un peu loin pour des week-ends.

 

Le deuxième point d’orgue de la semaine fut le pèlerinage des gens du voyage à Notre-Dame du Haut. Hormis la veillée de prière aux flambeaux de samedi soir et l’eucharistie de ce jour en présence de Mgr Bouilleret, deux groupes sont montés rencontrer une sœur : le premier groupe, d’environ 20 jeunes enfants et mamans et accompagnatrices, le deuxième avec des grands ados et de jeunes adultes d’une cinquantaine de personnes. Ces deux groupes ont chanté, joué, adoré, et ont été enseignés par les rassembleurs des gens du voyage et sœur Marie-Laetitia. Ils sont repartis heureux d’avoir noué de réels liens avec la communauté.

 

Enfin, troisième point important de notre semaine : l’accueil d’une sœur amie dominicaine venue passer quelques jours de repos auprès de Notre-Dame et de Le Corbusier. Une tache blanche parmi nos robes beiges, c’est assez réjouissant et cela met de la couleur, même blanche ! C’est toujours beaucoup de joie de vivre la fraternité saint François/saint Dominique en direct avec des personnes bien vivantes.

 

Toutes ces belles réjouissances ne nous empêchent pas d’être en communion, en compassion avec les pays en guerre, spécialement ces derniers jours avec l’Ukraine et les personnes déplacées en urgence à cause du barrage qui a sauté. Quand l’homme ne veut pas approcher son frère en tant que frère mis le fait en dominateur, que peut faire le Seigneur ? Nous ne pouvons que lui demander de changer les cœurs, ceux des dirigeants mais aussi les nôtres. Car la façon dont nous vivons notre fraternité en communauté est contagieuse, invisiblement et dans la foi, pour le bien du monde.

La communauté des sœurs clarisses de Notre Dame du Haut à Ronchamp vous souhaite une belle semaine, et vous dit à la semaine prochaine sur les ondes de RCF.

                                                                                          soeur Brigitte

 

DSC06673

 

DSC06676

 

DSC06679

 

Dimanche 4 juin 2023

 

Bonjour,

La fête de la Pentecôte a été célébrée à Notre-Dame du Haut dimanche dernier  avec ferveur : Fortes paroles du célébrant, enthousiasme des chants, magistral jeu d’orgue pour soutenir et accompagner la prière, remplir le silence d’une mystérieuse présence.

Et puis, dès l’après-midi, sr Brigitte reprenait la route pour se rendre à l’assemblée des abbesses de notre fédération, sur le thème : Les nouvelles technologies de communication ? Quelle pratique et quel impact dans nos vies ? Pour cela, il fallait traverser toute la France pour rejoindre le monastère de Nieul, près de la Rochelle. On se souvient de Sainte Colette ne reculant devant aucun voyage dans son chariot, en pleine guerre de cent ans... C’était bien pire !  Mais on ne recule devant rien pour le service du Seigneur...

Quant à sr Marie Laetitia, elle se rendait mercredi, en covoiturage, au Foyer Sainte Anne

de Montferrand le Château,  pour une journée « rappel » sur l’accompagnement spirituel.

 

Au monastère, outre le travail habituel en cette saison, nous étions attelées à la préparation de la lettre « printemps-été 2023 » qui va vous arriver bientôt. Pour la mise sous pli de l’envoi en nombre, une amie de la région est venue nous seconder, aide amicale très appréciée :

Tout l’ensemble est donc prêt à partir, vous apportant nouvelles et amitié.

Jeudi 1° juin, c’était un autre échange d’amitié dans la beauté : la chorale bisontine « singt mit uns », qui chante en allemand, revenait nous enchanter durant tout un après-midi. Colette Prost en est l’animatrice, très entourée d’amis, riches de talents, de compétences et d’élan. Chœur, soliste, musiciens, chacun, hommes et femmes, donne le meilleur de soi pour diffuser la joie, profonde ou exubérante, la nostalgie des séparations, le recueillement et la louange... Un beau moment culturel, spirituel, amical, qui se termine toujours par un partage de boissons et gâteaux faits maison apportés par chacun.

 

Une pause vendredi, et nous accueillions samedi, avec joie encore, le groupe de petits enfants « éveil à la foi », accompagné de parents ou catéchistes. Bon temps de rencontre,  de prière à la chapelle, et de détente, le tout sur le thème de la Trinité. Un ami de Besançon, achevait ce même jour la tonte des herbes foisonnantes devant nos chambres ou nos salles d’accueil.

 

Beaucoup de ces rencontres se sont faites dans le sillage de Marie en Visitation, fêtée le 31 mai.  Les professions de foi dans la région, le pèlerinage des gens du voyage qui se déroulera tout au long de cette semaine, sont auréolées par la fête de la sainte Trinité qui nous unit aujourd’hui. Fête plus intime que la Pentecôté, mais non moins essentielle, car cette communion divine du Dieu Père, Fils, Esprit, se révèle bien comme l’origine, la clef, l’achèvement de toute vie, toute relation. Nous avons eu la peine d’apprendre la mort récente de Jean Vernerie, diacre de Lure, de Mme Jacquelin, ancienne comptable de l’AONDH. Nous les portons au Seigneur dans la prière, ainsi que leurs familles, et vous disons : A la semaine prochaine.

soeur Marie Claire

 


 

DSC06667

 

 

DSC06671

Dimanche 28 mai 2023

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, habillées de la joie d’attendre l’Esprit Saint, une joie vécue dans la foi car les nouvelles du monde sont plutôt alarmantes.

Cependant, cela ne nous empêche pas d’essayer de remplir notre mission de de présence et de prière permanentes sur la colline le mieux possible. Tout d’abord avec les ouvriers qui restaurent la chapelle. Ils ont repris le travail pour lui re-donner sa beauté originelle. Alors pour que nous puissions célébrer l’eucharistie sereinement, ils posent leurs outils sonores et s’activement à d’autres tâches pendant ce temps. Merci à eux.

Pour que notre présence soit pleine de foi, nous continuons nos répétitions de chants avec M. Malivernay, toujours aussi précieux et compétent. Il exerce notre mémoire musicale et cela a l’air de porter du fruit. Merci à lui aussi.

Quant à l’environnement immédiat du monastère, nos amis experts en espaces verts sont venus lui redonner un peu de civilisation sans pour autant attenter à la biodiversité et à la vie des insectes. La savane, que nous avions laissée s’installer tout autour, est re-devenue pelouse laissant passer les regards vers les quatre horizons. Mais, ne vous inquiétez pas, tout est fait dans les règles de l’art de l’éco-diversité : ainsi hommes et bêtes peuvent vivre ensemble, chacun dans un espace approprié. Et puis nous bénéficions, pour l’instant, d’une très belle odeur de foins coupés.

Dans ce même registre, sœur Maggy anime pendant ce week-end de Pentecôte une session intitulée : « Par notre sœur mère la terre, louez le Seigneur » dans la ligne directe de la spiritualité franciscaine.

Quelques petits travaux de bricolages ont nécessité la visite de notre ami François. Ainsi il a pu achever la question des serrures du monastère, régler des portes, coller des plinthes. Bref, tout ce qui est nécessaire pour le bien-être quotidien dans une maison. Nous lui gardons une reconnaissance éternelle pour ses talents mais surtout pour son amitié inébranlable.

La réflexion des communautés des clarisses de France se poursuit avant l’étape cruciale de la décision ultime en octobre prochain. Objectif : une fédération unique. C’est un changement considérable pour toutes, pas forcément évident pour certaines. Nous nous sommes attachées les services d’un expert pour que nos réflexions et considérations ne partent pas dans tous les sens. Il était plus qu’un coach grâce à son identité chrétienne. Ainsi notre tradition ne lui était pas inconnue et il comprenait spontanément notre forme de vie. Merci à lui. Des petites étapes avant l’étape cruciale se dérouleront pour garder le rythme et l’esprit.

Enfin, toute cette semaine, nous l’avons vécue dans l’appel et l’attente de l’Esprit Saint. Comment viendra-t-il ? Nul ne le sait car nul ne sait d’où il vient, ni où il va, ni avec quelle force il soufflera. Mais, ce qui est certain, c’est qu’Il vient puisque le Seigneur Jésus l’a promis et que jamais Il ne nous a fait défaut. A nouveau nous nous trouvons dans la foi de l’inconnu de Dieu. Gardons les mains ouvertes pour l’accueillir dans la joie et la spontanéité, ainsi que le cœur tourné vers tous ceux qui comptent sur notre prière.

La communauté des sœurs clarisses de Notre Dame du Haut à Ronchamp vous souhaite d’être revêtus de la pluie de l’Esprit Saint, aujourd’hui, demain et après, et vous dit à la semaine prochaine sur les ondes de RCF.

soeur Brigitte

 


 

BV6A0054 copie

 

DSC06662

 

BV6A0157

Dimanche 21 mai 2023

Bonjour,

La semaine écoulée a été riche en rencontres marquantes. Samedi 13 mai, c’était un groupe de 16 jeunes de l’école Ste Marie de Belfort qui venaient sur la colline pour une  journée de retraite préparatoire à leur profession de foi. Bien accompagnés, ils se sont joints à nous pour l’eucharistie à Notre-Dame du Haut. Belle surprise : un musicien hors pair se trouvait de passage et nous a fait entendre d’étonnantes interprétations à la scie musicale et flûte de pan. Après le pique-nique, rencontre d’une sœur qui répondait à leurs questions. Un grand jeu sur « les 10 commandements » les a occupés l’après-midi, grâce aux éclaircies du ciel, et la journée s’est terminée ensemble par le chant des vêpres dans la chapelle illuminée.

Le lendemain dimanche 14 mai, après l’eucharistie commençait la rencontre interreligieuse préparée sur le thème du « pèlerinage » : thème dynamique et inspirant qui a été modulé de façons très intéressantes. 4 interventions, déjà à l’intérieur de la chapelle : Fr. Nicolas, franciscain des Buis, nous a parlé des pèlerins qui ont balisé notre foi chrétienne, d’Abraham, Moïse, à Jésus et François d’Assise... Nous avons chanté ensemble le refrain séculaire des pèlerins de Compostelle. Mr Habibou Touré, imam d’une mosquée de Belfort, a évoqué avec ferveur, par la parole et par le chant (en arabe), le grand pèlerinage de la Mecque. Mme Pnina Carrera nous a retracé l’histoire juive et l’origine de ses pèlerinages, accompagnés de musiques d’israël. Enfin, lama Tsultrim, bouddhiste, nous a surtout parlé du pèlerinage intérieur, symbolisé par le mandala, avec aussi l’écoute de mantras. Beau moment d’intériorisation aux dimensions universelles. Le ciel ayant déjoué les pronostics orageux, a permis aux participants de pérégriner ensuite sur la colline à la rencontre de témoins, qui permettaient d’approfondir les diverses facettes du pèlerinage. Belles collaborations qui ont convergé vers l’abri du pèlerin pour un partage final

très amical.

Sr Brigitte, quant à elle, a pris la route dès lundi pour une assemblée de clarisses à Chevilly-Larue. Travail intensif de plusieurs jours pour une avancée vers la fédération unique des clarisses de France.

Et puis, le Christ a fait son Ascension pour entrainer vers Dieu, son Père et notre Père, toute l’humanité dans ses joies, ses peines, ses bouleversements, ses espérances. Nous attendons encore davantage son Esprit promis. L’eucharistie de ce jour a été très festive et profonde, tandis que l’après-midi, en plein air, une artiste chinoise de Belfort, Mme Shao, faisait pénétrer

le public présent dans sa culture si riche et si ancienne. 

 Belle préparation à la Pentecôte 2023, et à la semaine prochaine.

sr Marie-Claire

 

 

 

 

 

 

 


 

DSC06663

Dimanche 14 mai 2023

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, de plus en plus enveloppée de verdures et de fleurs pour vous souhaiter un bon dimanche.

Cette semaine fut une semaine calme pour nous : quelques hôtes ont déposé leurs joies et leurs souffrances au pied de Marie, des jeunes femmes qui ont fait communauté, heureuses de prier et de partager ensemble.

Quelques groupes importants d’étudiants, architectes ou pas, français, allemands, suisses ou asiatiques ont, de leur côté, épluché la chapelle Notre-Dame sous tous ses arrondis, échangeant parfois un peu de manière sonore au cœur de la chapelle. Il nous suffisait alors de jouer un morceau de flûte pour retrouver le silence et le recueillement d’un office de prière.

La saison des professions de foi est bien là avec des demandes d’aubes, sans oublier les écharpes de baptême ou de confirmation. Soeur Marie-Laetitia s’en donne à cœur joie pour répondre à leurs demandes. Quant à sœur Marie-Claire-Denys, de retour d’un séjour à Metz pour ses études de doctorante, elle a retrouvé quelques commandes à honorer en urgence. Et enfin sœur Marie-Thérèse prépare les dessins à broder. Malheureusement la machine-brodeuse demande une révision générale, ce qui n’est vraiment pas recommandé en ces mois de mai et juin. Les soeurs essaient de terminer les commandes avant la panne générale.

Parlant de panne générale, notre réseau internet lui aussi a cessé de fonctionner, ce qui, vous en conviendrez, n’est guère pratique. Particulièrement en ces temps où toute démarche administrative, toute opération bancaire, toute correspondance, ne se font que par internet. Quant au téléphone, par bonheur, nous pouvons recevoir les appels, mais non pas les donner. Nous comptons sur saint Joseph pour nous protéger de toute urgence téléphonique.

 

Cette panne numérique est cocasse, si j’ose dire : elle intervient juste après le passage du technicien qui a installé la fibre ! sans commentaire ! et aussi au moment où nous nous interrogeons en communauté, et en fédération, sur les bienfaits et les aspects négatifs des moyens numériques de communication moderne. Parfois il nous arrive d’avoir la nostalgie du bon vieux crayon, de la bonne vieille feuille de papier et du temps qui s’écoule sans urgence.

Et pourtant, urgence il en y a pour les peuples en guerre, les migrants, les laissés pour compte de la société, qui ont besoin de deux choses : la prière et les aides auxquelles ils ont droit. Alors, ensemble, supplions le Seigneur d’habiter le cœur de chacun des dirigeants politiques et de chacun des habitants de la planète et d’assouplir les règlements afin que la terre soit vraiment à tous et que tous trouvent leur coin de vie, dans la justice et l’équité.

 

Cette semaine, c’est le temps de l’Ascension, le temps où le Seigneur Jésus s’en va pour envoyer l’Esprit Saint, la force de vivre tous ensemble fraternellement. C’est son commandement unique : « aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés ».

La communauté des sœurs clarisses de Notre Dame du Haut à Ronchamp vous souhaite une belle fête de l’Ascension et vous dit à la semaine prochaine sur les ondes de RCF.

soeur Brigitte

 


 

DSC06648

Dimanche 7 mai 2023

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, heureuse de recevoir les pluies de printemps mais qui voudrait bien, mais ne sait pas comment, partager cette eau avec les pays en sécheresse. Notre seul moyen de partage est la prière et c’est ce que nous essayons de faire le mieux possible.

 

Dimanche dernier, notre prière était tournée vers les vocations puisque c’était la journée mondiale de prière pour les vocations. Ainsi, sœur Maggy a fait un petit topo en guise d’homélie sur sa vocation et la vocation de clarisse en particulier. Comme ce même dimanche, le pape François était en visite en Hongrie, sœur Marie-Claire-Denys est venue parler de son pays, avec beaucoup d’émotion dans la voix. Pour clore cette célébration dominicale, Madame Andrée Clerc reçut, en guise de remerciements pour ses nombreuses et belles années de bénévolat passées au service de la chapelle et de la colline, elle reçut donc une icône de la sainte famille qui fut bénie par le père Bernard Dartevelle. D’autres bénévoles assurent beaucoup de services pour faire vivre la chapelle et la colline. N’hésitez pas à contacter l’Association Œuvre Notre-Dame du Haut si vous avez envie d’être parmi ceux sur qui reposent la vie de cette chapelle.

 

Les jours printaniers voient revenir les visiteurs de tous horizons, d’Asie ou d’Amérique sans oublier l’Europe. A eux se joignent aussi des classes entières de jeunes étudiants ou d’étudiants architectes, qui découvrent comment l’architecture peut être mise au service de la spiritualité. Ils sont là, assis sur le sol de la chapelle ou dans la prairie, dessinant des points de détail, ou tout l’ensemble, dans une parfaite concentration déjà professionnelle.

Mais il n'y a pas que les amoureux de l’architecture qui montent jusqu’à Notre-Dame. Des priants nombreux viennent allumer un cierge, s’asseoir, méditer ou contempler, parfois de longs moments, devant la statue de la sainte Vierge qui les accueille du haut de sa niche et fait monter leur prière jusqu’au Seigneur.

 

Du côté de la communauté, nous avons eu la visite de deux experts du CNRS venus photographier quelques-unes de nos archives afin que la mémoire de notre communauté soit conservée en lieux sûrs. C’est un travail qui avait était fait par eux il y a une cinquantaine d’années et qui demandait à être renouvelé, actualisé par des moyens plus modernes. Ils ont découvert la paix et la sérénité du lieu et espèrent bien y revenir se ressourcer ou méditer quelques jours. Comme quoi les nouvelles techniques de photographie peuvent conduire sur une route imprévue !

 

Enfin, avant de nous quitter, nous pouvons aussi vous dire que nous sommes en grande communion avec Mgr Bouilleret qui fête ses 20 ans d’épiscopat, avec le diocèse qui fête les 875 ans de sa cathédrale. Deux beaux anniversaires auxquels il faut ajouter une prière particulière pour Charles III, via sœur Marie-Thérèse, britannique s’il en est, et qui vibre au fond de son cœur à cet événement.

Malheureusement, des événements beaucoup plus dramatiques nous habitent : la sécheresse, les famines, les guerres, les migrations économiques et de survie. Comme c’est le mois de Marie, ensemble confions-lui un peu de nos prières quotidiennes à toutes ces causes.

La communauté des sœurs clarisses de Notre Dame du Haut à Ronchamp vous souhaite de bien vivre la joie pascale et vous dit à la semaine prochaine sur les ondes de RCF.

soeur Brigitte

 


 

DSC06633

 

Dimanche 30 avril 2023

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut, à Ronchamp, une communauté enveloppée des pluies de printemps, de giboulées dites de mars et pas mal de brouillard, mais c’est pour la bonne cause, alors nous rendons grâce au Seigneur pour cette eau qui tombe du ciel.

 

Cela n’a pas empêché les hôtes à venir poser et reposer leur âme dans notre accueil. Assez nombreux, ils pouvaient former une communauté au visage renouvelé constamment en raison des arrivées et des départs. L’accueil monastique et la prière sont effectivement notre façon à nous de témoigner du Christ ressuscité. Ce que cela suscite dans le cœur de chacun relève directement et uniquement du Seigneur.

 

Cette semaine fut aussi une semaine bien occupée pour la communauté : Tout d’abord, deux après-midis de travail avec les acteurs de la chapelle et de la colline : AONDH, Porterie, Chapelain, monastère, pour une bonne coordination entre nous. Ce sont des rencontres bien nécessaires pour que la double mission cultuelle et culturelle de la chapelle soit remplie au mieux.

Du côté administratif, sœur Maggy s’est rendue à Villersexel pour une réunion régionale de la Mutuelle St Martin, mutuelle complémentaire pour les religieux et religieuses. Découverte et meilleure connaissance pour elle du visage religieux du diocèse.

Comme déjà dit dans des précédents billets, les Constitutions générales de l’ordre des clarisses sont en train d’être révisées par les monastères du monde entier. Le but :  les actualiser en fonction des nouvelles directives ecclésiales et du monde d’aujourd’hui. Gros travail qui a demandé pour nous presqu’une dizaine de réunions, sans compter les temps de travail personnel de chacune. Bref, maintenant c’est fait et c’est parti à la Commission internationale. Pour cette commission, le travail d’harmonisation des différentes propositions commence. Nous lui souhaitons beaucoup de joie et nous la confions à Notre-Dame du Haut pour l’aider dans ce travail parfois ingrat.

 

En ce temps pascal, nous peaufinons la liturgie ; ce temps si beau, réclame une cohésion harmonieuse de toutes, en particulier pour le chant. Aussi nous continuons les répétitions avec M. Malivernay qui a toujours l’extrême gentillesse de quitter ses petits enfants pour un après-midi afin de nous redonner souffle et voix.

Dans notre liturgie (eucharisties et offices), nous sommes particulièrement attentives à présenter au Seigneur le monde entier avec toutes ses souffrances (guerres, famines, dérèglement du climat, dictatures diverses, etc.), mais aussi toutes ses richesses, richesses humaines et richesses de la création. Car le Seigneur a donné aux hommes tout ce qui est nécessaire pour vivre en bonne fraternité entre eux, en bonne fraternité avec la nature animale et végétale. Alors demandons-lui de nous garder fidèles à cette mission du vivre ensemble, et à celle de la louange pour tant d’amour gratuit.

 

La communauté des sœurs clarisses de Notre Dame du Haut à Ronchamp vous rappelle de ne pas oublier le brin de muguet pour demain 1er mai et vous souhaite de vivre la joie du temps pascal avec le Christ ressuscité. A la semaine prochaine sur les ondes de RCF.

soeur Brigitte

 


 

DSC06634

   A chaque porte sa serrure et à chaque serrure la bonne clé : ils l'ont dit, ils l'ont fait! Merci bien !

Dimanche 23 avril 2023

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, heureuses de vous retrouver sur les ondes de RCF, avec dans le cœur la musique du chant des oiseaux du matin.

La semaine a débuté de façon triomphale. En effet, les enfants de la profession de foi du doyenné de Lure ont passé deux jours, le week-end dernier, à chercher le Seigneur depuis Ronchamp Bas jusqu’à Notre-Dame du Haut. Emmenés avec foi et enthousiasme par une équipe d’animateurs hors pair accompagnée du père Florent Belin, curé-doyen de Lure, ils ont passé le samedi en pic-nic et grand jeu, mais pas n’importe quel grand jeu. Ils ont cherché le Seigneur en grimpant sur la colline et en scrutant les traces, les symboles du Credo, autour et dans la chapelle. Ils ont aussi écouté des témoignages de sœurs clarisses et d’autres témoins du Christ ressuscité. Puis ont participé à l’action de grâces des vêpres. C’est rare de voir la chapelle si remplie pour les vêpres. Il y avait environ une cinquantaine de personnes présentes. Nous avons ainsi pu goûter à ce que pouvaient être les pèlerinages d’autrefois.

Le dimanche, après une matinée de réflexion, à nouveau tous (et même un peu plus) sont montés pour l’eucharistie dominicale, la chapelle qui a résonné de la joie de la Résurrection, était éclairée par les cierges de Pâques déposés comme un chemin vers l’autel. Nous ne manquerons pas de prier avec eux le jour de leur profession de foi.

Puis nous sommes restées dans la joie pascale tout au long de la semaine, avec sans doute un peu moins de monde mais autant de bonheur, en particulier lorsque le père Legain nous a donné la définition du prêtre : le ministre de la joie. Donc trouvons, retrouvons, conservons la joie que le Christ ressuscité a mis dans nos cœurs, une joie qui n’est pas factice ni sourire sur les lèvres, mais une joie d’espérance.

Dans un tout autre domaine, notre monastère a résonné de bruits de clefs pendant 24 heures. En effet, trois amis de l’Association des Amis de Sainte Colette ont consacré une journée entière à changer toutes les clefs de toutes les portes du monastère. Ce n’est pas un petit boulot. Car dispatcher une centaine de barillets relève du casse-tête chinois. Mais notre ami et président, Patrick Gillmann, a coordonné tous ces petits barillets d’une main de maître et nous voilà avec des serrures toutes neuves et qui fonctionnent, sauf une mais cela va être remis d’aplomb très prochainement.

Et puis nous avons eu aussi la visite des chauffagistes spécialistes des pompes à chaleur. Ils ont réglé ces fameuses pompes pour qu’elles consomment mois et fassent, si possible, baisser nos factures qui, depuis le mois de janvier, ont triplé. Les degrés de température ont été baissé et la mise en marche à des heures plus abordables au point de vue tarif. Il fait un tout petit peu plus frais dans notre monastère, mais nous y vivons encore très bien et nous apprécions surtout de participer ainsi, à notre mesure, à l’équilibre du climat de la terre.

Ce qui n’est pas le cas de beaucoup de réfugiés ou des populations qui vivent en temps de guerre dans le froid, sans eau, sous des bombardements constants. Et nous ne parlons pas que de l’Ukraine car notre prière n’est pas sélective. Alors, ensemble, supplions le Seigneur de faire naître ou renaître dans le coeur des décideurs, de la solidarité, de la justice pour aboutir à la paix où chacun pourra vivre dans des conditions d’humanité indispensables à une vie ensemble.

La communauté des sœurs clarisses de Notre Dame du Haut à Ronchamp vous souhaite de vivre dans la joie du temps pascal et vous dit à la semaine prochaine sur les ondes de RCF.

soeur Brigitte

 


 

DSC06628

 

DSC06632

Dimanche 16 avril 2023

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, qui mêlent leurs voix à celles des oiseaux pour vous souhaiter un très beau et bon temps pascal.

 

Oui, actuellement la création a repris ses droits printaniers et les oiseaux nous réveillent chaque matin. Puis c’est au tour des fleurs d’embellir nos horizons et enfin les arbres se couvrent de bourgeons, de mini feuilles vert tendre, le tout arrosé des pluies de printemps, dont personne ne se plaint. Oui, la vie renaît parmi la faune et la flore, sans oublier l’humanité qui elle aussi renaît avec les fêtes pascales.

 

Ces fêtes pascales, nous les avons vécues en grande exultation après le temps de la Passion, et les grands silence et vide des vendredi et samedi saints.

La vigile pascale de la nuit du samedi au dimanche eut un goût particulier cette année. En effet, est arrivée, guitares en tête, une très belle troupe des gens du voyage chantant à pleine poitrine pour le feu nouveau. Après la rénovation des promesses du baptême, une longue procession des participants montait à l’autel pour déposer les cierges allumés en un brasier de louanges et se signer à l’eau nouvellement bénie.

Dimanche matin, laudes et eucharistie pascales pendant que les enfants cherchaient œufs et lapins en chocolat dans la prairie. Ainsi les traditions étaient respectées, accompagnées de la prière joyeuse des chrétiens rassemblés dans la chapelle.

 

Quant à nous, nous marquons le passage de l’hiver au printemps par notre déplacement géographique, et nous réinvestissons la chapelle Notre-Dame pour les temps de prière de vêpres à 17h30 (la colline fermant maintenant à 18h00) et pour l’eucharistie quotidienne et dominicale à 11h00. C’est vraiment pour nous une grande joie de chanter à nouveau avec la Vierge Marie les louanges du Seigneur. Nous retrouvons ainsi avec bonheur les pèlerins et visiteurs qui se joignent spontanément à notre prière, ou qui y assistent discrètement tout en admirant la beauté architecturale de Notre Dame du Haut.

 

Et puis, quelques hôtes se sont joints à nous pour la semaine sainte et la semaine de l’octave de Pâques. Les mots laissés dans notre livre d’or montrent combien le Seigneur les a touchés au plus profond d’eux-mêmes, combien ils ont pu déposer leurs soucis et confier leurs joies. Le mot re-création n’est pas un vain mot. Merci Seigneur.

 

Notre prière de louange et d’action de grâces s’accompagne aussi d’une prière d’intercession, intercession en particulier pour toutes les victimes des guerres militaires, économiques, sociales. Nous comptons fortement sur votre prière pour nous aider à continuer notre mission de priantes. Sans vous, nous ne pouvons rien faire. Merci d’être à nos côtés.

 

La communauté des sœurs clarisses de Notre Dame du Haut à Ronchamp vous souhaite de bien continuer dans la joie ce temps pascal et vous dit à la semaine prochaine sur les ondes de RCF.

soeur Brigitte


 

DSC06615

   Jeudi saint

 

 

 

DSC06622

   Vigile pascale

 

 

 

DSC06617

Dimanche 9 avril 2023

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, exultant de joie avec vous pour la résurrection de Notre Seigneur. Oui, ce matin, est un jour de joie et nous chantons à pleine voix l’espérance de l’humanité qui renaît de cette résurrection.

 

Pour nous conduire à ce grand jour, comment avons-nous vécu cette semaine ? Comme tous les ans, nous avons essayé de la vivre en plus grande intimité avec le Seigneur, dans plus de retrait et plus de silence. Les trois premiers jours, lundi, mardi, mercredi saints, furent un temps de préparation au Triduum pascal.

Puis jeudi, Jeudi saint, anniversaire de la première eucharistie, célébration de la Cène. Avec le père Bernard Dartevelle, qui nous accompagne tous ces jours-ci, nous étions une belle assemblée dans notre oratoire autour d’une grande table centrale dressée pour l’occasion. Pendant la célébration, au milieu de l’évangile, nous avons vécu le lavement des pieds dans un grand recueillement tout en chantant « là où sont amour et charité, Dieu est présent ».

Pour continuer ce temps autour du Christ, nous sommes entrés dans une veillée silencieuse, mouvement de communion à ses souffrances, de communion aux souffrances de l’humanité. Un mouvement aussi de don de soi qui est d’abord un don de Dieu pour l’humanité.

Vendredi et samedi saints, temps de plongée dans les ténèbres et la déréliction, temps de la Passion, puis entrée dans le silence du tombeau.

 

Pour cette grande semaine, quelques hôtes ont déposé leurs soucis, leurs joies, leur souffrance pour se laisser habillés et habités par ce temps exceptionnel de don, de paix, de rencontre avec le Seigneur. D’autres les ont rejoints en fin de semaine pour les fêtes de la Résurrection.

 

La nature aussi est en grande résurrection : fleurs, bourgeons, feuilles d’un vert tendre, sans oublier la pluie tant attendue, appréciée, aimée. Cette pluie que les anciens ont tant espérée dans le désert. Ainsi nous entrons et communions concrètement aux textes de l’Ecriture. En prime, le soir et tôt le matin, la pleine lune nous dit bonsoir et bonjour dans toute sa splendeur. Pourquoi chercher ailleurs ce bonheur qui nous est donné gratuitement et naturellement. La fraternité de l’humanité avec la création est évidente quand nous contemplons toute cette beauté. Et nous ne pouvons nous empêcher de louer et de remercier Dieu de nous avoir créés pour vivre ensemble.

 

Vivre ensemble, ce n’est pas facile entre les hommes. Jésus l’a crié du haut de la croix et s’est senti abandonné de son Père, mais le psaume 21 nous dit bien que Dieu l’a entendu. Alors ne taisons pas nos cris vers le Seigneur et supplions-le, à temps et à contre-temps, de recréer des conditions de fraternité et de solidarité entre tous les peuples, toutes les cultures, tous les âges afin qu’un jour, enfin, l’humanité soit accomplie.

 

La communauté des sœurs clarisses de Notre Dame du Haut à Ronchamp vous souhaite de très belles fêtes de la Résurrection et vous dit à la semaine prochaine sur les ondes de RCF.

soeur Brigitte

 


 

DSC_7854

   Sculpture d'André Maisonnier

Dimanche 2 avril 2023

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, bien heureuses de vous retrouver en ce jour des Rameaux.

Oui, dans quelques instants, à 10h30 exactement, nous bénirons les rameaux et partirons en procession vers la chapelle Notre Dame pour célébrer ce premier jour de la grande semaine. Puis nous entrerons dans un certain retrait et silence pour vivre avec le Christ ces jours saints. Si vous le désirez, vous pouvez, bien entendu vous joindre à nous : jeudi saint célébration de la Cène à 18h30 à l’oratoire, suivie d’une veillée de prière ; vendredi saint, office de la Passion à 18h30 à l’oratoire. Puis samedi soir, veillée pascale à 20h00 à la chapelle Notre-Dame. L’eucharistie du dimanche de Pâques aura lieu à l’heure habituelle à 11h00 à la chapelle Notre Dame.

 

Cette semaine nous avons eu la joie de recevoir Monsieur Claude Maisonnier, le fils d’André Maisonnier, bras droit de Le Corbusier pour la construction de la Chapelle. Il était entouré d’amis architectes venus parfois de loin, pour célébrer le centenaire de la naissance de son père. Pour ce faire, Claude Maisonnier a écrit un livre révélant au grand public les talents d’architecte mais aussi de peintre et de sculpteur d’André Maisonnier. Espérons que tous ces trésors seront découverts par le plus grand nombre, les sœurs clarisses qui en ont eu la primeur, peuvent vous dire que cela en vaut la peine.

Quelques hôtes sont présents pour le week-end, pour des temps de ressourcement ou de préparation au mariage. Souhaitons-leur de trouver la paix et la sérénité nécessaires pour préparer ce grand moment de leur vie. Nous les assurons de notre présence spirituelle auprès d’eux.

 

Sinon, du côté de l’accueil il y a eu quelques désistements en raison des grèves et des difficultés de transport. Ce qui a permis à sœur Maggy de se transformer en cireuse 5 étoiles. Ainsi tous les bois d’olivier, de hêtre, etc. ont été passés au crible de ses outils et frottés à l’huile de coude avant d’être nourris à la cire. Ce sont les prémices du grand ménage de printemps qui nous attend. Il faudra bien en passer par là.

 

La communauté, quant à elle, continue son chemin de présence de prière permanente sur la colline. A ce sujet, je voudrais rassurer tout d’abord la communauté, puis les ronchampois, puis les amis et les connaissances, ainsi que les diocésains et le père évêque et ses collaborateurs : contrairement aux rumeurs qui circulent, nous sommes arrivées ici il y a près de 14 ans et nous n’avons nulle intention d’en repartir avant longtemps. Qu’on se le dise : toute rumeur annonçant un départ prochain des clarisses de Ronchamp est une fake news. C’est étonnant combien les gens aiment lancer des faux bruits, pour quel intérêt ? Je ne sais pas.

 

Les événements violents de la France de ces derniers temps, ceux des guerres, des migrations, des dérèglements climatiques sont au cœur de notre prière. Nous vous demandons instamment de vous joindre à nous pour supplier l’Esprit d’inspirer des décisions de solidarité, de justice et de paix entre tous.

La communauté des sœurs clarisses de Notre Dame du Haut à Ronchamp vous souhaite de vivre cette semaine sainte dans la préparation et l’attente de la résurrection pascale et vous dit à bientôt sur les ondes de RCF.

soeur Brigitte

 


 

DSC06608

Dimanche 26 mars 2023

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, qui reprennent sereinement la vie quotidienne après le décès de sœur Marie-Noël. Cette reprise se fait dans la douceur grâce à l’arrivée du printemps avec ses chants d’oiseaux, sa pluie et déjà beaucoup de fleurs telles que jonquilles, primevères, jacinthes sauvages, etc.  Cette renaissance nous met du baume au cœur et nous donne beaucoup d’énergie pour continuer la louange du Seigneur.

Cette louange prend forme par le chant liturgique. Ainsi M. Malivernay vient toujours régulièrement nous transmettre ses compétences musicales et de chef de chœur. Merci à lui et cela porte ses fruits. Un de nos amis nous a dit : vous chantez mieux. Ainsi, il ne faut pas désespérer, tout arrive et nous allons continuer à essayer de nous améliorer « pour la gloire de Dieu et le salut du monde ».

Nous aurons très prochainement l’occasion de mettre en pratique tout ce qu’il nous enseigne. Effectivement, nous préparons activement les célébrations de Pâques, depuis la messe des Rameaux qui a lieu, comme chaque année, à 10h30, jusqu'au dimanche de la Résurrection. Nous vous donnerons la semaine prochaine les horaires exacts des jours saints.

Et puis nous avons fêté saint Joseph avec toute la solennité qui lui revient, et nous avons enchaîné ces jours-ci avec l’annonciation du Seigneur et la Vierge Marie. Ainsi dans la même semaine étaient réunis les parents de Jésus, chacun un bel exemple d’écoute de la parole de Dieu.

Du côté de l’accueil, s’est joint à notre prière dimanche dernier un groupe de franciscains laïques venus de Besançon pour fêter le 4e dimanche de carême. Mais les perturbations de transport et autres, conduisent pas mal de personnes à annuler leur pause spirituelle chez nous. Ces annulations nous font communier à la réalité des difficultés sociales et notre prière se fait très intense pour que solidarité, justice et paix deviennent les maîtres mots de nos vies.

En communauté, nous continuons le travail de relecture de nos constitutions générales. Travail très intéressant mais qui avance lentement car chaque thème est fouillé, décortiqué, analysé jusque dans ses moindres gênes. Mais quelle richesse pour chacune d’entre nous et pour la vie communautaire ! Ce travail est vraiment un don de Dieu. Merci Seigneur et merci sainte Claire de nous amener sur cette route de re-visitation de nos textes.

A ce jour, comme dit plus haut, notre prière se porte beaucoup sur les conflits sociaux de notre pays, mais pas uniquement. Elle rejoint également tous les migrants, les victimes des guerres, tous ceux qui n’ont pas droit à une vie décente. Et ensemble, en ces temps de carême, supplions l’Esprit d’être à la manœuvre des décisions politiques, économiques, sociales, internationales qui doivent être prises rapidement.

La communauté des sœurs clarisses de Notre Dame du Haut à Ronchamp vous souhaite de bien continuer le chemin de Pâques et vous dit à la semaine prochaine sur les ondes de RCF, en espérant que cette nuit vous n’avez pas oublié que vous aviez une heure de moins de sommeil !

soeur Brigitte

 


 

ooapin

 

DSC06606

 

 

ooapin-1

   15 août 2022 soeur marie-Noêl

Dimanche 19 mars 2023

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, des clarisses dont le cœur pleure car sœur Marie-Noël est allée retrouver le Seigneur dans sa 91e année et la 65e de sa vie religieuse. Mais notre cœur est aussi louange pour sa vie.

Oui, sœur Marie-Noël était une figure tutélaire de la communauté. Après des années de dévouement, elle est partie doucement, sereinement, presque le sourire aux lèvres comme si elle nous disait, dans son humour si personnel : « je pars, mais je suis toujours là » !

Grâce à sa fidélité en amitié, elle a réussi à rassembler pour ses obsèques de grands amis du Renouveau charismatique ou d’ailleurs. Une très belle assemblée, emplie d’émotion mais aussi d’espérance. Frère José, franciscain des Buis, était entouré du père Bernard Dartevelle et de notre ami diacre Jean-Pierre Faivre pour célébrer notre action de grâce pour la vie si riche de sœur Marie-Noël et sa Pâques auprès du Seigneur.

En effet, après avoir fait des études de laborantine, elle est entrée chez les clarisses de Besançon où, pendant de longues années, elle a rempli différents services, tels ceux de la couture en tous genres, de l’infirmerie, etc. Mais il ne fallait surtout pas lui demander de faire la cuisine, c’était pour elle une science totalement inconnue.

Par contre, elle a excellé dans l’accompagnement du groupe de Renouveau, qu’elle retrouvait avec joie et bonheur tous les mercredis soirs. Leur prière de louange résonnait au cœur de la communauté et nous portait.

Elle est entrée facilement dans la décision de quitter Besançon pour Ronchamp et a vécu avec courage pendant deux ans notre campement à l’abri du pèlerin, gardant son œil d’infirmière sur chacune des sœurs.

Puis est venu le temps de transmettre son savoir-faire, période difficile due à sa maladie et son incapacité progressive à faire et dire ce qu’elle savait faire. Mais elle garda toujours son cœur attentif car, même les derniers jours, elle était capable de nous dire quand nous allions près d’elle : « prends soin de toi, repose-toi » Ou alors, quand nous lui demandions comment elle allait, la réponse fusait : « Et toi ? »

Un point, cependant, capital, dans la fin de sa vie : nous faisions très attention à savoir où elle se trouvait. Et, quand nous la cherchions, nous la retrouvions souvent assise à l’oratoire. Il était parfois difficile de lui faire quitter son lieu de prière pour aller se coucher. C’était devenu sa demeure permanente.

 

Pendant ses derniers jours, les hôtes de l’accueil prenaient en charge le jardin et lui donnait un premier air de printemps. Un beau jardin pour sœur Marie-Noël, elle qui aimait tant les petites fleurs, les petits oiseaux et le soleil. Merci à eux.

 

Voilà, pour aujourd’hui, c’est toutes les nouvelles que nous pouvons vous donner. Mais ce décès ne nous empêche pas de prendre dans notre coeur tous ceux qui comptent sur notre prière, sur votre prière, en particulier ceux qui essaient, par tous les moyens, à vivre en paix et de donner un peu de sens à leur vie, à la vie de leur famille. Ne les oubliez pas.

 

La communauté des sœurs clarisses de Notre Dame du Haut à Ronchamp vous souhaite une belle continuation sur le chemin de Pâques et vous dit à la semaine prochaine sur les ondes de RCF.

soeur Brigitte

 


 

 

Dimanche 12 mars 2023

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, dans l’action de grâce totale pour la pluie qui tombe et demandant instamment au Seigneur encore plus de pluie.

Cette semaine a été consacrée principalement à sainte Colette. D’abord, le week-end dernier, avec le frère dominicain Bernard Hodel (chercheur et enseignant à l’université de Fribourg en Suisse), avec lui nous avons cheminé dans les lettres de sainte Colette. Nous avons ainsi découvert ou redécouvert qu’elle n’était pas la femme ascétique et austère que l’on dépeint habituellement. Dans chacune de ses lettres, elle rappelle à temps et à contre-temps la nécessité impérieuse de prendre soin de la santé corporelle et spirituelle, sans en privilégier l’une au détriment de l’autre, et donc combien les deux sont interdépendantes.

Puis lundi, grande fête solennelle chez nous car sainte Colette a réformé notre monastère, lui qui est l’unique monastère réformé. Les autres ont été fondés. Notre oratoire était bien plein et cinq prêtres amis nous ont fait la joie de venir concélébrer. Le frère dominicain a prêché, à partir de la tenue de service, sur la confiance en l’amour de Dieu. A chacun de découvrir à quel service le Seigneur l’appelle.

Le verre de l’amitié qui a suivi a consolidé les liens avec nos amis de la région et de plus loin.

Au cours de ce même après-midi, il a fallu hospitaliser en soins palliatifs et de façon urgente sœur Marie-Noël. Inutile de vous dire combien notre cœur saigne.

Le lendemain 7 mars, nous avons tenu un conseil d’administration de l’association des Amis de sainte Colette ; puis nous avons rencontré quelques techniciens qui depuis des mois et des mois essaient de trouver le remède à des infiltrations dans l’oratoire. Tout est évoqué mais rien n’est concret. Bref, il nous faut nous rendre à l’évidence : ce n’est pas encore pour les prochaines semaines que le problème sera résolu.

Pendant ce temps, le frère dominicain se plongeait avec délices dans toutes les archives de sainte Colette. Grâce à la grève des trains, il a prolongé son séjour chez nous de 48 heures, lui donnant ainsi plus de temps pour ses recherches. Comme quoi, les grèves, pour certains, ont du bon ! Puis nous l’avons conduit à la gare TGV, espérant qu’il a pu sauter dans l’unique train du jour.

Pour ne pas déroger à notre devoir de clarisses, nous continuons nos soirées d’actualisation de nos constitutions, avec beaucoup de joie au cœur car nos échanges sont vraiment fructueux et intéressants.

Maintenant, le matin, les oiseaux chantent de plus en plus haut et cela donne de l’énergie et du souffle pour commencer la journée dans la bonne humeur et l’envie de louer le Seigneur pour ses merveilles.

Mais nous n’oublions pas qu’avec les louanges, il nous faut intercéder pour supplier le Seigneur d’inspirer beaucoup de sentiments de paix et de solidarité dans les cœurs de chacun, afin que chacun à son niveau (hommes politiques, syndicalistes ou religieuses de base) nous œuvrions à l’instauration de l’entente et du partage entre tous.

La communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp vous souhaite de bien continuer votre chemin vers Pâques, et vous dit à la semaine prochaine sur les ondes de RCF.

 

soeur Brigitte


 

ooapin

Dimanche 5 mars 2023

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp qui se préparent à deux fêtes : celle de sainte Colette et celle du printemps.

Commençons par sainte Colette que nous fêterons ce lundi 6 mars avec une eucharistie festive à 11h00, suivie du verre de l‘amitié. Oui, tous les ans nous fêtons largement sainte Colette, grande réformatrice de l’ordre des clarisses au 15e siècle, dont la communauté de Besançon et maintenant Ronchamp fut la première à bénéficier. Mais aussi parce qu’elle a su instaurer, en son temps, un dialogue de paix entre les grands seigneurs de France. Comme le dit Paul Claudel : « elle recousait par-dessous les tissus déchirés de la France. » De nos jours, on peut lui demander avec force de continuer ce travail pour l’Europe et le monde.

De plus, c’est elle qui nous a beaucoup inspirées, nous a donné toute l’énergie spirituelle nécessaire pour réaliser notre passage de Besançon à Ronchamp. Et maintenant, nous lui confions notre communauté et tous nos amis et connaissances pour qu’elle nous transmette toute cette foi et cette audace qui l’habitaient.

C’est un frère dominicain de Fribourg (en Suisse) qui viendra la célébrer avec nous, heureux de se retrouver parmi les premières réformées. Il fait actuellement tout un travail de chercheur sur les écrits de sainte Colette. Nous aurons donc la primeur de ses études pendant deux jours.

 

Hormis sainte Colette, nous travaillons aussi les constitutions générales de l’ordre des clarisses qui doivent être remises à jour car datant de 60 ans. C’est un travail qui est fait dans toutes les communautés du monde avec une commission internationale qui collecte les données. Nous avons la chance actuellement d’en recevoir un de ses éminents membres, sœur Anne-Marie, qui travaille pour la partie francophone. C’est une amie de longue date et nous essayons de lui transmettre la fougue de sainte Colette pour ce travail qui peut paraître parfois ardu ou rébarbatif. Mais il est d’une grande richesse relationnelle.

 

L’arrivée prochaine du printemps, avec toute sa beauté et l’éclosion des fleurs, a un impact très certain sur nos voix. Aussi nous multiplions les répétitions de chants afin d’être au niveau de la beauté de la nature quand elle explosera de toutes parts.

Du côté de l’extension de la bibliothèque, cela avance, mais lentement. Cela demande beaucoup de temps de réflexion. Mais tout sera prêt quand ce sera prêt !

 

Enfin, à l’écoute des nouvelles du monde, que notre prière soit la clef qui ouvrira la porte de l’accueil, de la solidarité, du partage. Ensemble, prions le Seigneur pour que l’autre, le migrant, le déplacé, reçoive une attention prioritaire de notre part.

La communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp vous souhaite une belle fête de sainte Colette, une très bonne marche vers Pâques, et vous dit à la semaine prochaine sur les ondes de RCF.

 

soeur Brigitte

 


 

DSC06592

 

DSC06593

Dimanche 26 février 2023

 

Bonjour,

De la part des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, qui vous retrouvent toujours avec grande joie sur les ondes de RCF.

La semaine passée, je vous ai promis de vous parler un peu des 60 ans de vie religieuse de sœur Marie-Claire. Donc je tiens ma promesse : après une veillée de prière de grande profondeur, préparée par sœur Marie-Claire elle-même, faisant jouer ensemble textes de la Bible (en particulier Deutéronome, Apocalypse dans le sens de révélation, évangile), donc faisant jouer ensemble parole de Dieu, flûtes, cithares, méditations, contemplation, nous avons rendu grâce au cours d’une Eucharistie festive avec le père Dartevelle. Ensuite, repas de fête, petits cadeaux, petits sketches, etc. Bref, ce fut une très belle journée rayonnant de 60 étoiles. Et oui, des étoiles en plein jour, ce fut le don du ciel pour Marie-Claire qui s’émerveille toujours le soir devant le ciel étoilé, confondant parfois les étoiles et les avions, mais cela n’est pas grave.

 

Puis, dès mercredi nous sommes entrées en carême avec la célébration des Cendres. Au père Dartevelle s’est joint le père Etienne, un prêtre de Nancy en retraite pour une semaine.  Une belle assemblée nous a rejointes. En pleine semaine, à 11h00 du matin, cela montre que les chrétiens sont encore présents et se mobilisent. 

Pour bien vivre ces quarante jours nous préparant à Pâques, nous avons célébré au cours de la semaine une cérémonie pénitentielle en communauté. Ces célébrations sont toujours des moments forts de notre vie. Merci au Seigneur et à l’Eglise de nous aider à vivre de tels moments.

 

Puis, nous avons entamé une réflexion communautaire sur la réforme des constitutions générales des clarisses. C’est un travail international demandé par Rome. Chaque pays, chaque communauté s’y attèle et nous devrions avoir des constitutions toutes neuves dans trois ou quatre ans, en 2025 je crois ! Vous voyez que nous ne sommes pas près d’être au chômage.

 

Du côté de l’accueil, il y a ce prêtre de Nancy venu se ressourcer auprès de Notre Dame pendant une semaine. Notre amie Isabelle, par ailleurs, a choisi de vivre l’entrée en carême sur la colline. Nous avons ainsi pu bénéficier de ses compétences en musicologie, nous donnant ou nous redonnant des bases indispensables pour l’harmonie de nos chants. Apparemment nous en avons vraiment besoin car elle s’est proposée, à notre très grande joie, de revenir nous aider à travailler. Ainsi nous la reverrons régulièrement et les habitués de nos prières pourront expérimenter si nous faisons de réels progrès. Son passage parmi nous est une bénédiction du ciel, merci Seigneur.

 

En cette fin de semaine, nous avons intensifié notre prière pour tous les pays en guerre, en particulier pour l’Ukraine à cette date anniversaire de son invasion. Vous et nous, ne cessons pas d’appeler le Seigneur à l’aide pour que de vrais motifs de paix émergent de discussions internationales et permettent à chacun de vivre sereinement, dans le respect des droits de chacun.

La communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp vous souhaite une très bonne semaine, un très bon début de carême et vous dit à la semaine prochaine sur les ondes de RCF.

 

soeur Brigitte

 


 

DSC06589

 

Dimanche 19 février 2023

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, toujours aussi heureuses de vous retrouver sur RCF en ce mois de février qui frise le printemps.

Partout nous entendons que la France manque d’eau. Sur la colline, il a plu et il pleut encore aujourd’hui ; sans doute cela ne suffit pas à remplir toutes les nappes phréatiques de France.  Mais cela ne nous empêche pas, bien au contraire, d’accompagner de notre prière tous ceux qui souffrent de cette sécheresse, en particulier les agriculteurs.

Et comme un pied de nez à l’ambiance qui pourrait être morose, les crocus sont sortis avec joie et émaillent la colline de tâches jaunes, la chouette se fait à nouveau entendre la nuit et le matin. Bref la vie se réveille et cela met du baume sur les cœurs.

 

Du baume sur les cœurs oui mais pas aux voix. Notre communauté est prise d’une épidémie d’extinction de voix communautaire avec des enrouements pas forcément très agréables pour le chant. Aussi depuis quelques jours, nous récitons les offices au lieu de les chanter. Ce qui donne un nouveau charme à la prière et nous fait entrer dans les psaumes de manière différente en nous faisant goûter aux mots prioritairement à la mélodie. Cela nous renvoie aussi à l’essentiel : le chant n’est pas le but mais un moyen de louer le Seigneur pour toutes ses merveilles.

 

Louer le Seigneur, c’est ce que nous avons fait ce samedi 18 février en ce jour où sœur Marie-Claire fêtait ses soixante ans de vie religieuse. Je ne peux vous en dire plus pour l’instant car, ce petit bulletin hebdomadaire est enregistré. Mais, ne vous inquiétez pas, je vous en ferai un long récit la semaine prochaine.

 

Du côté de l’accueil, quelques hôtes passent plusieurs jours et forment ainsi une petite communauté de vie et de prière. Le beau temps les a aidées à vider un peu du poids de leurs soucis en leur permettant de marcher. Comme il commence à pleuvoir, marcher sous la pluie a aussi son charme et son efficacité.

 

Notre accueil est sous haute surveillance sécuritaire et vous pouvez venir le cœur léger. Un technicien a passé deux jours à vérifier les extincteurs, les blocs de secours, etc. Bref, tout est parfait, il n’y a aucun danger, vous serez bien protégés, au moins contre les incendies extérieurs. Si le feu prend dans votre cœur, cela ne relève pas de nous mais du Seigneur. C’est avec lui qu’il faudra régler la question.

 

Du côté du jardin, pour l’instant, hormis les crocus, c’est encore l’hibernation mais sœur Marie-Claude commence à se pencher sur les sols. Affaire à suivre donc.

 

Pour la saint Valentin, nous avons plutôt fêté saints Cyrille et Méthode et beaucoup prié pour l’Europe. Une Europe et une planète bien abîmées par les guerres et les luttes permanentes pour le pouvoir et la domination qui entraînent famines et déplacements. Auxquels viennent s’ajouter les tremblements de terre. Désolation totale mais aussi admiration et action de grâce devant tant de dévouement, de persévérance, de don de soi pour sauver des vies. Notre prière se fait soutien et louange. Joignez-vous à nous dans la recherche de la paix entre les peuples, entre les nations, entre les frères.

La communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp vous souhaite une très bonne semaine, un bon retour en classe et vous dit à la semaine prochaine sur les ondes de RCF.

 

soeur Brigitte

 


 

DSC06586

   Prémices du printemps?

DSC06566

   Au soleil couchant des perles de lumière, diamants pour la jubilaire

Dimanche 12 février 2023

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, qui s’éveille chaque matin en louant le Seigneur pour les merveilles de l’alternance des saisons.

Et oui, malgré le froid intense, nous constatons que déjà le printemps frappe à la porte. En effet, les premiers crocus ont fait leur apparition, de beaux, très beaux crocus jaunes. Les jours rallongent à grande vitesse. Le soir, nous pouvons chanter vêpres éclairées par le soleil couchant, un soleil éclatant, bien rond, d’une très belle taille et d’une beauté indicible ; rouge flamboyant, comme le feu de l’Esprit. Pas la peine d’aller chercher au loin des sujets de contemplation.

 

En communauté, sœur Marie-Noël, qui est revenue de l’hôpital après 15 jours de repos, peut contempler depuis sa chambre ce fameux soleil et la nature ; cela la met en joie et elle peut nous dire : « regarde, comme c’est beau ». Maintenant, elle vit à son rythme que nous essayons de respecter.

Cette semaine fut aussi une semaine un peu particulière pour nous : comme tous les ans, sr Brigitte présente à la communauté les comptes de l’année. Des questions fusent, des explications sont demandées, etc. Le résultat : chacune prend conscience que nous sommes à l’image du reste des Français : l’inflation nous atteint ainsi que les augmentations. Mais il y a quand même un aspect positif de cet état de choses : cela nous oblige à vivre au plus près notre choix de vie, celui de la simplicité, de la sobriété, de l’essentiel et du partage.

 

La semaine prochaine, samedi 18 février, nous exulterons de joie avec sœur Marie-Claire pour ses soixante ans de vie religieuse. Un beau témoignage de la fidélité de Dieu et de sa propre fidélité. Elle a choisi de célébrer cette grande fête dans l’intimité avec Dieu et la communauté. Nous respectons son choix mais nous vous invitons à vous joindre par la pensée et la prière à ce grand jour. Merci.

Puis, nous préparons aussi la fête de sainte Colette, qui, cette année sera célébrée avec un de nos amis spécialiste de cette sainte, je veux parler du frère dominicain Bernard Hodel, de Fribourg. Membre d’une équipe de chercheurs qui prépare une étude détaillée, fournie, sur ses écrits et sa vie, il en profitera pour nous faire une petite session actualisée sur sainte Colette.

 

Vendredi dernier nous avons prié et jeûné, à la demande de la conférence des évêques de France, sur la façon d’envisager chrétiennement la fin de vie de ceux qui sont atteints de souffrances insupportables.

 

L’appel du pape François à la paix depuis le Congo et le Soudan nous conduit à ne pas oublier dans notre prière les victimes des guerres, des rivalités de par le monde, sans oublier celles du tremblement de terre en Turquie et en Syrie. Nous vous invitons très fortement de vous joindre à votre manière à notre prière.

La communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp vous souhaite une très bonne semaine, de bonnes vacances scolaires et vous dit à la semaine prochaine sur les ondes de RCF.

 

soeur Brigitte

 


 

 

DSC06580

Dimanche 5 février 2023

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp , toujours aussi heureuse de vous retrouver sur les ondes de RCF.

 

Tout d’abord une confidence : un méchant virus, qui ne s’appelle pas COVID, a attaqué la majorité des voix de la communauté. Résultat, depuis pratiquement une semaine nous récitons les offices au lieu de les chanter, sinon on pourrait se demander si nous sommes une communauté de sœurs ou de chats écorchés. Comme c’est la coutume, les voix s’éteignent les unes après les autres, ce qui nous donne un plus grand laps de temps pour la prière monocorde. Réciter les psaumes n’est pas d’abord négatif : nous goûtons mieux à la profondeur du texte et parfois, nous le redécouvrons. Belle expérience de sobriété et de simplicité dans la prière.

 

Puisque nous sommes du côté de la communauté, quelques nouvelles de sœur Marie-Noëlle : elle se porte le mieux possible dans son grand âge : elle marche vers les 91 ans. L’hôpital de Lure et les soignants font des merveilles et elle devrait nous revenir dans le courant de la semaine.

 

Du côté de la nourriture intellectuelle et spirituelle, nous avons dû agrandir la bibliothèque. Comme nous ne pouvons pas pousser les murs, ce sont des étagères supplémentaires qui ont été posées. Deux sœurs s’activent à classer les livres et à remplir les rayonnages. Cela commence à prendre forme. Espérons que cela n’en restera pas à la beauté murale et que les sœurs auront plaisir à utiliser cette nouvelle bibliothèque.

 

L’accueil monastique semble vouloir terminer son hibernation avec ce week-end consacré à une session intitulée « bible et sophrologie » à partir, en particulier, du personnage de Marie-Madeleine. Sœur Marie-Laetitia et ses deux consoeurs en sont les maîtres d’ouvrage.

 

Le passage de l’ancien vicaire général toujours en activité, je veux parler du père Eric Poinsot, nous a apporté quelques nouvelles toutes fraîches du diocèse. C’est toujours un grand plaisir de le rencontrer et d’échanger sur beaucoup de thèmes. Et cela nous garde bien au cœur du diocèse. Il nous a fait découvrir la nouvelle présentation d’Eglise de Besançon, belle et très attrayante, devenue mensuelle mais accompagnée de la newsletter qui nous garde en contact en temps réel avec notre Eglise diocésaine. Merci à tous ceux qui travaillent à la communication.

 

Cette semaine encore, nous avons fêté la Présentation du Seigneur au temple avec les couleurs de la vie consacrée. Nos voix ne nous ont pas permis de chanter haut et fort, mais nous avons rendu grâce et loué le Seigneur avec foi, autour du père Bernard Dartevelle, en portant nos cierges allumés aux pieds de l’autel. Le père Axel Isabey, chapelain, absent pour des raisons de santé, était bien présent dans notre prière et nous lui souhaitons un bon rétablissement. Ainsi notre oratoire est notre temple dans lequel nous présentons au Seigneur toutes nos prières et la vie du monde.

 

Ensemble, demandons au Seigneur d’aider l’humanité à devenir fraternelle, à prendre soin des plus petits, à ne pas s’entredévorer, à donner les énergies pour instaurer la paix de par le monde. Et ensemble, rendons grâce pour toutes ces actions invisibles, inconnues, mais bien réelles qui sont à l’œuvre par des petites gens comme aurait dit Madeleine Delbrel, et qui transmettent le souffle de l’Esprit dans toutes les situations

La communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp vous souhaite une très bonne semaine, de bonnes vacances scolaires et vous dit à la semaine prochaine sur les ondes de RCF.

 

soeur Brigitte

 


 

DSC06577

   Tout est prêt, les soeurs bibliothécaires : au travail !

Dimanche 29 janvier 2023

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, qui n’a pas encore revêtu ses habits de printemps mais a perdu ceux d’hiver : en effet le manteau blanc de neige qui recouvrait la colline a fondu, bien fondu. Ainsi, hormis quelques paquets au détour des chemins, la nature reprend ses droits : les taupes reviennent déjà, quelques chants d’oiseau le matin, l’herbe est restée verte. Bref, il n’y a que les soeurs jardinières qui ne sont pas déjà au travail car la terre est encore trop froide.

 

De notre côté, nous vivons aussi au rythme des saisons. Ainsi, l’accueil fonctionne au ralenti. Quelques hôtes s’y aventurent quand même et sont heureux de faire communauté pendant 24/48 ou 72 heures, découvrant ou redécouvrant les bienfaits du silence, de la prière et du retrait. Des liens d’amitié se tissent et cela nous rend heureuses d’être cheville ouvrière pour des relations de paix. Puissent les pays faire cette expérience de vie ensemble sans s’entredévorer !

Ces liens d’amitié, nous les avons expérimentés à nouveau concrètement avec la visite d’une famille d’un architecte du Cabinet Renzo Piano venu goûter et faire goûter aux siens la beauté de ce qu’il avait construit. Il fut enchanté et nous a dit : « C’est rare que 12 ans après une construction, nous retrouvions nos bâtiments dans le même état, bien entretenus et si accueillants ». Nous le remercions de cette remarque qui nous fait chaud au cœur et nous donne de l’enthousiasme pour bien continuer.

 

On ne parle plus tellement du COVID, mais il est toujours là, bien présent : certains groupes ou personnes sont obligés d’annuler leur venue. Nous en sommes désolées et cela complique bien les plannings, mais personne n’y peut rien.

En fin de semaine s’est tenu dans notre monastère ce que nous appelons dans notre jargon le comité de suivi : c’est la rencontre régulière des entités vivant sur la colline : Porterie, Association Œuvre Notre-Dame du Haut, Association Sainte-Colette et communauté des clarisses, afin de coordonner toutes les activités. Nous commençons déjà à réfléchir au carême et aux fêtes pascales, sans oublier les week-ends et rencontres de l’été. Mais c’est un peu tôt pour en parler.

 

Du côté de la communauté, nous avons lancé l’année 2023 en ouvrant ou réouvrant trois chantiers : celui de la fédération unique, un chantier sur quatre ans, celui des constitutions générales, là un chantier sur cinq ans, et celui de notre charte de vie à Ronchamp, à renouveler car l’ancienne date de 2006 et nous espérons y arriver avant cinq ans !

Et puis dans le monastère, il y a quelques travaux bien matériels, en particulier l’agrandissement de notre bibliothèque avec l’installation d’étagères supplémentaires afin de permettre la lecture d’ouvrages jusqu’à présent bien entassés et pas trop accessibles, particulièrement sur le franciscanisme et l’ordre de sainte Claire. Nous allons aussi ouvrir un chantier serrures qui s’usent et il ne faudrait pas rester fermées dehors ou dedans ! Gros chantier car il y en a des centaines… et bien d’autres points habituels dans l’entretien de toute maison.

 

Maintenant, nous voudrions vous inviter à prier avec nous pour les malades de vos familles, de vos amis, de vos proches. Ainsi nous confions à votre prière notre sœur Marie-Noël qui a dû être hospitalisée pour quelques jours pour un bilan de santé. Elle devrait nous revenir dans une quinzaine de jours. Mais il y a tant d’autres personnes abandonnées, isolées, victimes du froid, de la guerre, de la faim, pour lesquelles nous supplions le Seigneur de mettre sur leur route ceux et celles qui pourront les aider efficacement. Merci d’être avec nous dans cette mission de prière.

La communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp vous souhaite une très bonne semaine et vous dit à bientôt sur les ondes de RCF.

 

soeur Brigitte

 


 

20230118_115148 copie

 

DSC06571

Dimanche 22 janvier 2023

 

Bonjour,

 

Quoi de neuf sur la colline de Notre-Dame du Haut ?

Les crèches ont disparu, pour être en cohérence avec la liturgie, et la neige est apparue mardi soir, après une grosse tempête. Son arrivée soudaine a, certes, bloqué la voiture au parking du bas jusqu’au lendemain matin, mais nous a valu une magnifique vision de l’environnement revêtu de blancheur, illuminé parfois de soleil. Rien que de très banal, mais on ne s’habitue pas à la beauté de la création, à ces ciels si changeants !

 

Samedi dernier, quelques sœurs sont encore parties à la découverte de la Maison de la négritude, à Champagney. Forte évocation de l’esclavage, d’hier et d’aujourd’hui. Terrible réalité, bien abolie en principe, mais hélas toujours actuelle sous d’autres formes. La reprise des informations quotidiennes nous met au cœur des crises qui secouent les sociétés, un peu partout  dans le monde et en France aussi. Sr Brigitte rentrait mercredi  d’un périple dans plusieurs monastères, et d’un travail en cours à Paris pour préparer la fédération unique des clarisses de France. Elle a dû avancer un peu son retour pour échapper aux grèves de jeudi.

 

Beaucoup de courriers ont été échangés ces temps derniers, et c’est une grande joie partagée. Notre accueil, en quasi sommeil, se réveille en cette fin de semaine. C’est aussi une joie, et un travail... Bien des réservations sont déjà faites pour février, mars, et d’autres mois de l’année. Nous nous en réjouissons.

Nous sommes entrées dans la semaine de prière pour l’unité des chrétiens.

Grande cause qui nous touche tous, de près ou de loin, car l’union des cœurs et des esprits dans le Christ, tout en respectant les différences, est si importante ! Elle est d’autant plus difficile dans les lieux de guerre ou de conflits endémiques, et appelle un surcroît d’Esprit Saint. Avec Lui, ne baissons pas les bras ! Les textes de méditation ont été préparés cette année par des chrétiens du Minnesota (USA), dans une quête de justice et de paix.

 

Nous poursuivons encore les rangements des livres liturgiques pour aujourd’hui, mais aussi à bien classer en archives. Que d’évolutions en ce domaine ! Gardons conscience de tout le travail de nos prédécesseurs !

 

En ce « Dimanche de la Parole » gardons au cœur ce cadeau de Dieu confié à tant d’hommes et de femmes qui lui donnent chair et vie. Dans ce sillage, nous vous disons à la semaine prochaine !

 


 

DSC06563

   Un beau concert

P1020852 copie - copie

   Une visite de Colmar

BV6A0677

   Une galette partagée

Dimanche 15 janvier 2023

 

Bonjour,

Nous vous quittions la semaine dernière en la fête de l’Épiphanie. Vous avez peut-être été surpris en voyant sur notre site une étrange photo prise  dans la chapelle aux environs de 9 heures : deux sœurs  venues un peu « toiletter » ce lieu avant l’arrivée des rois mages ont assisté, éblouies, au lever de soleil enveloppant Marie et s’infiltrant dans tous les interstices prévus à cet effet. L’étoile et tous ses feux était vraiment parmi nous !

Dans les harmoniques de cette grande fête, nous avons bénéficié, à l’oratoire, d’un splendide concert, samedi 7 après-midi, par un groupe d’amis allemands résidant à l’accueil : c’était une avant-première, avant qu’ils ne rejoignent Ottmarsheim le lendemain, pour un concert public.

Le même après-midi, visite et échanges avec les responsables d’une association de Vesoul, accompagnées d’un couple du Pérou, un autre d’Argentine, et d’un participant à une Commission de l’Union Européenne. Tous travaillant au service de l’Écologie et des relations humaines œuvrant pour la Paix.

Toujours le même soir, participation de quatre sœurs aux vœux du maire de Ronchamp, occasion de concrétiser notre appartenance à la population locale et aux projets portés par tout le conseil municipal. Nous étions ainsi enrichies pour célébrer ensuite les liturgies de l’Épiphanie. L’eucharistie de ce dimanche, célébrée par le père Bernard Dartevelle et un bénédictin d’En  Calcat, en fut très vivante, bientôt suivie, lundi, par le Baptême du Christ.

 Et voici que débutait pour notre communauté une petite semaine de « vacances », alors que la colline est presque vide de visiteurs et notre accueil vide aussi.  Rythme plus détendu, liturgie du soir allégée, réjouissances fraternelles. Quelques beaux films ou documentaires au programme, visite à sr Jean-Marie, en Ehpad à Montferrand le Château, une excursion culturelle... Cette année, ce fut pour les volontaires la découverte de Colmar, si belle ville alsacienne avec ses maisons, ses églises et son musée de si grande qualité. Le retable de Grünenwald, rénové, beaucoup d’autres peintures et sculptures évocatrices du Christ laissent des souvenirs marquants, sans oublier non plus quelques puissantes œuvres d’art contemporaines. Un bain de beauté qui nourrit l’esprit,  le cœur et l’âme.

Et jeudi après-midi, nous étions invitées à partager la galette des rois à la Porterie avec les divers partenaires de la colline : occasion de faire ou refaire connaissance dans une ambiance amicale et sympathique.

 

Nous sommes entrées maintenant dans le temps ordinaire, mais cet ordinaire, partagé avec tous, est désormais habité par une Présence intense, par tous ces témoignages de foi, de courage, de solidarités, qui fortifient et nous entraînent. Ensemble, nous vous disons à la semaine prochaine !

sr Marie Claire


 

IMG_8219(1)

 

DSC06554

Dimanche 8 janvier 2023

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, particulièrement heureuses ce matin de vous retrouver pour vous souhaiter une très belle année 2023 et une joyeuse fête de l’Epiphanie.

 

Oui, la dernière fois que nous nous sommes parlé, c’était avant Noël. Depuis, nous avons célébré dans la joie la naissance de l’enfant Emmanuel avec une très belle veillée de prière précédée d’un temps de contemplation de la crèche et d’une procession aux flambeaux, tout cela sur le thème du mystère de Noël à Greccio, selon saint François. Puis Eucharistie dans notre oratoire et agapes fraternelles autour de l’enfant Dieu.

Le lendemain, jour de Noël, un imprévu, de Dieu ou pas de Dieu : le chapelain, le père Axel Isabey, est tombé malade. Nous avons dû inventer, créer en direct et nous avons accueilli la naissance de l’enfant Dieu par une célébration de la Parole au cours de laquelle tous les participants ont partagé leur foi, leur désir, leur action de grâce. Intense moment d’échanges spirituels et amicaux. Nous souhaitons à notre ami Axel un bon rétablissement et une bonne santé pour 2023.

 

Ensuite, nous avons repris le cours de la vie selon l’octave de Noël pour arriver au 1er janvier, fête de Sainte Marie, mère de Dieu, journée de la paix. Comme nous en avons l’habitude, une veillée de prière nous a introduits à l’an nouveau, sur le thème de la Bénédiction, poursuivant ainsi notre retraite du début de l’Avent. Deux amis prêtres, venus d’autres diocèses, étaient présents pour un temps de paix et de ressourcement loin de leur quotidien diocésain, parfois difficile. Nous avons ainsi bénéficié de leurs expériences d’ailleurs, un élargissement à l’Eglise universelle.

 

Et ce matin, nous sommes avec les mages devant la crèche pour être relais de la lumière éternelle, qui s’est fait humble et petite, mais dont le souffle donne vie à chacun des hommes.

En ce jour de l’Epiphanie, nous demandons au Seigneur de nous revêtir de l’humilité du Christ. Ainsi grâce à ce vêtement, nous essaierons d’être contagieuses de l’espérance offerte à tous, en particulier auprès de ceux qui, aujourd’hui encore et toujours, sont sous les bombes, le froid, la faim, l’exil. Qu’ils soient notre préoccupation première en prière et en actes.

 

La communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp vous renouvelle ses vœux pour 2023. Que le Seigneur vous bénisse et vous garde, qu’il fasse rayonner sur vous son visage et qu’il vous donne la paix.

A bientôt sur les ondes de RCF.

 

soeur Brigitte


 

DSC06531

Dimanche 18 décembre 2022

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, toujours bien au chaud dans leur monastère de haute qualité thermique.

Oui, nous rendons grâce tous les jours pour l’excellence de notre construction qui nous permet simultanément de vivre au chaud et de contempler les beautés du froid et du gel sur la colline. Evidemment, il y a bien quelques inconvénients : le verglas est tellement présent qu’on ne peut pas descendre, ni monter d’ailleurs. Cependant tout va bien avec, quelques risques de chutes malgré tout : hier notre ami le père Florent Belin est monté à pied pour célébrer l’Eucharistie, tenu solidement par un ouvrier qui salait le petit chemin ; une sœur a fait une chute, rien de grave mais une grosse bosse. Bref contemplation et prudence sont nos deux maîtres mots actuellement.

 

Et cela rejoint tout à fait le thème de notre retraite qui s’est achevée dimanche dernier : « De la présence célébrée à l’absence éprouvée ». Le frère Jean-Marc, de l’abbaye d’Acey, a ouvert plusieurs pistes de prière, de méditation, de vie commune à partir de passages bibliques ou des pères de l’Eglise. Bref, une retraite dorée spirituellement, et dorée matériellement car, pour permettre à chacune de se donner entièrement et uniquement à ce temps spirituel privilégié, c’est un traiteur qui nous portait la nourriture tous les jours. Donc pendant ce temps, aucune contingence matérielle ne pouvait venir nous distraire. Heureusement, la semaine passée, les routes étaient encore praticables. Aujourd’hui ce ne serait plus le cas.

 

Les intempéries et les grèves de train ont aussi obligé sœur Brigitte à renoncer à participer à la profession solennelle d’une sœur clarisse à Marseille : risque trop grand de rester immobilisée au milieu de nulle part !

 

Cette froidure et ce gel nous ont, par ailleurs, conduites à modifier ou annuler quelques occupations telles que les répétitions de chant avec M. Malivernay, des passages à la chapelle Notre-Dame, qui, certains jours, devenait inaccessible.

 

Nous nous préparons aux fêtes de Noël par le cœur et aussi concrètement : quelques modifications d’horaire et d’organisation sont programmées par rapport aux années précédentes. A ce jour, les fêtes se dérouleront ainsi, : samedi 24 décembre à 21h45 montée vers la chapelle Notre-Dame depuis la maison du chapelain pour un temps de contemplation et de proclamation de la naissance du Christ, puis redescente vers l’oratoire du monastère, flambeau en main, pour l’Eucharistie à 22h30. Comme à l’accoutumée, même si nous aurons moins froid puisque la célébration aura lieu dans un lieu chauffé, le vin chaud de l’amitié sera servi à l’issue de l’eucharistie.

Le lendemain, dimanche 25, eucharistie à 11h00 à l’oratoire.

 

Toutes ces belles fêtes de la nativité du Seigneur nous renvoient aux enfants du monde entier. En particulier à ceux qui se trouvent en pays de guerre, en pays de très grande pauvreté, tous ceux qui sont maltraités de multiples façons. Le roi de la paix qui va naître dans une étable va naitre dans le cœur de chacun de ces enfants. N’oublions jamais. Ces enfants sont les signes visibles de la présence du Seigneur.

La communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp vous souhaite de belles fêtes de l’Incarnation, une joyeuse entrée dans l’année 2023. Que le Seigneur vous bénisse et vous garde, qu’il fasse rayonner sur vous son visage et qu’il vous donne la paix. A l’année prochaine sur les ondes de RCF.

 

soeur Brigitte

 


 

DSC06518

 

20221111_171839(1)

Dimanche 11 décembre 2022

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, qui vous retrouve toujours avec plaisir sur les ondes de RCF.

Aujourd’hui le diocèse est en fête et célèbre l’Immaculée Conception. Toute l’Eglise diocésaine vous attend cet après-midi à 15h00 à la cathédrale à Besançon ou sur les ondes de RC.

 

Pour notre communauté, la semaine a débuté dans la tristesse : en effet c’est lundi que les obsèques de notre amie Lyliane Sauron ont été célébrées. Nous avons entouré de notre amitié Raoul, son époux, qui est le président d’honneur de notre association après avoir été président pendant presque 25 ans. Que le Seigneur lui donne, à lui et à toute sa famille, la force de traverser cette souffrance.

 

Puis nous avons plongé tout le reste de la semaine dans une seule occupation, si j’ose dire : notre retraite communautaire annuelle prêchée par frère Jean-Marc, de l’abbaye d’Acey. Le thème résume bien ce que nous essayons de vivre : « De la présence célébrée à l’absence éprouvée ».

 

C’est un long chemin qui prend toute une vie (et sans doute plus). Cette semaine n’est qu’une minuscule étape sur ce chemin, mais une étape qui nous permet de lire et de relire la Bible, de retrouver les Pères de l’Eglise et leurs apophtegmes, sans oublier les théologiens et les saints d’hier et d’aujourd’hui.

Abandon, confiance, conversion spirituelle, dépression, renaissance, grâce divine, écharde dans la chair qui devient pieu, grâce du consentement, vases d’argile, mains vides, combat de Jacob, porte étroite, prière, prière de louange mais aussi cri de vérité, homme créé à l’image et à la ressemblance, etc. etc. Bref tous les ingrédients nécessaires pour se retrouver en solitude en compagnie du Seigneur.

Ainsi ce florilège d’éléments divins et humains permet à chacune de trouver la grâce dont elle a besoin à un moment précis. En effet, et vous le savez autant que nous, la parole de Dieu est unique et s’adresse à des personnes uniques. Il ne s’agit pas de devenir parfait à la façon de saint x ou de sainte y, mais de tendre à la sainteté qui est la nôtre, une sainteté unique qui ne ressemble en rien à celle du voisin ou de la voisine. A chacun de l’inventer car c’est dans notre identité propre que le Seigneur nous rencontre. A nous, donc, de devenir nous-mêmes, nous qui avons reçu la grâce d’être image et capacité de devenir ressemblance de Dieu.

 

Pendant cette retraite, nous sommes coupées des informations du monde, mais cela ne nous empêche pas de continuer à nous unir par la prière aux souffrances et aux désespoirs de tous ceux qui luttent pour la paix, la liberté, les droits humains, le soin de la création. Mais aussi nous communions aux joies des familles accueillant l’enfant, la beauté de la création même dénudée par l’hiver avec ses couchers de soleil splendides, les dialogues qui se rétablissent, les réconciliations improbables qui émergent quand même, tout ce qui permet au cœur de l’homme d’être en relation avec le Seigneur, avec les autres.

 

La communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp vous souhaite une belle fête de l’Immaculée, une bonne semaine et vous dit : à bientôt, sur les ondes de RCF.

 

soeur Brigitte

 


 

DSC06513

 

DSC06516

 

Dimanche 4 décembre 2022

 

Bonjour,

 

Les sœurs se succèdent sur les ondes de RCF, car nous sommes encore en mouvement : Sr Brigitte est partie lundi visiter deux monastères de notre fédération, de la Drôme au pays Lillois (bienfaits des TGV) et sr Maggy a participé à la commission de formation des clarisses à Paris ces jours derniers.

 

Les salles en transformation se vident d’un côté (avec grand talent) et se remplissent de l’autre (avec non moins de talent). Deux chambres qui avaient besoin de quelques réparations attendaient les ouvriers depuis fort longtemps... Ils sont enfin arrivés, et le déménagement d’une sœur (un peu plus loin seulement) s’est fait à la vitesse de l’éclair. « Tenez-vous prêts » nous dit le Seigneur ! Cela est vrai à tous les niveaux : A travers ces va-et-viens, c’est toujours Lui qui passe.

 

Nous avons eu la joie de revoir pour quelques jours trois grands hollandais qui reviennent chaque année à notre monastère pour faire retraite. Nous sommes mutuellement heureux de prier ensemble, parfois avec des chants de Taizé qui permettent de chanter en diverses langues. Et nous disons toujours en nous quittant : Au revoir... Nous avons eu aussi la belle surprise de recevoir, sculptés dans des cadres de bois, St François, Ste Claire, Ste Colette, cadeau d’un couple artiste pour lequel, l’an passé, nous avions confectionné et brodé nappes et linges d’autel. Bel échange dans la communion des saints !

 

Le brouillard et la pluie, même teintée de soleil, ne favorisent pas les visites sur la colline ces jours-ci. Nous profitons de cette quasi solitude pour nous préparer à notre retraite qui va être animée par le Père Jean-Marc d’Acey, du 4 (ce soir) au 11 décembre. Ce sera un temps fort pour notre communauté. Nous la confions à votre prière.

Ces années dernières, nous avons fait chaque mois, durant une soirée, une lecture continue d’un évangile, chapitre après chapitre. Nous avons donc abordé cette fois l’évangile de Matthieu, et nous expérimentons toujours avec surprise et bonheur combien de découvertes nous pouvons faire à travers des textes que nous pensions bien connaître. Si la généalogie de Jésus qui ouvre cet évangile peut paraître aride, en fait, il n’en est rien, et cette plongée dans la Parole est toujours fructueuse.

 

Messes et offices liturgiques de ce temps de l’Avent nous insufflent un regain d’espérance et de joie qui dynamisent nos existences. N’est-ce pas le miracle de ces cycles liturgiques qui viennent nous dévoiler les multiples facettes de notre foi en Dieu, en Jésus, à travers le temps, l’espace ? Une sorte de télescope géant, spirituel, qui nous fait contempler l’invisible et dilate nos vies...Nous en avons bien besoin, car nous avons appris avec peine,  jeudi, la mort d’une grande amie, Lilyane Sauron, et nos pensons à  elle,  à sa famille.   Alors, en union dans la prière, bel Avent,  et à la semaine prochaine.

 

soeur Marie Claire

 


 

BV6A9576

   Vue depuis le toit du monastère (photo René Claudel)

cooprex

   Nous sommes prêtes pour la visio !

cooprex3

   C'est déjà fini !

Dimanche 27 novembre 2022

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp.

Sur notre colline, les lumières d’automne, le soleil et la pluie sont propices à l’émerveillement, à la louange du Créateur et à l’émergence des champignons. Soeur Marie-Claude prend plaisir à les récolter, sœur Marie-Thérèse à les cuisiner et à peu près toutes les sœurs à les déguster !

 

Ce lundi soir, toute la communauté réunie se prépare à une matinée de travail en visio-conférence à propos du cheminement des clarisses vers une fédération unique.

Les idées fusent et se classent face à des peurs, des tentations ou des attraits déjà répertoriés à propos de ce beau projet.

Jeudi matin, une soeur à la technique branche l’ordinateur, prépare un micro omni-directionnel et le projecteur pour que nous puissions toutes entendre et lire !

Nous saluons virtuellement notre sœur Brigitte qui se trouve à Paris avec 5 autres sœurs et un coach aux commandes de notre réflexion.  Nous pouvons communiquer avec les communautés de Hongrie, Marseille Montbrison, Bruxelles, Arras et avec un frère franciscain assistant une fédération.

Deux parmi nous retrouvent ainsi des sœurs avec lesquelles elles ont vécu dans le passé.  Mais il s’agit de se tourner ensemble vers l’avenir !

Alors à nouveau, les idées fusent mais cette fois-ci d’une communauté à l’autre. Il s’agit de rédiger ensemble des préconisations pour réussir à mettre en route cette nouvelle structure pour les clarisses.

Nous avons échangé ensemble pendant 3 heures sans voir le temps passer.

C’est vous dire combien ceux qui nous coachent sont performants !

Disons que nous savons vers où nous allons et que nous en cherchons les moyens les plus appropriés : mutualiser nos forces, avancer dans la connaissance entre toutes les sœurs, préciser la nomination de la gouvernance et prévoir la modération des conflits.

Ce travail aura bien sûr une suite car il reste du pain sur la planche et bien d’autres communautés ont contribués.

 

En attendant 2023 et les tâches à venir, nous nous préparons à entrer dans une nouvelle année liturgique, en ce premier dimanche de l’Avent.

Nous prendrons donc avec vous, dans les douleurs actuelles,  le chemin de l’espérance qui oriente vers Noël,  en continuant à prier et à œuvrer pour la  la justice et la paix entre tous les humains et avec toute la création.

 « La vérité germera de la terre et du ciel se penchera la justice » nous dit le psalmiste !

Bon dimanche et à la semaine prochaine !

Soeur Maggy


 

DSC00034 copie

   Soeurs du SDM à l'hémicycle

DSC00095

   Prière devant le mémorial des victimes de violences sexuelles

IMG_6110

   Malgré la brume, un chantier très efficace !

Dimanche 20 novembre 2022

 

Bonjour,

Voici quelques nouvelles de notre communauté. Lundi matin, 14 novembre, Sr Brigitte et sr Maggy nous quittaient pour un long voyage : destination Lourdes, afin de rejoindre l’assemblée du Service des Moniales (SDM). Normalement, cette assemblée se tient tous les trois ans, mais a été empêchée toutes ces années dernières par suite de la pandémie. Voici donc réunies, du 14 au 18 novembre,  128 responsables (prieures, abbesses, etc) de toutes couleurs : bénédictines, cisterciennes, carmélites, clarisses, dominicaines, visitandines et autres ordres divers en plus petit nombre. Leur lieu de vie est l’accueil Notre-Dame et l’hémicycle, à la suite des évêques de France. Journées studieuses certes, mais aussi beaucoup d’échanges et de rencontres fraternelles, priantes et joyeuses. Nous en avons eu des échos dès le retour de nos sœurs vendredi soir.

 

Au monastère, tout était calme, et chacune vaquait à son travail. Une belle chasuble pour l’Avent est partie jeudi de notre atelier. Nous avons assuré, bien sûr, la liturgie quotidienne, mais pas d’hôtes cette semaine avant samedi, où nous sont arrivés dans l’après-midi huit stagiaires architectes de l’agence Piano, pour une découverte de ce haut-lieu.  Cette journée de samedi a été bien remplie : Patrick Gillmann, président des amis de Ste Colette, avait prévu un temps de travail en plein air avec des volontaires, pour faire face aux nécessités automnales. Les feuilles sont abondantes en cette saison. Toutes les chaises de jardin ont été mises à l’abri, attendant le printemps.

 

Le silence est rempli de présences que nous portons à Dieu dans la prière. Les grandes intentions du monde ne manquent pas : COP 27, G20, guerre en Ukraine, élections importantes, drames de migrants, pour l’international... Sujets brûlants à l’Assemblée nationale, dans l’Église de France et l’Église universelle... La fin de l’année liturgique évoque bien tous ces bouleversements cosmiques, et la fête du Christ Roi de l’univers, en ce dimanche 20 novembre, n’a rien de triomphaliste. Elle nous remet simplement en face des réalités humano-divines qui sont les nôtres. Mais toujours le Christ nous adresse un appel à la confiance, à l’espérance réaliste, qui se fonde sur l’amour incompressible de Dieu pour sa création toute entière, pour un avenir qui nous dépasse.

L’Avent s’annonce, qui invite à la nouveauté de vie. Osons re-commencer à neuf !

A la semaine prochaine.

soeur Marie Claire

 


 

DSC06499

   Fiches de chants au top du rangement

 

DSC06497

   En attendant la nouvelle bibliothèque

 

DSC06490

   Archives de Sainte Colette microfilmées

Dimanche 13 novembre 2022

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, communauté qui profite au maximum du beau temps après des déluges tous ces derniers jours.

 

Ce soleil nous donne de l’énergie pour faire quelques déménagements et rangements. Ainsi, sœurs Marie-Claire et Marie-Laetitia ont entrepris un énorme travail de tri des fiches de chant et de liturgie accumulées depuis des décennies. Maintenant, c’est beau, c’est propre, c’est fonctionnel. On a plaisir à préparer les offices ou les eucharisties.

Parallèlement sœur Marie-Thérèse et sœur Maggy ont fait aussi le tri dans des livres sur des étagères provisoires… depuis douze ans… Maintenant, nous attendons avec impatience les nouvelles étagères qui nous permettront d’avoir une bibliothèque élargie et, à nouveau fonctionnelle.

 

Nous réorganisons aussi les ateliers de couture afin que chacune y trouve toute la place nécessaire à son travail. Mais nous gardons notre philosophie spirituelle : simplicité, sobriété et surtout rien de superflu. Nous avons comme ligne de vie, après Jésus Christ : tout ce qui ne sert pas est donné ; tout ce qui est usé est recyclé. Volontairement nous éliminons de notre pensée et de notre vocabulaire : « cela peut toujours servir ». Et, le bénéfice immédiat, c’est que cela nous met tout à fait en cohérence avec notre choix de vie : le nécessaire, rien que le nécessaire, sans excès.

 

Parlant de nécessaire, le téléphone n’est pas un plus dans la vie d’aujourd’hui et nous venons de vivre une semaine assez éprouvante à ce sujet : pannes et coupures à répétition ou sonneries intempestives sans personne au bout. Il semblerait que tout soit remis en ordre, mais ne chantons pas victoire trop rapidement.

 

Quelques visiteurs sont venus se ressourcer, se reposer, travailler. Oui, nous avons accueilli une réunion au sommet des économes diocésains de la Province ecclésiastique, aussi quelques individuels, sans oublier un frère dominicain de Fribourg venu consulter les archives de sainte Colette. Bref une grande variété de visiteurs et de pèlerins qui, au long des années changent de statut et passent de celui de connaissances à celui d’amis.

 

Avec tous les chrétiens de France, nous avons beaucoup souffert et nous souffrons beaucoup des abus qui ont eu lieu au sein de notre Eglise. Et nous avons prié avec le pape François lors de son voyage à Barhein, pour la paix dans le monde, pour la paix entre les peuples, pour la paix et la rencontre entre les religions.

Ensemble supplions notre Seigneur et notre Dieu de nous faire entrer dans une prière d’amour et de justice qui saura tendre la main à tous en toutes circonstances.

La communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp vous souhaite une belle semaine et vous dit : à la semaine prochaine, sur les ondes de RCF.

 

soeur Brigitte

 


 

DSC06476

Dimanche 6 novembre 2022

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, heureuse de vous retrouver sur les ondes de RCF car vous devenez notre seul lien avec le monde des vivants…

 

Oui, hormis le fait que la colline est fermée aux visiteurs et pèlerins à partir de 5h00 du soir, nous sommes à moitié coupées du monde en raison d’une panne de téléphone que personne ne sait détecter ! et donc réparer ! Nous pouvons recevoir des appels mais pas en donner. En conséquence, toutes les sœurs sont priées de ne pas tomber malades car nous ne pourrions pas appeler les secours. Nous sommes donc entièrement remises entre les mains de Dieu et de sa Providence. Maintenant, cependant, il serait bon que cela soit rétabli rapidement. Espérons que nous ne passerons pas un deuxième week-end d’isolement.

 

Sinon, nous avons vécu une très belle fête de la Toussaint avec une veillée de prière dans notre oratoire, et une eucharistie à la chapelle Notre-Dame. Le père Axel Isabey avait choisi comme thème pour le groupe de retraitants présent : sainteté, mort, résurrection. Nous avons pu en bénéficier largement, avec un grand soleil au cœur et à l’extérieur.

Cette eucharistie fut la dernière célébrée à la chapelle Notre Dame jusqu’à Noël, en raison du froid, de l’humidité et des travaux. Mais, réjouissons-nous, déjà le père Axel Isabey et une petite équipe préparent cette nuit d’une façon très originale et inhabituelle. Réservez déjà votre soirée du 24 décembre.

 

La fête des défunts, célébrée en notre oratoire le 2 novembre avec une petite assemblée venue spécialement pour rendre grâce à Dieu pour la vie et la mort de leurs proches, fut sobre, très intériorisée et recueillie.

 

Du côté de l’accueil, quelques personnes se succèdent pour se ressourcer, profitant des vacances de la Toussaint. La nature est encore belle et elles peuvent ainsi s’intérioriser au milieu des arbres, entendre encore quelques chants d’oiseaux et contempler les labourages des sangliers qui, eux, ne sont pas encore entrés dans un repos hivernal.

 

Quant à la communauté, hormis nos ennuis de téléphone, quelques réaménagements matériels s’avèrent nécessaires : ainsi nous agrandissons la bibliothèque en installant des étagères supplémentaires dans la salle de détente/TV. Et puis, il a fallu aussi faire appel au chauffagiste car une des pompes à chaleur ne se remettait pas de son repos estival. Maintenant, tout est rentré dans l’ordre et nous bénéficions d’une douce chaleur aux normes recommandées ; ainsi nous essayons, à notre petite mesure, de contribuer à la lutte pour la conservation de la planète et contre le réchauffement climatique.

 

Notre cœur et notre prière n’oublient pas notre sœur Jean-Marie, en EHPAD à Laurent Valzer. Nous essayons de la visiter régulièrement et de l’entourer de notre affection. Si vous la connaissez, et que vous habitez du côté de Besançon, n’hésitez pas à aller la visiter à Montferrand-le-Château. Elle sera toujours heureuse de vous accueillir.

 

Et puis, ensemble, supplions le Seigneur d’aider tous les acteurs politiques à trouver des solutions de paix et d’humanité pour tous les pays en guerre ou en état de famine.

La communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp vous souhaite une belle semaine et vous dit : à la semaine prochaine, sur les ondes de RCF.

 

soeur Brigitte

 


 

 

DSC06481

   Echange passionnant sur la mystique rhénane

DSC06482

   Les tombes de nos soeurs sont déjà fleuries...

Dimanche 30 octobre 2022

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, communauté qui a commencé la semaine dans la tristesse et la louange.

Oui, lundi dernier nous avons enterré notre ami Jean-François Mathey, ancien président de l’AONDH et actuel vice-président. Il s’en est allé comme il a vécu, dans la discrétion, entouré de toute sa famille à laquelle il portait une affection sans borne. La cérémonie s’est déroulée à la chapelle Notre Dame, chapelle qu’il aimait tant, pour laquelle il a beaucoup œuvré durant sa vie, prenant la suite de son père et de son grand père pour lui donner vie. Les témoignages ont su rendre compte de sa vie de foi, d’époux, de père et de grand-père, ainsi que de sa passion pour la littérature, la poésie, l’art et la beauté. Ces témoignages étaient pleins de reconnaissance pour sa disponibilité et son engagement sur le chemin du renouveau de ce lieu de pèlerinage et de spiritualité.

Oui, avec ses amis les pères Louis Mauvais et Noël Roncet, il fut à l’origine de notre arrivée à Ronchamp pour donner et conserver à la chapelle son caractère spirituel tout en respectant son originalité, sa beauté architecturale. Personnellement je n’oublierai jamais notre premier voyage à Paris pour rencontrer Renzo Piano. Il a passé les deux heures trente de train à m’expliquer qui était Le Corbusier, l’histoire de la chapelle, etc. Bref un contact hors pair avec l’histoire de Ronchamp. Puis une autre rencontre, quelques années plus tard, celle de notre arrivée sur la colline, sous la pluie, pour squatter l’abri du pèlerin pendant un temps que l’on imaginait court ! Il avait dans les bras une belle plante, comme pour nous dire : voici, c’est chez vous maintenant, bienvenue.

Et bien sûr, depuis, il y a eu de multiples rencontres au cours desquelles se sont tissées des liens d’amitié avec lui, sa famille, les membres de l’AONDH. Merci Seigneur pour Jean-François, sa poésie, son utopie qu’il a partagée avec nous et qu’ensemble nous avons fait devenir réalité. Maintenant, avec sa famille, ses amis, nous continuons et nous continuerons à développer la vie de la chapelle par notre présence de prière.

 

Cette semaine fut aussi un grand moment de réflexion, de méditation, de découverte des mystiques rhénans sous la houlette du père Bernard Durel, dominicain, qui nous a aidées à pénétrer dans la mystique de maître Eckhart. Tous ses écrits nous conduisent, nous portent vers la prière contemplative ce que, malheureusement, je ne peux vous résumer en quelques mots. J’aimerais simplement vous partager un point qui me semble essentiel : la définition d’un esprit libre repose sur deux mots : disponibilité et accueil. Dieu est, en son essence même, disponible et accueillant. Ainsi, l’homme, pour rencontrer le Seigneur, n’a qu’un seul chemin, celui d’emprunter celui de l’accueil et la disponibilité. Ceci peut être résumé en une phrase vertigineuse : le tréfond de l’homme et le tréfond de Dieu sont un seul et même tréfond, puisque l’homme est créé à l’image et à la ressemblance de Dieu. Nous sommes ainsi plongées dans un abîme de contemplation de ce qu’est l’amour et l’humilité de Dieu.

 

Envahies par cet amour, nous pourrons célébrer dans la joie la Toussaint ce mardi 1er novembre et remercier pour tous ceux qui vivent dans la gloire de Dieu ce mercredi 2 novembre. Eucharisties qui auront lieu à 11h00 à la chapelle Notre Dame les deux jours. Nous vous attendons pour prier et rendre grâce ensemble.

 

La communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp vous souhaite une belle fête de la Toussaint, et, pour les parents et les plus jeunes, une belle deuxième semaine de vacances ; à tous, nous disons : à la semaine prochaine, sur les ondes de RCF.

 

soeur Brigitte

 


 

DSC05226

Dimanche 23 octobre 2022

 

Bonjour,

 

L’absence de nos deux sœurs présentes à l’assemblée des clarisses à Nevers, l’absence d’hôtes bloqués par la pénurie de carburant, la fermeture de la Porterie à 17heures et la nuit qui tombe vite maintenant, tout cela nous invite davantage à l’intériorité. Mais intériorité n’est pas synonyme de vide : au contraire, cela nous incite à vivre plus intensément le quotidien. Il est toujours rythmé par la Parole de Dieu, le chant, le silence qui nous enveloppent dès le matin, et nourrissent profondément, ainsi que l’eucharistie, grâce à nos fidèles amis prêtres qui se relaient auprès de notre communauté. Le travail au sein du monastère ne manque jamais non plus : travail de maison aux multiples facettes, toutes aussi importantes les unes que les autres...

Mardi, sr Maggy devait rejoindre l’assemblée des clarisses par visio-conférence pour évoquer sa délégation au Bureau du Service des moniales. Opération réussie !  Mercredi, c’était la visite annoncée d’une famille de la région nous apportant légumes et fruits de leurs récoltes. Jeudi, passage, en deux groupes, de jeunes d’une école de Besançon : visite franco-anglaise de la chapelle et de notre oratoire. Sr Marie Thérèse a su y exercer sa langue maternelle !

Vendredi, réunion de l’équipe pastorale de la chapelle avec Père Axel, et l’après-midi, visite à la cure de quelques responsables, afin de faire avancer un peu les travaux nécessaires, en sommeil. Ceux de la chapelle sont toujours en cours, et nous ont valu quelques coupures de courant (heureusement de courte durée), mettant en branle la sonnerie des cloches, de jour comme de nuit.

 

En milieu  de semaine, nous apprenions avec tristesse le décès de notre ami Jean-François Mathey, une figure marquante de ce haut-lieu. Il était vice-président de l’AONDH, et c’est lui qui nous avait accueillies en octobre 2009. Nous sommes de cœur et de prière avec sa famille et tous ses amis.

 

Les informations quotidiennes nous tiennent au diapason de tant d’inquiétudes internationales, de tant de souffrances qui n’en finissent pas, mais aussi de beaux gestes d’entraide qui ne veulent pas laisser mourir la petite espérance... En ce dimanche où la mission de l’Église est plus que jamais à fortifier, que l’Esprit Saint nous soit donné en abondance, et sans limites de frontières.

Avec nos sœurs de retour, nous vous disons « A la semaine prochaine  ! »

sr Marie Claire

 


 

DSC06469

   Fraternité du Potier en marche et en pause

DSC06473

 

DSC06470

   Coprins admirés juste avant cueillette ...

Dimanche 16 octobre 2022

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, communauté au grand complet à ce jour, mais cela ne va pas durer.

En effet, cette semaine, sœur Maggy a fait un séjour à Lourdes avec ce qui est appelé, dans notre jargon religieux, le SDM, c’est-à-dire le Service des Moniales. C’est une instance qui regroupe toutes les couleurs des ordres contemplatifs féminins en France, dont la mission est de soutenir les communautés et d’entretenir ou de créer des liens spirituels et d’amitié entre elles. Sœur Maggy fait partie du bureau de cette instance réuni pour préparer la rencontre qui aura lieu aussi à Lourdes en novembre, rencontre de toutes les abbesses, prieures, supérieures de France. Une assemblée fraternelle qui regroupera environ 120 sœurs, en attendant la grande assemblée de 2024. Le thème de cette année : « Gouvernance et synodalité » en harmonie avec Laudato Si ‘.

 

Par ailleurs, la semaine prochaine verra sœur Brigitte et sœur Marie-Claire-Denys partir à Nevers, non pas sur les traces de sainte Bernadette, mais pour l’assemblée des abbesses clarisses de France qui réfléchiront à l’avenir des fédérations et confédération de l’ordre des clarisses. Là aussi, il y a pas mal de pain sur la planche et nous ne sommes pas menacées de chômage. Plutôt de manque de carburant. On verra.

 

Cependant, sans porter de jugement politique ou autre sur ces conflits sociaux, nous pouvons vous assurer qu’ils ont une place privilégiée dans notre prière de compassion et d’intercession. Sur ces sujets si difficiles et si complexes, en particulier sur la situation internationale, l’inflation, etc. nous essayons de nous tenir informées afin que notre prière ne soit pas hors sol, mais réellement une prière de communion ; et que notre vie soit bien conforme à notre choix de vie : simplicité, sobriété, partage, fraternité, communion, empathie, etc.

Cette semaine, nous avons eu la chance de vivre une grande bouffée d’oxygène avec un après-midi chant sous la houlette de notre ami M. Malivernay. Nous nous sommes ainsi projetées en Avent et presqu’à Noël.

 

Nos célébrations liturgiques à la chapelle vont bientôt prendre fin, en raison de l’arrivée du froid, de l’automne et de l’hiver et de la fermeture au public de la colline à partir de 17h00 et ce à partir de ce lundi 17 octobre. Mais nos offices sont toujours ouverts au public, il suffit de sonner au portail si vous voulez prier avec nous et nous vous accueillerons avec joie dans notre assemblée. Après la Toussaint, l’eucharistie dominicale aura lieu, elle aussi, dans notre oratoire, toujours à la même heure :11h00, comme celle de la semaine d’ailleurs. Ce week-end, c’est la fraternité franciscaine du Potier, venue de Besançon, qui a choisi notre environnement de paix et de fraternité avec la création pour prier, réfléchir, échanger sur beaucoup de sujets qui font leur vie, qui font notre vie.

 

Pour nous préparer à la semaine de prière pour la mission, qui se déroulera du 16 au 23 octobre, nous avons fait une lecture communautaire du message du pape François : « Vous serez mes témoins », vaste programme toujours d’actualité et toujours à actualiser.

 

Cette prière pour la mission s’accompagne, bien sûr, de la prière pour toutes les personnes touchées par les fléaux actuels de guerre, de climat, d’indifférence, de totalitarisme, de non-partage. Ensemble supplions le Seigneur d’ouvrir les cœurs, tous les cœurs, ceux des dirigeants et des meneurs, mais aussi ceux de tout un chacun, pour que l’amitié et l’équité soient la priorité de nos vies.

La communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp vous souhaite une belle semaine de prière pour la mission et vous dit à bientôt, sur les ondes de RCF.

 

soeur Brigitte


 

françoisoisauxstigmates

 

DSC06466

Dimanche 9 octobre 2022

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, dont la semaine fut tout entière en louange et en action de grâces pour saint François.

Oui, nous avons fêté saint François le 4 octobre, dans la sobriété et la joie qui nous caractérisent. Quelques personnes à la veillée de prière et à l’eucharistie se sont jointes à nous pour remercier le Seigneur. L’un des maîtres mots de saint François est : suivre l’évangile. C’est ce que nous avons essayé de faire en méditant des passages d’évangile reliés à la vie de François, et que nous essayons de faire quotidiennement et concrètement dans notre vie ordinaire. Notre ami, le père Legain, était le célébrant du jour et, justement, à la suite de l’évangile, il nous a rappelé que la misère est une situation et qu’il ne faut pas la confondre avec la pauvreté qui est un état d’esprit. Nous voici donc avec un bagage bien garni pour l’année à venir. Merci à lui.

 

Un petit groupe de sœurs est venu vivre une journée de récollection ainsi que quelques hôtes pour des temps de ressourcement. Nous entrons aussi, doucement, en période hivernale avec des activités qui ralentissent.

 

Une journée de jardinage a été programmée vendredi, sous la houlette de Patrick Gillmann, président de l’Association Sainte Colette, pour accompagner la nature à entrer, elle aussi, en état d’hibernation après un été chaud, froid, humide, sec. Bref, il s’agit de l’aider à se remettre en état pour se préparer à revêtir sa robe de printemps.

 

La semaine prochaine je vous parlerai de la troisième journée environnement et spiritualité qui a lieu ce samedi, trop tard pour que je puisse vous en faire un petit rapport détaillé, journée sur le thème : « économie vertueuse, économie et foi chrétienne », des sujets très prometteurs qui nous aideront à nous familiariser avec la nouvelle ère de sobriété dans laquelle nous entrons.

La journée des confirmands de Lure, elle aussi s’est déroulée ce samedi. A suivre la semaine prochaine.

 

Les événements du monde sont toujours au centre de nos prières d’intercession. Rejoignez-nous aussi par le cœur pour supplier le Seigneur d’éclairer chacun des dirigeants de ce monde afin de faire taire les armes, de soigner les blessés et d’entrer dans un temps de partage et de communion entre tous. Vendredi, fête de Notre Dame du Rosaire, fête de Notre Dame de la Paix, fête de celle qui nous a donné le Fils de Dieu. Remercions la d’être notre interlocutrice privilégiée auprès du Père et de son Fils pour le bien de tous.

La communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp vous souhaite une belle semaine et vous dit à bientôt, sur les ondes de RCF.

 

soeur Brigitte

 


 

DSC06457

 

DSC06465

Dimanche 2 octobre 2022

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp qui sont toujours aussi heureuses de vous retrouver sur les ondes de R CF.

La semaine fut calme, annonçant déjà le ralentissement hivernal. Cependant, nous ne sommes pas restées totalement affairées sans rien faire. Samedi dernier, le groupe de préparation pour la rencontre inter-religieuse de l’an prochain s’est réuni et a déjà posé les bases de son thème : « pèlerinage, devenir pèlerin » à travers les diverses traditions spirituelles et religieuses. Matière très substantielle pour une réflexion approfondie.

Malgré la fraîcheur actuelle, les eucharisties dominicales continuent à être célébrées à la chapelle Notre Dame. Après la Toussaint, nous émigrerons vers l’oratoire du monastère. Le chant des vêpres, quant à lui, continue quotidiennement à se dérouler à la chapelle Notre Dame, sauf lorsque la pluie tombe en averse ou que la nuit devance l’horaire, nous privant de toute clarté. Mais nous continuons avec détermination à monter le plus souvent possible.

Une rencontre marquante cette semaine : celle des différentes entités de la colline (Porterie, Association Œuvre Notre Dame du Haut, Association Sainte Colette, communauté, chapelain) pour faire la connaissance et accueillir le nouveau gérant M. Mersin, M. Cordonnier ayant accompli de bons et loyaux services depuis de longues années. Merci à l’ancien et merci au nouveau.

Parmi les visiteurs, c’est un peu la saison des architectes et des amateurs d’architecture. Venus d’horizons très lointains (Mexique) ou très proche (Haut Doubs), ils sont submergés d’émotion en voyant la façade sud de la chapelle entièrement rénovée. Les artistes maçons continuent leur travail actuellement sur la façade nord, obligeant à un long détour pour entrer dans la chapelle. Par contre, ces travaux ne chassent pas les sangliers. Lesquels continuent tranquillement leur travail de labourage, la nuit. La prairie devant et derrière la chapelle est maintenant presque entièrement retournée. Est-ce la bonne saison pour ce genre de travail agricole ? Je ne sais pas mais le fait est que les alentours de la chapelle Notre Dame sont devenus le terrain de jeu privilégié des sangliers.

C’est aussi la saison des grenouilles, des crapauds et des chauve-souris.  Tout le monde a le droit de vivre

Du côté de la communauté, c’est la préparation de saint François, de l’assemblée des abbesses au mois d’octobre, du bureau du service des moniales, qui nous occupent activement. Mais cela ne ralentit en rien notre prière pour le monde.

Oui, ensemble, tournons-nous vers le Seigneur et la Vierge Marie pour les supplier d’aider tous ceux qui détiennent les rennes du monde et ceux qui les élisent, afin de trouver des solutions de paix, d’entente et de partage. Comment se fait-il qu’il y ait tant de violence dans le cœur de l’homme ? Y a-t-il une réponse ?  Je ne sais. Mais le4 octobre, fête de saint François, le héros de la paix, nous ne manquerons pas de le supplier de nous aider à faire nôtre la prière qui lui est attribuée: « là où il y a la haine, que je mette l’amour ; là où il y a l’offense, que je mette le pardon  ».

La communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp vous souhaite une belle semaine et vous dit à bientôt, sur les ondes de RCF.

 

soeur Brigitte

 


 

DSC06446

 

IMG_20220921_151012

   Apprivoiser la colombe en la portant délicatement

IMG_0355 copie

   Laisser l'oiseau s'envoler...pour annoncer la paix

Dimanche 25 septembre 2022

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, bien à l’abri des premiers froids. Oui, nous éprouvons concrètement l’arrivée de l’automne dans notre vie quotidienne mais grâce à la construction écologique de chez écologie du bâtiment, nous la vivons au mieux.

En effet, les qualités thermiques du monastère ont fait l’admiration (et même quelques jalousies si j’ose dire) des visiteurs des Journées du Patrimoine, en particulier ceux de dimanche dernier. Et tous furent heureux de découvrir les lieux dans lesquels nous louons le Seigneur et vivons en communauté.

Le pivot central de notre semaine fut les Journées de la Paix organisées à l’initiative de l’Unesco, les 20, 21, 22 septembre. Des journées de la paix qui se sont déroulées avec les différentes classes scolaires de Ronchamp-Champagney ainsi qu’avec les enfants de la catéchèse, la laïcité à la française étant respectée avec des journées bien séparées. Pour les enfants (et aussi pour les adultes), sœur Marie-Laetitia avait créé un grand jeu autour de la chapelle, sorte de jeu de piste avec des découvertes nombreuses sur l’architecture, les architectes, l’environnement, etc. Et le point d’orgue fut le lâcher de colombes depuis la pyramide, en fin de journée. Elles se sont envolées, emportant avec elle la paix pour l’offrir à qui la voulait. Quelques-unes ont décidé de rester sur la colline et nous avons pu avoir le spectacle splendide de cinq d’entre elles perchées sur la coque de la chapelle. Pas de meilleur symbole pour œuvrer pour la paix.

La chapelle, quant à elle, retrouve progressivement toute sa beauté. La façade sud a été totalement débarrassée des palissades et nous pouvons contempler, sans nous lasser, le travail d’artistes réalisé par les compagnons maçons. Maintenant ils installent ces palissades sur la face nord. Nous en attendons avec impatience l’achèvement. Cependant, cela ne nous empêche pas de célébrer les vêpres tous les jours à la chapelle, et c’est pour nous une grande joie de retrouver Notre Dame au moins une fois par jour.

Les quelques hôtes qui viennent se ressourcer en bénéficient également et sont tout aussi heureux que nous de chanter la louange du Seigneur avec Notre Dame.

Du côté de la communauté, nous nous retrouvons à nouveau au grand complet : sœur Marie-Thérèse est revenue du Royaume Uni après une semaine passée auprès de son père. Le décès de la reine Elisabeth l’a replongée dans ses racines britanniques et elle a pu ressentir au mieux le deuil de son pays. De retour en France, elle a également pu participer, via la télévision, aux célébrations grandioses des funérailles royales.

Puisque nous abordons le domaine de l’actualité, nous communions aux souffrances de la guerre, de la faim, de la sécheresse, du chômage, de l’injustice, des violence corporelles subies par des hommes et des femmes de par le monde entier. Ensemble, prions et appelons le Seigneur de nous aider à mettre en œuvre tout ce que ces journées de la paix demandent de solidarité, de partage, de fraternité, de respect, bref d’amitié entre chacun et tous.

La communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp vous souhaite une belle semaine et vous dit à bientôt, sur les ondes de RCF.

soeur Brigitte

 


 

DSC06441

Dimanche 18 septembre 2022

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre Dame du Haut à Ronchamp, qui profite au maximum du rafraîchissement du temps et de la pluie. Ce qui nous donne un horizon de verdure semblable à l’écrin décrit par Le Corbusier. Les chambres, actuellement, donnent directement sur une forêt en pleine expansion et qui se rapproche de nos vitres. C’est merveilleux : c’est la forêt et la végétation qui viennent nous réveiller.

Mais c’est aussi la saison des sangliers. La pelouse est labourée de part en part par eux et, là, ce n’est vraiment pas très joli. Mais il faut que tout le monde vive.

 

Crapauds et grenouilles également trouvent refuge dans notre havre bio-éco, ce qui n’est pas forcément du goût de toutes les sœurs car l’un d’entre eux avait élu domicile dans notre réfectoire. Mais sœur Maggy, notre biologiste écologique de service les ramène à leur domicile d’origine, c’est-à-dire la pelouse. Bref tout va bien et nous sommes tout à fait en phase avec la sauvegarde de la création.

 

Dimanche dernier, eucharistie grandiose avec le rassemblement national des anciens combattants parachutistes. Le père Axel Isabey, chapelain de Notre-Dame, les a accueillis avec profondeur, tout en rappelant que le but de leur action, hier comme aujourd’hui, à l’instar des déclarations du pape François, était la paix et non la domination.

 

Un de nos amis nous a apporté une cargaison de haricots que nous avons épluchés en communauté et congelés. Nous voilà pourvues en légumes pour une partie de l’hiver. Merci à eux. Mais merci aussi à tous ceux qui nous font profiter de leurs légumes, de leurs fruits, de leurs fleurs. Cette bienveillance à notre égard nous fait vraiment chaud au cœur.

 

Peu de pèlerins et hôtes cette semaine. Cependant, les résidents d’un EHPAD sont montés sur la colline un après-midi et ont profité du beau temps, de la douce chaleur et d’un horizon idyllique. Ils sont repartis enchantés et espèrent bien revenir l’an prochain.

 

Pour nous, reprise des sessions chant avec notre ami Guy Malivernay, et aussi rencontre du groupe d’accompagnement auquel participe sœur Marie-Laetitia.

Egalement dernière réunion de mise au point pour la préparation de la journée sur la paix qui sera animée par les enfants de la catéchèse du doyenné, rassemblés à cette occasion sur la colline.

 

Pour ce week-end, c’est le groupe spirituel des Invités au Festin de Besançon qui passe deux jours de ressourcement. Sans oublier les journées du patrimoine qui permettent à beaucoup de visiter les monuments historiques à peu de frais. Nous ne sommes pas monument historique, mais trois visites guidées dans l’après-midi sont prévues pour ceux qui le veulent.

 

Et voilà, tout ceci nous renforce et nous donne de l’énergie pour prier, vous inviter à prier avec nous, afin que la paix s’installe d’abord dans les cœurs si l’on veut qu’elle s’installe entre les peuples, dans les familles, etc. Notre Dame du Haut, mère de toute espérance, est là pour nous soutenir et prier avec nous. Joignez-vous à nous, c’est pour le bien de l’humanité.

 

Nous ne sommes plus à l’heure de la rentrée, mais la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp vous souhaite une belle semaine et vous dit à la semaine prochaine, même heure, sur les ondes de RCF.

soeur Brigitte

 


 

ooapin-7

 

ooapin-8

 

ooapin-2

 

ooapin-6

Dimanche 11 septembre 2022

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre Dame du Haut à Ronchamp, toujours en action de grâce pour tant de merveilles, de bonté, de prévenances de la part du Seigneur.

Oui, beaucoup de prévenances, en particulier le jour du 8 septembre, jour où nous célébrions la naissance de Marie. Nous étions près de 300 personnes rassemblées à la chapelle extérieure de Notre Dame pour le pèlerinage diocésain ; il aurait dû pleuvoir et bien, pas une goutte d’eau pendant toute la cérémonie, une cérémonie emmenée allègrement par notre ami Jean Kita et ses musiciens, tandis que le père évêque présidait la célébration et nous exhortait tout au long de son homélie à la confiance.

L’après-midi, le beau temps était tout autant au rendez-vous pour la prière itinérante à Marie. A nouveau, de nombreux pèlerins (environ une centaine) se sont retrouvés, après leur pic-nic, pour remercier le Seigneur de nous donner Marie, hier et aujourd’hui. Le chapelain, le père Axel Isabey, a offert à Marie un bouquet de roses jaunes en souvenir de Lourdes où la sainte Vierge apparut à Bernadette, une rose jaune sur chaque pied.

Du côté de la communauté, sœur Marie-Thérèse est partie ce vendredi pour retrouver pendant quelques jours son vieux papa en Grande Bretagne. Elle arrive en plein deuil national avec le décès de la reine Elisabeth. Nous espérons que tout se passera au mieux pour elle sans trop de difficultés étant donné les circonstances. Enfin nous faisons confiance à sa débrouillardise.

Sœur Marie-Claire-Denys, quant à elle, est revenue de Hongrie après avoir visité sa maman. Un bon bain dans son pays d’origine, cela fait toujours du bien. Elle a pu expérimenter le fait qu’elle parlait encore le hongrois couramment. Voilà qui est bien.

En ce qui concerne les travaux de la chapelle, ils vont bon train. Les échafaudages se déplacent tout autour et nous laisse peu de place pour pénétrer. C’est vraiment le passage obligé de la porte étroite ; mais tous ces ennuis ne sont que passagers et nous avons déjà un réel avant-goût de la beauté finale avec la vue sur la façade sud déjà refaite. C’est splendide et émouvant. Merci à tous ceux qui y travaillent.

Il n’y a pas eu de rentrée chez nous, car il n’y a pas eu d’interruption. Les hôtes ont continué et continuent à se succéder, toujours en quête d’intériorité et de sens à leur vie. Un témoignage spontané de l’un d’eux : « En quatre mots définissez ce qui vous a amenées ici car vous avez quelque chose de différent des autres moines et moniales habituellement rencontrés. C’est la joie qui transpire de votre communauté, une joie humble et cachée mais bien vivante. » Ainsi une discussion s’instaure à brûle pourpoint et donne naissance à des échanges en profondeur et en vérité.

Cette quête de sens nous conduit directement à notre mission de prière permanente sur la colline. Mais cette mission de prière n’est pas notre exclusivité, loin de là. Alors, ensemble, supplions le Seigneur par l’intercession de la Vierge Marie, de bouleverser les cœurs de chacun (chefs d’état, politiciens, économistes, soignants, etc.) afin de ne laisser personne sur le bord de la route en ces temps si difficiles pour les pauvres et les très pauvres.

La communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp peut encore vous souhaiter une belle rentrée, avec beaucoup d’énergie et d’enthousiasme pour les jours à venir. Et vous dit à la semaine prochaine, même heure, sur les ondes de RCF

soeur Brigitte

 


 

DSC06422

   Chercher la porte étroite...

DSC06426

   L'espace qui reverdit pourquoi est-il interdit ?

DSC06424

 

Dimanche 4 septembre 2022

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, une communauté réduite pour un temps à l’image du petit reste d’Israël, mais qui garde toute sa fougue et son enthousiasme.

Depuis quelques jours, nous bénéficions d’une façade sud de la chapelle Notre-Dame entièrement rénovée. Cela a duré mais cela en valait vraiment la peine. Maintenant les échafaudages se sont déplacés vers l’Ouest et le Nord, laissant une porte étroite pour entrer dans la chapelle. Une fois de plus nous avons la chance de pouvoir expérimenter concrètement la parole de l’Evangile : entrer par la porte étroite. En plus, il nous faut aussi mettre en œuvre la spiritualité du détour, en contournant les obstacles, à l’image de Moïse et du buissons ardent. Qui peut vouloir plus et mieux sur son chemin spirituel ?

Cela n’empêche pas les pèlerins et visiteurs du mois de septembre de se manifester. Il y a moins d’enfants (la rentrée des classes est passée par là), mais encore bien du monde, venu d’horizons différents.

 

Dans notre accueil monastique, quelques personnes sont venues chercher de la force auprès du Seigneur. Apparemment, le Seigneur répond à leur appel et leur donne ce dont ils ont besoin puisqu’ils repartent tous bien ragaillardis.

 

D’autres viennent pour la journée relire l’année écoulée et préparer la rentrée, bénéficiant de la splendeur de la création et de la sérénité du lieu, portés par la prière des clarisses.

Un grand groupe de l’entreprise Vitra a passé une journée sur la colline pour rencontrer Le Corbusier, Renzo Piano et surtout Notre Dame. Ils ont aussi pu constater que le mobilier du monastère qu’ils avaient fourni en son temps embellissait toujours les ateliers et autres lieux du monastère.

 

Et puis, cerise sur le gâteau : Les dernières pluies permettent à l’herbe de reprendre des couleurs et de reverdir la colline. Cela augure d’une prochaine journée de jardinage, des journées qui permettent, en même temps, le travail et des rencontres amicales très agréables.

Au début de cette chronique, je vous parlais de notre petit nombre. Oui, effectivement, sœur Marie-Claire-Denys est en Hongrie pour visiter sa maman et sœur Maggy en Belgique.

 

Le petit reste du petit reste maintient le cap : sœur Marie-Claire ne marche plus qu’avec une seule canne ; sœur Marie-Thérèse se remet progressivement de sa déchirure musculaire. Bref nous sommes sur la bonne pente, dans le bon sens. Merci Seigneur.

Nous nous préparons à la fête de la nativité de la Vierge Maire, le jeudi 8 septembre : Eucharistie présidée par Mgr Jean-Luc Bouilleret à 10h30, prière mariale à 14h30 et vêpres à 17h30. Comme habituellement, privilégier les navettes depuis le bas et pique-nique sur la colline pour tous ceux qui le désirent.

 

A Marie, mère de toute délivrance et mère de la paix, nous confions les populations des pays en guerre, les peuples victimes de la sécheresse et du dérèglement climatique, les victimes des violences et tous ceux qui ne trouvent plus de sens à leur vie, victimes de harcèlement en tous genres.

La communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp vous souhaite une belle rentrée, avec beaucoup d’énergie et d’enthousiasme pour l’avenir à construire ensemble. Et vous dit à la semaine prochaine, même heure, sur les ondes de RCF

soeur Brigitte

 


 

DSC06415

 

DSC06417

Dimanche 28 août 2022

 

Bonjour,

 

Dimanche dernier, 21 août,  l’eucharistie a été célébrée sur le parvis extérieur de Notre-Dame du Haut, sous un chaud soleil. L’assemblée accueillait un groupe de 25 personnes : scouts handicapés et accompagnateurs, qui campaient aux alentours de Ronchamp. Célébration simple et chaleureuse, pour que chacun s’y sente à l’aise.

Depuis lundi 22, nous assistons au démontage de l’échafaudage de la chapelle.  Opération délicate, non moins admirable que le montage, laissant apparaître maintenant, jour après jour, la face sud, immaculée de blancheur et rayonnante sous le soleil. Adieu les rides, les fissures ! Tout a été bien réparé, et les vitrages retrouvent leurs couleurs. Ce sera maintenant au tour d’une autre façade, offerte à un lifting magistral.

 

Sr Brigitte est bien rentrée d’un périple dans le nord pour visiter des sœurs appartenant à notre fédération. Nous aspirions à son retour, car la communauté est actuellement en mouvement : Sr Marie-Claire-Denys est partie jeudi pour dix jours en Hongrie, revoir un peu sa maman, sa famille... Sr Marie Claire se remet d’une chute malencontreuse qui l’a un peu handicapée, et sr Marie Thérèse s’est fait, au jardin, une déchirure musculaire à la jambe. Rien de grave, mais il faut tout de même se remplacer ou s’entraider pour beaucoup de choses...

Heureusement, les six hôtes actuelles nous stimulent par leur présence priante à nos côtés, leurs services amicaux, leur bonne entente et leur désir d’approfondir la vie, la foi... Les prêtres divers qui célèbrent avec nous l’eucharistie en semaine sont aussi un soutien précieux.

Les visiteurs en vacances sont encore nombreux sur le site, mais avec l’arrivée de septembre, se prépare la rentrée. Les enfants vont disparaître ; cependant, la Nativité de la Vierge, le 8 septembre, nous prépare une belle journée de pèlerinage, toujours appréciée des diocésains. Nous y espérons la présence de Mgr Bouilleret, de plusieurs prêtres, toujours accueillis avec joie par le chapelain, Père Axel, et de nombreux fidèles.

 

RCF nous a offert d’assurer la prière du matin entre le 5 et 11 septembre. Nous avons accepté, bien sûr, et l’enregistrement se fera avec Isabelle Jouffroy le 29 août. Merci de cette attention qui nous touche. Nous serons ainsi davantage en communion avec vous tous. Et nous vous disons : A la semaine prochaine ! 

soeur Marie Claire

 


 

chorale15822

   Eucharistie du 15 août

ooapin

DSC06401

   Rencontre avec Renzo Piano

DSC06405

   Apéritif dans le patio

Dimanche 21 août 2022

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, qui essaient, elles aussi, de reprendre des couleurs à l’image de la végétation qui passe du tapis brosse à quelques pousses vertes grâce à cette pluie généreuse qui descend sur nous actuellement.

 

Oui, c’est une pluie généreuse et très sélective qui nous inonde de sa joie. En effet, pour la fête de l’assomption de la Vierge Marie le 15 août, nous avons célébré dehors, avec une assemblée de plus de 150 personnes sous un soleil radieux. Chorale emmenée par Christian Luxeuil, accompagnée par Gérard Rigalaud à l’orgue, homélie biblique du père Axel Isabey, le chapelain. Bref tous les ingrédients étaient réunis pour nous permettre de louer le Seigneur dans la ferveur, la joie et l’action de grâce.

Puis, le dernier amen après la bénédiction solennelle, des trombes d’eau se sont abattues et voilà, course effrénée pour ranger avant que tout soit inondé. Mais cette pluie est, nous l’espérons, les prémices des grâces données pendant cette belle fête.

L’après-midi, pour la prière mariale de 14h30, le soleil était revenu. Et nous avons terminé cette journée en chantant les vêpres à la chapelle Notre-Dame, parmi une assemblée nombreuse.

 

En conclusion, une très belle journée d’action de grâce, de joie et de partage fraternel.

Cette pluie généreuse fut, par contre, mal accueillie par l’abbesse du monastère dont le détecteur de pluie du velux n’a pas fonctionné. Résultat : il aurait presque fallu une barque pour entrer dans le bureau ; surtout, des heures d’aspiration de l’eau, de séchage des papiers, des appareils électroniques, etc. ont été nécessaires. L’eau n’a pas que des bénéfices dans un lieu d’administration. A ce jour, tout n’est pas rétabli mais c’est aussi une mini, mini forme de communion concrète aux terribles inondations qui se déploient dans le monde.

Nous expérimentons également très concrètement combien l’eau est vitale dans nos vies : A deux reprises, coupure générale d’eau pendant quelques heures. Cependant nous devons tirer notre chapeau au service des eaux qui, là aussi à deux reprises, a réparé en quelques heures. Merci aux techniciens si gentils et si efficaces.

 

Autre événement, la visite de Renzo Piano et de son épouse Milly : ils sont repartis heureux de l’état du monastère et se sont engagés à faire étudier les quelques points délicats qui apparaissent aujourd’hui. Ils ont promis de revenir. L’entente professionnelle des débuts se transforme en véritable amitié avec des échanges parfois profonds : ainsi pour les scientifiques, les bâtisseurs et toute personne, se poser la question du comment des choses et non pas du pourquoi. Le pourquoi ne nous appartient pas.

Leur visite a permis une belle rencontre entre la communauté, les pionniers du projet en les personnes de JF Mathey, JJ Virot, le groupe s’élargissant pour l’occasion au père Axel Isabey, heureux de rencontrer Renzo Piano avec lequel il a pu échanger sur l’inauguration du Centre Pompidou à laquelle il avait assisté.

Tous ces beaux et bons moments sont nourris de la prière communautaire et de celle des hôtes. Joignez-vous à nous pour remercier le Seigneur de sa création et pour lui demander de nous donner force, audace et énergie pour ne pas la détruire par nos égoïsmes, qu’ils soient guerriers, politiques, économiques, de domination, etc. Oui nous avons un bel avenir, tous ensemble, les peuples et la création ; ne l’arrêtons pas dans sa croissance. Merci Seigneur.

 

La communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp vous souhaite un beau retour au travail, revigoré et plein d’allant. Et vous dit à la semaine prochaine, même heure, sur les ondes de RCF

soeur Brigitte

 


 

DSC06396 copie

   Frère Jean-Michel fait de l'exégèse ...

ooapin-4

  Fête de sainte Claire

ooapin-2

   Verre de l'amitié sous les cloches

Dimanche 14 août 2022

Bonjour,

La semaine écoulée a été marquante pour nous : du 3 au 5 août, nous avons eu la visite d’un dominicain de Fribourg, en Suisse, accompagné de trois prêtres de la fraternité sacerdotale dominicaine. Nous connaissions déjà le Père Jean-Michel Poffet, qui nous a prêché une retraite en 2013. Pour ses compagnons, ce fut une découverte très appréciée, et nous avons bénéficié de belles eucharisties concélébrées, spécialement en la fête de saint Dominique.

 

Puis, ce fut la fête de sainte Claire, avec les liturgies de vêpres et laudes, bien préparées et chantées avec allégresse. La veillée nous mit dans les pas de Claire, qui n’avait de recours contre l’invasion du monastère de Saint-Damien, en 1240, que le Christ, présent dans le pain eucharistique. Recours modeste mais efficace, puisque les soldats mercenaires prirent la fuite.

Dans la période de violences actuelles que nous traversons, nous avons pensé au même recours :

Veillée d’adoration silencieuse du Saint-Sacrement, ponctuée de paroles tirées du testament de Ste Claire, et terminée par sa bénédiction. Temps fort qui nourrit la foi.

L’eucharistie à Notre-Dame du Haut fut très festive. Présidée par le Père Éric Poinsot, entouré d’ un diacre, et de 11 prêtres dont 5 africains, du Togo, Cameroun, Côte d’Ivoire, elle eut ainsi sa dimension universelle. L’assemblée priante et chantante était soutenue par un organiste de talent, ami de la communauté, Michel Laizé. Lectures, prières, tout avait été choisi  ou composé avec soin, car chaque année, cette fête est unique !

 

Les partages qui ont suivi furent aussi joyeux, permettant de revoir des amis, et tous les travaux d’organisation furent assumés ensemble avec beaucoup d’entraide. Patrick Gillmann, notre président d’association, trouva même le temps, dès le matin, de raser devant nos chambres les acacias qui poussaient partou et envahissaient l’espace. On risque peu les incendies sur la colline, mais tout de même...

 

Lundi 15 août, nous fêterons avec le secteur pastoral, le chapelain de retour de Lourdes, et en communion avec tous les sanctuaires mariaux,  l’Assomption de Marie. Nous nous en réjouissons.

Ces fêtes religieuses sont un ciment de foi entre tous les croyants, un tremplin d’espérance qui vivifie, et dont nos avons tous besoin.

Merci à tous ceux et celles qui nous rejoignent, au ciel et sur la terre.

A la semaine prochaine !

soeur Marie Claire

 


 

DSC06387

Dimanche 7 août 2022

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, heureuse de vous retrouver sur les ondes de RCF malgré la chaleur qui parfois met en mode veille les esprits.

 

Cependant tout ne s’arrête pas et cette semaine fut principalement dédiée aux jeunes architectes.

En effet, tout d’abord, l’école américaine de Fontainebleau, habituée à venir tous les ans avec une quinzaine de jeunes étudiants, a retrouvé le chemin de Ronchamp après la pandémie. Ils ont bénéficié d’une visite approfondie de la chapelle, guidés par Jean-Jacques Virot, président de l’Association Œuvre Notre Dame du Haut et architecte de son état. Une sœur a pris le relais et les a initiés à l’architecture de Renzo Piano via le monastère. Grand bonheur très studieux pour eux tous.

Leur succédèrent quatre jeunes architectes ayant reçu le prix de la Fondation Renzo Piano pour l’excellence de leur thèse universitaire. Ce prix : un voyage de 40 jours dans le monde entier pour découvrir l’architecture de Renzo Piano. Ils tenaient à dormir chez nous pour en comprendre l’esprit, après avoir examiné à la loupe tous les détails de la construction. Ils sont repartis, l’âme et l’esprit chargés de nouvelles richesses, en direction de Rome où Piano a construit un opéra. Nous espérons qu’ils pousseront leur visite un peu plus loin et découvriront d’autres architectures…

 

Quelques hôtes aussi ont posé leur sac pour 2/3/4 jours afin de retrouver silence et paix intérieure. Une nouvelle façon de faire se profile et se renouvelle de plus en plus : des enfants offrent un séjour de ressourcement à leurs parents. Ce qui fut fait cette semaine pour une maman venue avec l’une de ses filles. C’était son cadeau d’anniversaire de la part de tous ses enfants, cadeau qui semble vraiment avoir fait plaisir à cette dame quand nous constatons son visage rayonnant et sa participation à la prière. Un couple de Belgique les avait précédés la semaine passée, là aussi cadeau des enfants.

 

De notre côté, nous continuons le travail d’actualisation des constitutions générales. Gros boulot qui demande des réunions communautaires fréquentes. Mais cela vaut la peine car c’est l’avenir de l’ordre des clarisses qui est en jeu.

 

Les travaux divers de couture et de broderie se poursuivent ; le travail d’entretien de l’accueil occupe largement des sœurs en raison des nombreux passages. Mais nous sommes tellement heureuses que notre maison puisse être lieu de ressourcement, que nous retroussons nos manches allègrement.

 

Le reste de notre vie se déroule sans événement majeur. Nous préparons la fête de sainte Claire le 11 août. Et nous vous en rappelons les horaires : célébration eucharistique à 11h00 à la chapelle Notre-Dame, précédée le 10 août au soir par une veillée de prière à 20h15 dans notre oratoire. N’hésitez pas à vous joindre à nous par la prière ou/et la présence.

Dans ce registre de prière, surtout n’hésitez pas à nous accompagner dans l’intercession pour tous ceux qui souffrent aussi bien du dérèglement climatique que du dérèglement politique à travers le monde. Et puis, de l’intercession à la louange, il n’y a qu’un pas. Alors remercions aussi ensemble le Seigneur pour toutes les merveilles que l’humanité sait encore accomplir pour ses frères.

 

La communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp vous souhaite un très bel été, serein et sans imprudence. Et vous dit à la semaine prochaine, même heure, sur les ondes de RCF

soeur Brigitte

 


 

DSC06383

   Retroucvailles coréennes

 

DSC06384

Dimanche 31 juillet 2022

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, toujours aussi heureuse de louer le Seigneur pour sa création, et de la partager avec tous ses habitants.

 

Oui, en effet, cette semaine, nous avons eu la visite d’un renard juste sous nos fenêtres alors que nous étions en réunion de communauté. Inutile de vous dire le chahut joyeux que cela a provoqué. De même dans le courant de la semaine, une sœur a croisé une biche sur la route, sans oublier les nombreux criquets ou cigales qui viennent s’héberger chez nous. La race reptilienne, genre lézard ou petit orvet, se rappelle aussi à notre attention. Bref nous essayons de faire bon ménage mais je dois avouer que les guêpes ne trouvent pas refuge chez nous.

 

D’autres pèlerins nous ont visitées cette semaine :

Tout d’abord la grande famille d’un de nos amis, décédé récemment, est venue faire mémoire de lui sur la colline, toutes générations confondues. Un bel exemple de l’amitié et de l’affection familiale.

 

Deux amies coréennes de Besançon sont venues visiter la chapelle et, oh surprise, le hasard a fait que nous nous retrouvions. Au milieu de grands cris de joie, nous avons un peu joué les anciens combattant avec un retour en arrière d’environ 35 ans et un rappel de toutes les sœurs de l’époque.

 

Le week-end dernier, ce sont les carillonneurs de France qui ont donné un concert à Champagney. Nous avons bénéficié de leur présence à l’eucharistie dominicale, non par le carillon, mais à l’orgue qui accompagnait la chorale de Ronchamp.

 

Du côté de la chapelle, promesse non tenue, les échafaudages sont toujours là mais « la patience tout obtient » et donc, il semblerait que la façade sud, terminée, sera quand même déshabillée un jour prochain. Nous l’attendons avec impatience car nous pouvons déjà imaginer, à travers les barreaux, le très beau revêtement réalisé par des ouvriers artistes.

Nous espérons que les visiteurs ont eux aussi un œil aussi aguerri et qu’ils peuvent imaginer sans problème la beauté de Notre-Dame. Par bonheur, les vitrages ont été dégagés et maintenant la lumière à la façon Le Corbusier est de retour dans la chapelle. Pèlerins et visiteurs, souvent des familles avec jeunes enfants, se succèdent actuellement à un rythme soutenu. C’est normal car c’est de saison.

 

Le chapelain, le P. Axel Isabey, est parti à Lourdes avec le pèlerinage diocésain et ne pourra pas être là pour sainte Claire. Nous en sommes tristes, mais il doit remplir ses fonctions d’aumônier de Minjoz. Non pas pour le remplacer mais pour célébrer sainte Claire, c’est le P. Eric Poinsot qui présidera l’eucharistie le jeudi 11 août à 11h00 à la chapelle, cérémonie suivie du verre de l’amitié et précédée, le 10 au soir, d’une veillée de prière à l’oratoire du monastère.

 

Notre prière pour la paix dans le monde ne ralentit pas. En ce moment, à l’office du soir, c’est le livre de Job qui est lu. Ainsi, il nous est rappelé que Dieu, en aucune façon, n’est responsable du mal qui intervient sur la terre. Il n’est que Bien, comme dit saint François. A nous, humanité, de ne pas faire obstacle à son dessein de paix, de réconciliation, d’abord avec nous-mêmes pour que cette paix soit contagieuse. Unissons nos prières dans cette supplication.

 

La communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp vous souhaite un très bel été, un bon retour de vacances pour les uns, un bon début pour les autres et surtout, pas d’imprudence, que ce soit tant du côté de la pandémie que des feux. Et nous serons heureuses de vous retrouver à la même heure la semaine prochaine sur les ondes de RCF

soeur Brigitte

 


 

DSC06379

Dimanche 24 juillet 2022

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, heureuse au plus haut point du rafraîchissement de l’atmosphère. L’autre soir, au cours de l’office des lectures, des trombes d’eau se sont abattues sur la colline.  La concurrence avec la lecture du livre de Job était déloyale. La sœur lectrice montait la voix de plus en plus, mais sans succès. Alors, intérieurement, nous avons attendu que cela se passe et cela s’est passé. D’où notre joie de retrouver un temps plus frais et plus clément. Du coup, la végétation est repartie de plus belle : sœur Marie-Claude, au jardin, peut nous offrir toutes les semaines des haricots. Les semaines précédentes, c’était sœur Marie-Thérèse qui nous offrait groseilles et cassis avec un peu, un tout petit peu de framboises. Donc le jardin sur le haut de la colline se porte bien.

Du côté de l’accueil, la chaleur estivale semble avoir ralenti l’enthousiasme des pèlerins. Cependant, nous avons eu le bonheur d’accueillir une jeune baptisée que nous connaissons depuis plusieurs années, un jeune couple espagnol venu chercher la beauté et la protection de sainte Colette. Sans oublier une grande, très grande famille venue faire sa réunion annuelle sur la colline, avec pique-nique géant. Sœur Marie-Laetitia a adapté son grand jeu découverte, et voilà, petits et grands tous ensemble, à la recherche du trésor de la colline. Bref, de très bons moments pour les visiteurs comme pour les pèlerins.

Quant à la chapelle Notre-Dame, on nous avait promis le démontage des échafaudages pour cette semaine mais, rien, rien, rien. C’est dommage car nous pouvons, entre deux balustrades, apercevoir le nouveau mur, refait à neuf, et nous aurions aimé pouvoir en faire profiter pleinement les visiteurs. Enfin, tant pis, ce sera pour plus tard.

Quant à nous, nous avons continué notre formation à la communication non violente, troisième session. A appliquer dans notre petit quotidien dans l’espoir que, par le biais de la communion invisible, cette paix vécue en communauté sera contagieuse pour le reste du monde. Espoirs vains, peut-être me direz-vous. Mais personnellement, je n’en suis pas si sûre.

Enfin, la Guilde des carillonneurs de France, après avoir donné un concert à Champagney hier soir, se joint à l’eucharistie dominicale de ce matin à 11h00.

Espérons qu’un jour ces carillons résonneront dans toute la France et l’Europe pour célébrer la fin de la guerre en Ukraine. Cette guerre où les menaces nucléaires sont maintenant brandies ouvertement. Ensemble, redisons dans notre prière : « plus jamais la guerre ». Est-ce possible ? Si chacun à son petit niveau le désire, oui, nous pouvons déplacer la montagne de la guerre pour la jeter dans la mer. N’oublions jamais que tout est possible quand nous œuvrons avec le Seigneur.

Très belles vacances à tous, dans le respect de la nature et en faisant attention au risque d’incendies, et nous vous disons à la semaine prochaine sur les ondes de RCF.

soeur Brigitte

 


 

DSC06363 copie

Dimanche 17 juillet 2022

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, qui respire « comme un poisson dans l’eau » si j’ose dire, grâce à la construction des bâtiments étudiée pour les grands écarts de température.

Ainsi, chez nous, pas besoin de pièce anti-canicule ; il fait toujours entre 21 et 22 degrés. Qui dit mieux ? Merci aux architectes et aux ouvriers qui ont construit admirablement ce monastère.

 

Du haut de la colline, nous constatons que la France s’est mise en vacances : les visiteurs sont relativement nombreux à admirer la chapelle et à confier leurs intentions à Notre-Dame. Notre-Dame qui est toujours habillée de ses échafaudages. Mais, patience, ceux de la face sud vont bientôt disparaître pour révéler un mur entièrement rénové. Puis ce sera le tour des autres façades et, enfin, celui de l’intérieur. Bref, Notre-Dame devra encore supporter cet habit de travail pour quelque temps. Mais il fallait le faire, c’est bien pour sa santé.

 

De notre côté, quelques hôtes viennent se ressourcer. Nous avons eu la joie d’accueillir une retraite-session « art et foi » animée par le père Axel Isabey sur le thème du bon samaritain, selon Rembrandt et Van Gogh. Méditations évangéliques, projections de tableaux, visionnage d’un film, etc. Donc beaucoup d’éléments pour conduire ce groupe à une intériorisation et un approfondissement de la foi par l’art. Cette retraite se terminera cet après-midi à 14h00 sur la pyramide de la paix avec une prière mariale spécialement conçue.

 

Notre ami Gérard est venu approprier les extérieurs du monastère, en particulier en nettoyant les troncs des arbres et en dégageant le chemin des pompiers. Mais, oh tristesse, il a éliminé un genêt qui paraît-il, était mort. Je trouve que nous ne lui avons pas donné la possibilité de revivre l’an prochain à ce genêt, contrairement au vigneron de l’évangile. Comme quoi la mise en œuvre de nos méditations n’est pas toujours d’actualité. Mais je veux bien admettre (du bout des oreilles) qu’il fallait le faire !

Le 14 juillet étant passé, nous sommes déjà versées vers le 11 août, fête de sainte Claire, et le 15 août, assomption de Marie. Deux grandes fêtes pour nous et pour vous. Les programmes vous seront communiqués en temps et en heure, mais d’ores et déjà, retenez ces deux dates.

 

Certaines d’entre nous ont pu regarder le défilé du 14 juillet : un moment qui se veut de paix, mais qui démontre combien cette paix est fragile. De plus en plus, nous entendons dire, ou nous lisons, que cette guerre entre la Russie et l’Ukraine va durer, et qu’il faut se préparer à des moments difficiles et douloureux. C’est tout à fait en dehors de notre conception de la vie, d’accepter cet inéluctable de la guerre. Alors, ensemble, prions, supplions notre Dieu, prince de la paix comme nous le chantons au moment de Pâques, que la fraternité et la solidarité entre les peuples l’emportent sur le goût du pouvoir et de la domination. Paul VI avait eu l’audace, à la tribune de l’ONU, en 1965, de déclarer « plus jamais la guerre ». Les papes successifs ont repris cet appel vibrant. Qu’en avons-nous fait ?

A tous les auditeurs de RCF, les sœurs clarisses de Notre Dame du Haut à Ronchamp souhaitent de très belles vacances, dans la joie et le respect des normes sanitaires, et vous disent à bientôt sur les ondes de RCF.

soeur Brigitte

 


 

DSC06366

Dimanche 10 juillet 2022

 

Bonjour,

Le groupe qui résidait au monastère le week-end dernier a fait goûter, en concert samedi soir, de magnifiques résonnances de voix et d’instruments, et l’eucharistie de dimanche à la chapelle a été rehaussée par un beau morceau de violon à la communion et un chant à Marie très intériorisé. Tous les participants sont repartis vraiment heureux de ces découvertes qu’ils ont faites eux-mêmes, portés par une belle acoustique. Seul bémol, les oiseaux qui, actuellement, apprennent à voler à leurs petits, les encourageant de façon stridente à l’intérieur de la chapelle ! C’est la saison !

 

Cette semaine est très occupée à la mise sous pli de notre lettre printemps-été 2022,  composée ensemble, et que vous recevrez bientôt.

Nous sommes aussi invitées, dans le monde entier des clarisses, à présenter les caractéristiques principales de chacun de nos monastères, pour aider à la réactualisation de nos constitutions générales. Travail de longue haleine qui se fera par étapes, et demande l’apport de toutes. Cette semaine, sr Brigitte était en Corse, chez nos sœurs qui ont récemment émigré de Bastia à Sartène (sud) et avaient leurs élections. Elle est bien rentrée, malgré les grèves.

La colline est très verdoyante et ensoleilllée, ce qui fait le bonheur de ses visiteurs qui commencent à bien revenir, surtout ceux qui arrivent d’un peu loin. Quatre jeunes dames, venant de Paris, de Saint-Louis, du Canada, sont venues chercher au monastère un ressourcement désiré, et semblent avoir beaucoup sympathisé entre elles. L’une d’elle était artiste peintre... Ce samedi, nous accueillons des marcheurs, et le groupe franciscain de Belfort...

Le pèlerinage des pères s’est aussi mis en marche, et il est accueilli ce  dimanche matin à Notre-Dame du Haut pour la messe avec leurs familles. C’est toujours un beau moment de retrouvailles après l’effort intérieur et physique. L’un des leurs animera la partie musicale de cette eucharistie. Ainsi, chaque dimanche trouve sa couleur propre, et cela nous réjouit.

Durant la première quinzaine de juillet, un couple ami accueille à Compostelle les pèlerins français qui arrivent, et ont  besoin de partager ce qu’ils ont vécus, ce qui les a parfois bouleversés. Nous avons la mission de les porter aussi dans notre prière.

Les intentions à présenter à Dieu ne manquent pas, qu’elles soient locales, nationales, internationales, ecclésiales... Les vacances ne solutionnent pas tous les problèmes de vie (et ils sont si ombreux pour beaucoup !) Mais nous savons que le  Seigneur fait toujours route avec nous. Qu’il nous garde en confiance, amitié, joie et ouverture de cœur. A la semaine prochaine !

soeur Marie Claire


 

image0

   Programme de la lecture de poèmes

BV6A2330 2 copie

   Groupe en résidence qui nous offre un "concert" ce samedi 2 juillet à la chapelle

Dimanche 3 juillet 2022

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, qui retrouve toujours avec autant de plaisir la communauté des auditeurs de RCF.

C’est une semaine que nous pourrions qualifier de prémices avant la grande saison estivale : en effet, les visiteurs et pèlerins reviennent, par vague successives selon la météo. Par bonheur le temps est maussade et très orageux généralement en soirée et dans la nuit. En journée, les visiteurs profitent principalement d’un grand et beau soleil.

Ce qui nous permet de chanter vêpres pratiquement tous les jours à la chapelle Notre-Dame, laquelle est toujours emmaillotée dans ses échafaudages. Mais, ça y est, les vitrages ont été libérés et laissent passer la lumière. Une lumière encore ténue certes, mais qui nous permet de louer le Seigneur sans avoir cette redoutable impression d’être dans un tombeau. Par contre, les produits employés pour la réparer laissent une odeur assez désagréable. Nous nous consolons en disant : « il faut souffrir pour être belle ».

La chapelle peut ainsi accueillir pour un concert le groupe en résidence au monastère et qui travaille la résonnance : violons et voix. Un groupe qui s’adonne aussi beaucoup à la méditation pour favoriser l’intériorité, indispensable à ce travail musical.

 

Le week-end passé, nous avons reçu un petit groupe pour un temps intitulé « poésie chrétienne » : lecture de poèmes d’hier et d’aujourd’hui et échange avec la communauté sur « poésie et évangile ». Très belle expérience de partages en profondeur.

Du côté de la communauté, le travail de l’atelier couture retrouve un peu ses couleurs avec des demandes très variées jusques et y compris depuis la Californie aux Etats-Unis ; par contre, celui des écharpes de baptême, confirmation et profession de foi, arrive en fin de saison et c’est bien tant mieux pour la sœur qui pourra s’adonner à d’autres activités.

 

Du côté des sœurs jardinières, c’est la grande saison : elles nous nourrissent de salades et fruits rouges très appréciés qui mettent beaucoup de variétés dans nos assiettes. Sans oublier nos amis qui nous fournissent d’autres fruits de saison.

L’un d’entre eux est venu rafraîchir l’arbre de notre patio qui commençait à prendre des proportions inquiétantes, nous faisant de l’ombre, beaucoup d’ombre et, en s’appuyant sur les murs de bêton, abîmait ses feuilles. Maintenant, il a repris sa forme olympique. Cet ami en a profité pour nettoyer aussi quelques troncs qui se couvraient de rejetons. Pour l’esthétique ce n’était pas terrible ni pour la santé de l’arbre. Maintenant, c’est très beau, merci beaucoup à lui.

 

Quelques techniciens et ouvriers sont passés pour mettre en marche des velux en panne, faire pour la nième fois des photos d’infiltrations, se préoccuper des téléphones qui commencent à vieillir, etc. Bref, la routine de la vie quotidienne.

 

Et maintenant, nous vous invitons à prier avec nous pour ceux qui partent en vacances, ceux qui ne pourront pas partir, ceux qui sont sous les fracas des bombes, ceux qui subissent injustice et agressions, en suppliant le Seigneur d’adoucir les cœurs et de soigner les plaies laissées par tous ces événements de guerre ou d’abus.

Les sœurs clarisses de Notre Dame du Haut à Ronchamp vous souhaitent une très belle semaine, et vous disent à bientôt sur les ondes de RCF.

soeur Brigitte


 

 

Dimanche 26 juin 2022

 

Bonjour

De la part de la communauté des clarisses de Ronchamp, toujours bienheureuse sur la colline de Notre-Dame du Haut, une colline toute reverdie grâce à la pluie et aux orages de ces derniers Jours.

Que s’est-il passé cette semaine ?

Ce qui nous a le plus occupées, c’est le Conseil d’Administration et l’Assemblée Générale Ordinaire de l’Association des Amis de Sainte-Colette, association qui est notre support juridique et qui nous aide beaucoup dans tous les dédales de l’administration française, parfois de vrais labyrinthes pour les pauvres clarisses que nous sommes. Vraiment nous en remercions tous les membres.

Ainsi, les comptes annuels présentés par le président, Patrick Gillman, ont été approuvés à l’unanimité. Il faut dire que notre expert comptable, monsieur Demaison les avait admirablement bien préparés.

Par ailleurs, le rapport moral fait par sœur Marie-Claire nous a permis de constater que notre mission de présence de prière et d’accueil spirituel auprès de Notre-Dame était remplie à 100 %. Sœur Maggy, de son côté, faisait le point sur l’accueil. Ainsi, après les épisodes confinement, nous retrouvons progressivement le rythme d’accueil d’auparavant. Même si les épisodes COVID n’ont pas  cessé.

Nous avons du fermer notre accueil pendant une semaine car notre compagnon COVID s’était invité parmi les sœurs. Heureusement, maintenant, il est reparti tel qu’il était venu et la communauté retrouve un peu ses marques, malgré une certaine fatigue qui se fait sentir chez les plus atteintes.

Nous avons aussi essayé de fêter le mieux possible la fête de Jean-Baptiste et celle du Sacré Cœur, malgré ces absences dans nos rangs. Mais la joie d’être sur la colline pour louer le Seigneur comble tous ces manques occasionnels. La foi nous donne des forces pour remplir cette mission qui nous comble de joie.

Cependant, en respectant toutes les normes sanitaires, nous avons accueilli un groupe d’enfants ce mercredi, des enfants de la catéchèse de Montbéliard qui ont pu faire le jeu mis au point pour la journée interreligieuse. Ils ont été très heureux. Merci à sœur Marie-Laetitia d’avoir imaginé et créé ce jeu. Il fait le bonheur de beaucoup.

Ce jeu nous renvoie à la journée interreligieuse de samedi dernier dont nous n’avons pas pu parler lors de notre dernier billet. Une cinquantaine de personnes d’horizons religieux différents, sont venues écouter, méditer, partager. Une très belle expérience de vivre ensemble de différences fondamentales qui ouvrent la voie à la vie dans toutes ses composantes.

Ce week-end nous recevons un groupe de poètes venu d’Annecy. Autre expérience de rencontre des différences.

Et puis, ce samedi, c’est l’anniversaire de la bénédiction de la chapelle Notre-Dame le 25 juin 1955.

 

Bien sûr les législatives en France ont occupé notre prière, mais aussi toutes les violences de par le monde, toutes les violences climatiques aussi qui nous renvoient à notre responsabilité vis-à-vis de la création. Alors, ensemble, prenons soin de la terre par l’action et la prière. Nous avons besoin de votre prière pour assurer une paix profonde et une espérance à tous.

La communauté des sœurs clarisses vous souhaite une belle semaine et vous dit à la semaine prochaine sur les ondes de RCF.

Soeur Brigitte

 


 

P1020697

   Pique-nique

Journée interreligieuse-18-06-2022-photo Gabriel VIEILLE (30)

  Découverte de méditations

Journée interreligieuse-18-06-2022-photo Gabriel VIEILLE (65)

   Danses d'Israël

Dimanche 19 juin 2022

 

Bonjour,

Dimanche dernier, fête de la Sainte Trinité, amenait sur la colline une cinquantaine de membres de l’hospitalité de Lourdes. L’eucharistie et les vêpres furent heureusement rehaussées par leur présence priante et chantante. C’était aussi la profession de foi des jeunes à Lure et Ronchamp. Le beau temps donne de la joie, et nombreux sont les visiteurs en cet été qui est déjà là.

 

Après le vote pour le premier tour des législatives, sr Brigitte prenait la route pour rejoindre Vals, dans l’Ardèche, où se tenait l’assemblée des abbesses clarisses de notre fédération. Longue route vers le Sud pour une douzaine de sœurs qui allaient travailler ensemble toute la semaine.

 

Ici, nous préparons la journée de rencontre interreligieuse prévue pour le 18 juin.

Bien sûr, les invitations ont été faites, mais il est toujours difficile d’en prévoir les réponses. Donc, il faut pouvoir intégrer cette part d’inconnu. Nous pourrons vous en parler plus longuement la prochaine fois, mais le programme en a été bien établi : Le thème choisi en est : attitudes corporelles dans nos pratiques spirituelles – mouvement et immobilité. Les animateurs qui ont accepté de se joindre à cette rencontre sont deux amis musulmans de Père Axel (venant de Besançon), trois amis bouddhistes de la communauté de Lusse, dans les Vosges, Père Franck Ruffiot de Vesoul, un groupe de danses d’Israël, venant de Pont-de-Roide. La rencontre commence par la montée du chemin des pèlerins, un pique-nique dans la verdure, un grand jeu pour les enfants, des interventions à la chapelle (bien fraiche) et des ateliers de mise en pratique. La finale est rythmée par les danses d’Israël et un goûter convivial. Il est tellement important de développer des liens fraternels entre personnes de cultures et  traditions différentes, dans l’ouverture du cœur à l’Esprit Créateur de liens ! Notre-Dame du Haut est un lieu propice pour cela !

 

Bien sûr, ce dimanche 19 juin est aussi marqué par le second tour des élections législatives, qui va orienter l’avenir politique de la France, et pour les chrétiens, la fête du Corps du Christ... Toutes ces réalités semblent bien différentes, mais sont en fait portées par l’amour de Dieu, présent à toutes ses créatures, à tous ses enfants, spécialement à tous ceux qui souffrent des guerres si dévastatrices, des perturbations climatiques...

 

Dans une commune prière, nous vous disons : à la semaine prochaine !

soeur Marie-Claire

 


 

DSC06355

    Veillée de prière des gens du voyage

DSC06350

DSC06352

   Chorale allemande

Dimanche 12 juin 2022

 

Bonjour,

De la part des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp où l’Esprit a soufflé très fort, en particulier dimanche dernier, dimanche de Pentecôte.

En effet, des bourrasques nous ont obligés à célébrer à l’intérieur et non dans la chapelle extérieure. Des coups de tonnerre sont venus en conflit avec les micros et ont coupé pendant quelque minutes la parole. Mais, un déplacement du chapelain a rétabli la communication entre lui et l’assemblée, et la célébration a continué sa route vraiment portée par le souffle de l’Esprit.

Puis lundi de Pentecôte, un jour férié qui a permis aux formateurs d’une session sur l’emprise et la supervision, de venir visiter Ronchamp, sa colline, sa chapelle, son monastère et, en prime, un repas à l’accueil. Bref, une journée bien remplie pour eux ; et ils sont repartis enchantés en ayant fait le plein d’énergie pour animer la session qui se déroulait au Foyer Ste-Anne. Sœur Marie-Laetitia, qui y participait a profité de son passage à Montferrand pour visiter sœur Jean-Marie. Elle va le mieux possible, se remet de sa fracture du fémur et embrasse toutes ses sœurs et tous ses amis.

Cette semaine est la grande semaine du pèlerinage des gens du voyage, dont nous apercevons au loin les caravanes bien alignées avec, le soir, quelques chants qui montent jusqu’à nous. Samedi soir, pour eux montée à pied jusqu’à la chapelle et grande veillée de prière.

Par ailleurs des visites de groupes, jeunes ou moins jeunes, ont émaillé cette semaine : depuis les enfants du voyage, en passant par les collégiens de Mandeure, sans oublier des groupes allemands parlant anglais, et beaucoup de visiteurs individuels, jeunes couples avec de très jeunes enfants, etc. Tout ceci pour dire que la vie se renouvelle, que la colline est très belle pour accueillir, que la chapelle continue à se refaire une beauté et que de très beaux bancs de contemplation ont été disséminés dans les prairies. Tout est prêt pour rendre les visites agréables, joyeuses et confortables.

Une chorale allemande, amie fidèle parmi les fidèles s’il en est, a repris la route de la colline après deux ans d’interruption due au COVID. Belle expérience du plaisir de chanter pour le Seigneur. Nous nous y associons par notre présence et la communion profonde de notre amitié.

Ce dimanche, premier tour des élections législatives. Notre prière n’est pas politique et chaque sœur est appelée à voter en son âme et conscience. Simplement, notre prière voudrait accompagner tous les électeurs afin que chacun puisse se sentir suffisamment libre pour exprimer ce qui lui semble le mieux pour les Français.

Les sœurs clarisses de Notre Dame du Haut à Ronchamp vous souhaitent une très belle fête de la Trinité, et vous disent à la semaine prochaine sur les ondes de RCF.

soeur Brigitte

 


 

DSC06345

Dimanche 5 juin 2022

 

Bonjour,

De la part des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, dans l’action de grâce pour la fête de la Pentecôte, la fête de l’Esprit que le Seigneur Jésus nous a promis et nous envoie jour après jour. C’est vraiment une fête de l’unité, une fête qui nous rassemble tous, à l’image de l’unité de Trinité : trois en un, et des milliards en un.

 

Quant à nous, petite communauté sur le haut de la colline de Bourlémont, qu’avons-nous vécu cette semaine ?

Après la fête de dimanche dernier avec trois baptêmes, nous avons continué ce temps de préparation à la venue de l’Esprit Saint. Ainsi tous les jours, en ouverture de l’office des vêpres, nous chantons le Veni Creator, un appel à l’Esprit Saint. Cette neuvaine à l’Esprit est un moment spirituellement intense qui nous installe entièrement dans cet état intérieur de remise de notre vie entre les mains du Père, pour mieux suivre le Christ.

Tous les instants de nos vies sont alors animés par cette force de l’Esprit et nous autorise à vivre le mieux possible les joies comme les peines.

 

Dans la peine, sœur Maggy s’est retrouvée avec le décès de son père en fin de semaine dernière. Des amis sont venus la chercher pour l’emmener rapidement en Belgique. Moments douloureux pour elle, ses frères et sa famille, mais aussi moments d’espérance partagés en famille.

 

Pendant ce temps, nous continuions nos répétitions de chants avec M. Guy Malivernay, répétitions au cours desquelles nous apprenons, ré-apprenons à poser notre souffle ; et nous constatons que c’est toujours à refaire.

 

Nous préparons aussi la rencontre inter religieuse du 18 juin, avec, en particulier, la création d’un grand jeu pour les enfants. Beaucoup d’imagination de la part des mamans et de sœur Marie-Laetitia. Espérons que les enfants seront nombreux au rendez-vous.

 

Le passage des frères franciscains des Buis a consolidé, s’il en était besoin, nos liens et nous avons été très heureuses de partager le repas avec eux dans la joie franciscaine. Nous appelons de nos vœux que de tels moments se renouvellent.

 

Un incident imprévu cette semaine : pour des raisons techniques de clefs, la sœur abbesse de notre communauté s’est retrouvée enfermée un soir dans la chapelle Notre-Dame. Expérience pas du tout traumatisante puisque j’avais toute la chapelle pour moi, la lumière du soir qui filtrait, le Seigneur et la Vierge Marie pour moi toute seule. Grâce à une hôte en retraite chez nous qui a entendu du bruit et a donné l’alerte, Daniel Grosjean est venu me délivrer, après avoir été exfiltré de son cours de chant. Il a récupéré une autre clef de la chapelle et tout est rentré dans l’ordre avec des grands sourires pour tout le monde. Comme quoi les promenades contemplatives des hôtes peuvent avoir une finalité vraiment insolite.

 

Comme dit au début de cette chronique, nous sommes plongées dans l’appel à l’Esprit Saint. Ensemble, continuons à le solliciter de façon permanente et demandons-lui d’inspirer des sentiments de paix, de fraternité à chacun des milliards d’homme de notre planète. Et, dans le même mouvement, demandons-lui de rendre chacun de nous disponible pour accepter cette mission qu’il nous confie : celle d’instaurer la paix.

 

Les sœurs clarisses de Notre Dame du Haut à Ronchamp vous souhaitent une très belle fête de Pentecôte, et vous disent à la semaine prochaine sur les ondes de RCF.

soeur Brigitte


 

20220521_174123 copie

Dimanche 29 mai 2022

 

Bonjour,

De la part des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, toujours aussi heureuses de vous retrouver sur les ondes de RCF.

 

Comme tout un chacun, nous vivons les extrêmes climatiques, ce qui donne à la colline des airs de presqu’été. Entre les grands jours de chaud et les grands jours de pluie, la végétation trouve son régal et les journées de jardinage que nous organisons ont parfois du mal à réaliser un consensus de vie commune : la nature et les humains sont appelés à vive ensemble dans le respect et l’amour mutuel. Pas toujours facile, mais nous nous y attelons.

 

Ainsi, le week-end : « Habiter parmi les vivants et louer le Seigneur » a permis aux participants de rencontrer Noé et son arche, François d’Assise et le loup. Puis, ensemble, ils sont partis expérimenter cette amitié entre la nature, et les vivants (hommes et bêtes tout à la fois). Les participants sont repartis chez eux habillés de joie et habités par la louange pour tant de beauté.

 

La fête de l’Ascension cette semaine a vu une grande foule venir célébrer le Seigneur, dans la pénombre, certes, due aux vitrages bouchés afin de les préserver pendant les travaux ,mais aussi dans l’enthousiasme et le bonheur de prier ensemble.

Nous avions eu, pendant quelques jours, un peu de lumière car les vitrages avaient été libérés, mais cela n’a pas duré. Il faut bien que chaque chose se fasse et la restauration de la chapelle va bon train. Les travaux ne nous empêchent pas d’y célébrer les vêpres tous les jours à 17h30. Ainsi depuis quelques semaines, nous refaisons l’expérience de visiteurs qui s’arrêtent et chantent avec nous le Seigneur. Nous sommes heureuses de mieux concrétiser ce pour quoi nous sommes venues à Ronchamp : être présence de prière permanente et accueil spirituel.

 

Accueil spirituel, oui : quelques hôtes se succèdent et retrouvent paix et sérénité, ou même une relation personnelle au Seigneur qu’ils ne soupçonnaient pas. D’autres, amoureux des constructions de Renzo Piano, viennent préparer leur mariage en s’immergeant quelques jours dans une de ses plus belles réalisations.

Un groupe d’architectes, en voyage découverte, vient scruter avec minutie et expérience chaque détail du monastère et de la chapelle. Bienheureux sont-ils de côtoyer pour leurs recherches et leurs plaisirs trois architectes de renom : Le Corbusier, Renzo Piano et Jean Prouvé. Mais, nous n’en doutons pas, le Seigneur fera son chemin parmi eux, un chemin qui nous est inconnu mais réel.

 

Ce dimanche 29 mai, cinquième dimanche du mois, c’est la paroisse de Ronchamp-Champagney qui vient célébrer avec nous. Jour de joie pour les familles et l’assemblée qui accueillent au baptême certains de leurs enfants.

 

Quant à nous, nous poursuivons notre formation à la communication non violente sur le thème, cette fois-ci : comment gérer les émotions et les conflits ? Thème ardu s’il en est, mais fort heureusement, la personne qui nous aide a le sens de la joie et de l’humour assorti d’un dynamisme qui déplacerait les montagnes. Merci à elle.

 

Toutes ces bonnes nouvelles ne nous font pas oublier que la violence continue sur toutes les parties du globe, qu’elle soit politique, militaire, sociale, culturelle, religieuse, etc. Alors, avec nous, pendant ce temps d’attente et d’espérance de l’Esprit Saint, prions-le de venir en aide à chacun d’entre nous, quelle que soit sa fonction, afin que la paix et le respect de l’autre soient le moteur de toute vie.

Les sœurs clarisses de Notre Dame du Haut à Ronchamp vous souhaitent d’attendre l’Esprit dans la sérénité, et vous disent à la semaine prochaine au rendez-vous de Pentecôte. A bientôt sur les ondes de RCF.

soeur Brigitte

 


 

DSC06333

17 mai : Journée du "Vivre ensemble"

DSC06332

 

 

IMG20220521174057 copie

21 mai : moment de contemplation d ela création au mont de Vannes

Dimanche 22 mai 2022

 

Bonjour,

 

Les récentes canonisations, ce dimanche 15 mai à Rome, ont habité notre prière dans l’action de grâce, spécialement celle de Charles de Foucauld, avec sa nombreuse famille spirituelle : fécondité d’une vie aux conversions multiples, une vie totalement saisie par le Christ.

 

Notre quotidien, au long de ces deux  semaines, a été marqué par des évènements heureux :

Lundi 16, réunion de l’équipe pastorale autour du chapelain, Père Axel Isabey. Mardi 17, mobilisation, pour un « vivre ensemble dans la paix » des 156 enfants de l’école primaire de Ronchamp. Belle préparation entre l’équipe organisatrice de la colline, les enseignants de l’école et parents, tous très motivés pour cette journée. Joie de tous ces bambins découvrant ce haut-lieu, sa nature, ses architectures, ses habitants... soleil et verdure, recherches, échanges avec des sœurs lors du passage à notre oratoire, chant à la pyramide de la paix, pique-nique, etc. Belle expérience dont ils se souviendront, et qui sera encore développée les 20-21-22 septembre, Journées UNESCO pour « construire la paix », si précieuse et fragile.

A peine les enfants partis, arrivait à 15 heures un petit pèlerinage de l’Ehpad de Bavilliers, une quinzaine de personnes très enthousiastes elles aussi, et bien accompagnées : accueil et prière à l’oratoire, joie partagée et goûter à l’ombre d’un arbre, avant que le groupe ne monte à Notre-Dame du Haut.

 

Un peu de calme, et vendredi 20 mai arrivait un autre groupe venu participer à un week-end animé par sr Maggy et Jean Monnet :« Habiter parmi les vivants, louer le Seigneur ». Il fait partie d’un cycle d’échanges sur le thème « environnement et spiritualité », qui se module en trois temps, dont les prochains sont intitulés, le 11 juin « jardin biblique et géobiologie » puis le 8 octobre « économie et foi chrétienne ». En effet, si la colline de Notre-Dame du Haut est un lieu marial chrétien, il est aussi un espace ouvert à tous, porteur de silence, de beauté, de lumière, de relation forte avec le cosmos.

Nous achevons bientôt le temps pascal, dans l’Ascension du Seigneur et l’attente de l’Esprit qui peut renouveler la face de la terre. Nous l’attendons d’un intense désir avec les nouveaux baptisés, les prochains confirmés, toute l’Église en synodalité, ceux qui souffrent de la guerre, ceux qui œuvrent pour la vie et la cohésion des nations. Un avenir de paix peut se construire chaque jour, et Dieu, Le Vivant, nous y aide inlassablement. A la semaine prochaine !

soeur Marie Claire


 

DSC06313

 

 

DSC06315 2

Dimanche 8 mai 2022

 

Bonjour,

De la part des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, tout heureuses de vous retrouver après 15 jours loin de vous en raison du premier mai.

En deux semaines, beaucoup d’événements sur la colline :

Tout d’abord le conseil épiscopal au grand complet nous a fait la joie et l’honneur de venir tenir leur réunion chez nous. Je ne vous parlerai pas du contenu car nous ne siégeons pas avec eux. Mais sur la forme, ils sont tous repartis en bonne santé et heureux. Cela nous a donné la joie de participer avec eux à l’eucharistie quotidienne et d’entendre une version renouvelée de la fable : Le lièvre et la tortue. Elle s’est transformée en Le lièvre et l’escargot, avec la conclusion inattendue : les deux arriveront au but, peu importe à quel moment. Qui dit mieux !

 

Très vite, il a fallu réorganiser la maison après leur départ pour accueillir de nouveaux hôtes venus, soit se ressourcer, soit parachever un travail doctoral sur Architecture et danse. Tous désirant le silence, pour goûter à la rencontre avec un Autre que soi-même.

Des étudiants en architecture, d’horizons différents, se sont succédé et ont découvert la chapelle dans tous ses aspects, avec l’exercice pratique des échafaudages pour la rénovation.

 

La journée de la paix du 17 mai se prépare activement : les organisateurs accompagneront 150 enfants de Ronchamp pour toute la journée qui sera parsemée d’ateliers, de jeux, de paroles, etc. En perspective une belle sensibilisation à la paix, dans un lieu particulièrement attentif à cette notion de paix.

D’autres journées, telle celle du 18 juin sur l’interreligieux, prennent forme. Nous aurons l’occasion de reparler de ses participants très prochainement.

Sans oublier le Comité de suivi qui réunit les différentes entités de la colline pour collaboration et harmonisation de toutes les activités.

Parallèlement, parlons aussi des infrastructures.

 

Tout d’abord, les travaux de restauration de la chapelle vont bon train : ouvriers, techniciens, maçons s’activent tout le jour derrière des palissades, montés sur des échafaudages plus hauts que la chapelle. Mais, avec un peu de curiosité et d’insistance, nous pouvons constater que cela avance. Ce n’est pas fini, certes loin de là, mais cela viendra. Pour préserver les vitrages pendant les travaux, ils ont été bouchés, ce qui donne une lumière très intériorisante dans la chapelle. Au bout de quelques minutes de pénombre, les yeux s’habituent et ainsi nous pouvons chanter les vêpres tous les jours à 17h30. L’eucharistie, tous les dimanches à 11h00. Nous aspirons très profondément de pouvoir célébrer au quotidien, mais il faut encore un peu de patience. Cependant, l’eucharistie est toujours célébrée dans l’oratoire en semaine.

 

Du côté de la création, tout va pour le mieux. L’environnement prend ses couleurs printanières et la main de l’homme, dans le respect de la nature, l’aide à se développer en fauchant selon les normes de la biodiversité. Pour aider le pèlerin et le visiteur, de splendides bancs en béton massif ont été disséminés sur la colline, leur permettant de contempler, d’admirer, de se reposer, etc. Bref, un vrai renouveau ronchampois.

Même si elle ne se déroule pas sur la colline elle-même, la prière se partage entre vous et nous, dans une recherche commune de vie ensemble non seulement dans le respect mais aussi dans le développement des différences en faisant en sorte que chaque fleur humaine soit respectée dans sa diversité.

Les sœurs clarisses de Notre Dame du Haut à Ronchamp vous souhaitent de continuer dans la joie ce temps pascal, et vous disent à dans quinze jours, canonisations de Charles de Foucault, de Marie Rivier et de beaucoup d’autres le 15 mai, obligent. A bientôt donc sur les ondes de RCF.

soeur Brigitte

 


 

ooapin-12

 

ooapin-6

 

ooapin-4

Dimanche 24 avril 2022

 

Bonjour,

De la part des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, tout heureuses de faire partie de ceux qui annoncent au monde entier : Christ est ressuscité, alléluia !

Oui, Christ est ressuscité et nous avons célébré cette bonne nouvelle tout au long de la semaine. Mais auparavant, nous avions participé à la Passion du Seigneur le vendredi saint dans le recueillement et la prière puis nous sommes entrées dans le grand silence du samedi saint. Vivre le samedi saint dans un oratoire qui n’est plus habité par la présence réelle est toujours une expérience forte qui oblige à descendre au plus profond de nous-mêmes, dans la communion aux souffrances du monde mais toujours dans la confiance et l’espérance.

 

Et effectivement, le samedi soir, à la veillée pascale, le feu, la lumière, l’eau ont surgi des ténèbres et nous ont fait renaître à la vie en Christ. Cette veillée pascale s’est déroulée dehors et dans la chapelle, illuminée par une forêt de lumignons et accompagnée du nouvel orgue. Bref, une vraie résurrection pour l’assemblée

 

Jour de Pâques, messe en plein air et en plein vent. Le souffle de l’Esprit était concurrencé par le souffle d’Eole, mais, ne vous inquiétez pas, il n’y a pas eu de combat et c’est l’Esprit Saint qui a rempli l’assemblée de sa présence et de son souffle.

 

Le passage de quelques groupes bien différents a illuminé la semaine pascale. Tout d’abord un petit groupe de réflexion, venu se ressourcer, nous a permis de célébrer l’eucharistie avec Jean-Marie Larue, jeune prêtre du diocèse

 

Puis, quelques jours après, ce fut au tour d’un groupe de confirmands entourés de leurs accompagnateurs de passer une journée sur la colline, toujours en quête de l’Esprit qu’ils devraient recevoir le 4 juin, veille de la Pentecôte.

 

Quelques hôtes bien divers ont posé leur baluchon de pèlerin. Ainsi nous avons partagé la prière avec une pèlerine cycliste, un architecte, un professeur de latin, un violoniste et sa fille. Bref un très beau kaléidoscope du peuple de Dieu. Merci Seigneur.

Sans oublier le lundi de Pâques où le père Legain, du haut de ses 86 ans, nous a transmis de façon assez exceptionnelle son enthousiasme spirituel dans la force de la résurrection.

 

Le printemps étant bien là, la végétation reprend tous ses droits mais il nous faut quand même la domestiquer un peu pour partager l’espace entre elle et nous. Donc vendredi, journée de jardinage et, l’après-midi, pour nous reposer, conseil d’administration de l’Association des Amis de Sainte Colette. Vous voyez nos activités sont variées et n’engendrent pas l’ennui.

 

Nous révisons aussi la communication non violente avec une connaissance de la communauté. C’est une occasion pour nous de comprendre de manière concrète la violence de par le monde et d’essayer de la combattre en commençant par de tous petits gestes entre nous. Par bonheur, l’apprentissage de cette communication non violente se fait de manière ludique, ce qui désamorce beaucoup d’éventuelles tensions.

 

Alors, ensemble, vous et nous, prions le Seigneur d’éclairer les consciences des différents chefs d’état et responsables de pays pour introduire la non-violence dans leur façon de diriger la nation qui leur est confiée. Et que cette prière vienne aussi éclairer tous les électeurs français en ce jour de vote pour la présidence du pays.

 

Les sœurs clarisses de Notre Dame du Haut à Ronchamp vous souhaitent de continuer dans la joie ce temps pascal, et vous disent à la semaine prochaine sur les ondes de RCF.

soeur Brigitte

 


 

DSC06303 2

   Jeudi saint

DSC06287 copie

Dimanche 17 avril 2022

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, qui sont heureuses de vivre avec vous la Résurrection du Seigneur.

Comme tous les ans, à la même époque liturgique, la semaine sainte est une semaine très intense pour la communauté, pour les hôtes, pour les visiteurs de la colline.

Elle a débuté avec la célébration des Rameaux. Cette année, une innovation : la bénédiction des rameaux a eu lieu devant la maison du chapelain, espace de rassemblement qui nous a permis ensuite de partir en procession jusqu’à l’oratoire du monastère, la chapelle Notre-Dame du Haut trop sombre en raison des travaux pour accueillir la liturgie.

Auparavant, en début de matinée, nous sommes allées voter en groupe, remplissant la voiture ou descendant à pied. Bref nous avons accompli au mieux notre devoir de citoyennes.

Parmi les hôtes du monastère, un groupe franciscain venu pour le week-end est reparti revivifié et compte bien renouveler l’expérience à la rentrée de septembre.

Pour nous accompagner dans la célébration des offices de la semaine sainte, quelques hôtes, dont un monsieur très alerte de 90 ans qui rêvait depuis toujours de vivre ces moments très forts dans une communauté monastique. Très présent à tous les offices et nous aidant bien dans les chants. Merci à lui et au Seigneur pour sa présence.

Jeudi saint, nous avons vécu la Cène du Seigneur, toujours dans notre oratoire. Une belle participation des chrétiens de Ronchamp et de plus loin. Le lavement des pieds a été fait par le chapelain, le père Axel Isabey. Puis, pour respecter les normes sanitaires, nous avons inauguré de partager le vin dans les coupes individuelles. Ainsi la communion au corps et au précieux sang a pu se réaliser sans difficulté.

Vendredi saint, chemin de croix dans nos murs et office de la passion en fin d’après-midi.

La veillée pascale, avec le feu pascal devant la chapelle Notre Dame et office de la nuit dans la chapelle, à la lumière des chandelles et des lumignons. Mais je vous en dirai plus la semaine prochaine, enregistrement oblige.

Les pleurs de la Passion nous entraînent dans les pays en guerre, particulièrement en Ukraine et nous associent à toute l’horreur des guerres. Nous supplions le Seigneur d’apporter un peu de réconfort aux blessés et humiliés de ces guerres, et d’installer dans les cœurs de chacun un désir et un sentiment de paix, et une volonté de la mettre en pratique.

Les sœurs clarisses de Notre Dame du Haut à Ronchamp vous souhaitent de fêter dans la joie la résurrection du Seigneur, vous accompagnent tout au long de la semaine pascale, et vous disent à la semaine prochaine sur les ondes de RCF.

soeur Brigitte

 


 

DSC06264

 

DSC06282

Dimanche 10 avril 2022

 

Bonjour,

La semaine écoulée nous a apporté bien des ouvertures appréciées : Passage et rencontre de Mère Dorothée, higoumène de la petite communauté orthodoxe de Godoncourt, accompagnée d’un évêque roumain. Ils étaient heureux de connaître le monastère et Notre-Dame du Haut, que Jean-Jacques Virot leur a fait découvrir. Lundi après-midi, sr Marie Thérèse, sr Marie Claude et sr Brigitte visitaient sr Jean Marie à l’hôpital Minjoz de Besançon. Cette dernière va bien et a rejoint mercredi l’Ehpad Laurent Valzer. Sr Brigitte prenait le train pour Polignny, où se déroulait l’assemblée ordinaire des clarisses de la confédération Ste Agnès de Prague. Les jours suivants ont vu plusieurs groupes d’étudiants en architecture se succéder sur la colline, les uns venus de Hollande, d’autre d’Alsace (lycée Le Corbusier). Ils étaient bien guidés, et nous avons été heureuses de rencontrer à nouveau ces jeunes très intéressés.

La jeune amie chinoise Yiying  Qin que nous avons hébergée, nous faisait ses adieux, car elle a trouvé un studio à Belfort. Mais nous nous reverrons, car elle travaille désormais à la Porterie, pour les réservations d’accueil. Sr Marie-Claire-Denys, quant à elle, suivait à Metz un colloque international sur les commentaires patristiques de l’évangile de Jean, organisé par l’université de Lorraine. Beau programme... et plus prosaïquement, pour les sœurs restées au monastère, l’écoute et la méditation de cet évangile de Jean qui nous percute chaque jour dans la liturgie, à travers les homélies vigoureuses et riches de foi de nos célébrants.

La voiture a troqué ses pneus neige contre ses pneus d’été, mais la météo était plutôt bien maussade ces jours-ci. Espérons un mieux, car nous reprenons ce dimanche le chemin de Notre-Dame du Haut pour les eucharisties, spécialement en ce dimanche des rameaux qui ouvre la semaine sainte. Nous allions, vendredi, répéter les chants pour la vigile pascale, et avons accueilli samedi une fraternité franciscaine de Besançon, désireuse de participer au week-end Foi et Art proposé par Axel Isabey sur la Passion-Résurrection selon Arcabas. Contemplation, méditation, partages, dont nous bénéficions aussi.

C’est également, ce dimanche, le premier tour de l’élection présidentielle en France, moment important, surtout dans le contexte européen et international si troublé par la guerre en Ukraine, tellement proche de nous. Elle cause tant de souffrances et d’inquiétudes ! Quelles que soient nos difficultés, nous sommes  invités de façon pressante à élargir nos esprits et nos cœurs, comme le Christ nous en donne l’exemple. Rendez-vous la semaine prochaine à Pâques !

soeur Marie Claire

 


 

DSC06259

 

DSC06260

 

DSC06261

Dimanche 3 avril 2022

 

Bonjour,

Un avenir à long terme se prépare sous nos yeux : Les travaux d’élargissement de la route qui monte à N-D du Haut avancent, impressionnants. L’espace est resserré pour les automobiles, et demande beaucoup d’attention. Mais on passe, malgré les gros camions et engins de toutes sortes ! Autre chantier impressionnant : l’échafaudage devant la façade sud de la chapelle : il monte maintenant jusqu’au toit, et les ouvriers de l’entreprise Albizzati font notre admiration pour leur dextérité et leur audace d’acrobates. Les travaux de réfection pourront se faire en toute sécurité, mais ce sera sûrement long ! Les visiteurs éprouveront sans doute surprise et déception, car tous les vitrages sont voilés de noir. Nous célébrerons Pâques surtout à la lueur des cierges, et la belle lumière  venue d’en-haut va nous manquer ! Chaque année apporte son lot de surprises et d’épreuves, mais comme ce sera beau... plus tard !

 

Nous sommes vraiment de toutes parts incitées à l’espérance : rien n’est jamais perdu pour Dieu. L’équipe organisatrice de « Musique aux quatre horizons » était encore là dimanche, mais nous avait annoncé, la veille, que le cycle de 8 années de semaines musicales, en été, était bouclé, et que l’association était dissoute. Plusieurs raisons valables à cela, et nous pouvons en être tristes, car ce fut une belle histoire... mais ce qui demeurera, c’est la solide amitié qui existe entre tous, et qui cherchera à se concrétiser autrement.

Périodes de mutation profondes, dont la guerre en Ukraine, si dévastatrice, habite évidemment tous les esprits. Destructions et solidarités s’entremêlent jour après jour, ne pouvant laisser personne indifférent.

 

La mairie de Ronchamp avait organisé mardi 29 mars, une soirée de formation pour apprendre à utiliser un défibrillateur. 3 de nos sœurs y ont participé, et en sont rentrées très heureuses : il est toujours bon de développer des compétences en cas d’urgence ! Quelques problèmes de santé ont atteint plusieurs sœurs ces temps-ci et réclamé davantage d’entraide mutuelle. Un travail d’université occupe l’une, les réservations d’accueil, et les préparations liturgiques en mobilisent d’autres, et nous avons toutes vécu vendredi une belle célébration pénitentielle communautaire, animée par le Père Baertschi. Une assemblée de clarisses se prépare à Poligny pour la semaine prochaine, et ces services bien divers, joints au quotidien, nourrissent notre vie et notre prière.

 

Le printemps pousse fleurs et feuilles, entre soleil et pluie. Un grand magnolia, ayant été coupé par erreur, un autre a été planté et voit éclore ses premiers bourgeons. Puissance de vie qui redonne cœur au sein de tous les bouleversements actuels. « Dans le monde, vous aurez à souffrir, dit Jésus à ses disciples. Mais n’ayez pas peur, je suis vainqueur du monde »... de toutes les forces de mort.

 

Dans cet acte de foi, unies aux futurs baptisés,  à la semaine prochaine !

 

sr Marie Claire


 

DSC06246

 

DSC06248

Dimanche 27 mars 2022

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, qui profitent à plein du printemps avec ses fleurs, ses toutes jeunes feuilles, ses oiseaux, et qui vous invitent à partager ce bonheur par le cœur et la pensée.

 

Dimanche dernier nous avons prié avec l’ensemble de l’Eglise pour les victimes des abus sexuels et autres, lors de la journée mémorielle. Nous avons inclus dans notre prière l’accueil des réfugiés ukrainiens au Foyer Sainte-Anne et à La Roche d’Or. Et nous avons rendu grâce pour tant de solidarité exprimée et réalisée avec beaucoup d’engagement.

 

25 mars, fête de l’annonciation du Seigneur, nous avons répondu à l’appel du pape François et à sa demande spirituelle. Ainsi nous avons célébré la consécration de l’humanité mais spécialement de l’Ukraine et de la Russie, au Cœur immaculé de Marie, en nous rendant à la pyramide, l’un des premiers monuments dédiés à la paix dans le monde. Là, sous le regard de Notre-Dame du Haut, nous avons chanté notre foi, notre espérance et notre communion à tous les efforts de paix qui se réalisent de par le monde, en demandant spécifiquement qu’ils soient contagieux.

 

Cette semaine, nos murs ont accueilli les photographes de la Région Bourgogne Franche-Comté. En effet, le département des archives architecturales du patrimoine religieux recense actuellement tous les monuments religieux du 20e siècle. Et bien sûr, notre monastère hors normes les intéressait beaucoup.

Ils ont pu ainsi rencontrer quelques hôtes dont une jeune chinoise nouvellement arrivée à la Porterie et qui cherche un logement. Cette dernière sera rejointe par trois amis hollandais, très fidèles depuis des années. Puis ce week-end, par l’assemblée générale de Musique aux Quatre Horizons.

En communauté, nous avons commencé tout une réflexion sur la communication non violente, si nécessaire à pratiquer tant pour les groupes qu’individuellement.

 

Puis un souci majeur qui, nous espérons, se résoudra rapidement : Les travaux d’élargissement de la route ont, à deux reprises, coupé le réseau téléphonique. Nous sommes donc en dehors du monde, suspendues entre ciel et terre, en attendant la bonne volonté et la disponibilité des techniciens. Les portables ne sont pratiquement d’aucun secours puisque nous habitons du béton pur et dur et donc les ondes ne passent pas ou très mal. Mais nous avons vécu des choses plus difficiles par le passé et on pourrait dire que c’est un clin d’œil du ciel pour nous conduire au désert !

Ce désert qui peut être vécu de multiples façons, en particulier par une prière silencieuse plus fréquente qu’en temps ordinaire et qui nous conduira, vous et nous, à la résurrection pascale.

 

Les sœurs clarisses de Notre Dame du Haut à Ronchamp vous souhaitent une belle semaine de carême, et vous dit à la semaine prochaine sur les ondes de RCF.

soeur Brigitte

 


 

DSC05295

   Cloches automnales mais nous les avons entendues ce printemps !

DSC06245

   Dans notre oratoire, avec cette icône de Marie,

nous lui confions l'Ukraine et la Russie

 

Dimanche 20 mars 2022

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, toujours bien contentes de vous retrouver et de vous partager un peu de leur vie.

Ce fut une semaine dont la prière fut axée principalement sur la guerre, sur les victimes civiles, militaires, sur les souffrances impossibles à accepter. Mais aussi une prière de remerciements pour tous les beaux, très beaux gestes de solidarité de la part des citoyens lambdas. Les politiciens font sans doute ce qu’ils doivent faire, mais les populations en font beaucoup plus, elles s’impliquent et se serrent la ceinture pour accueillir, nourrir, réconforter comme elles le peuvent. C’est l’une des leçons à retenir de cette horrible expérience : l’humanité est encore capable d’être humaine. Tout n’est donc pas perdu, loin de là et cela nous ouvre le chemin de l’espérance pascale.

Espérance que nous pouvons traduire en concret avec la préparation de la Journée de la Paix du mois de septembre. Les professeurs ont pris conscience de l’urgence de former les jeunes à la paix. Ainsi l’école de Ronchamp prépare cette journée, avec des catéchistes, deux sœurs, et d’autres. très activement. Une pré journée y sera consacrée au mois de mai, car le mois de septembre, c’est loin pour des enfants.

 

Au quotidien, nous continuons avec joie notre contemplation de la nature qui renaît : les pervenches ont rejoint les crocus ; les arbres n’ont pas encore de bourgeon mais les genets commencent à verdir avant de jaunir, et tout cela sur le fond musical des oiseaux. Là aussi, un motif d’espérance nous est offert, et, de surcroît, sans que nous n’ayons rien à faire.

 

Quelques hôtes ont passé un temps de resourcement et de prière. De belles rencontres entre eux se réalisent et ils s’évangélisent mutuellement. Comme quoi le Seigneur est toujours bien présent et fait bien les choses. Merci.

Notre ami Guy Malivernay, expert en chorale et chant, continue à venir nous aider pour le chant liturgique. Nous lui en sommes profondément reconnaissantes car ce n’est pas simple avec nous, une communauté de neuf sœurs avec neuf caractères bien trempés.

Est passé aussi sur la colline un groupe de 80 jeunes espagnols étudiants en architecture. Les conversations se sont déroulées en espagnol, anglais et français. Bref bien à l’image de l’Europe d’aujourd’hui. Les accompagnateurs voudraient revenir l’an prochain avec un autre groupe. Ainsi, il nous semble qu’à nouveau les gens commencent à avoir des projets à plus long terme que le lendemain. C’est un nouveau motif d’espérance.

 

Pour célébrer cette espérance, les cloches de la chapelle sonnent à nouveau au rythme de trois fois par jour, en attendant que les travaux de rénovation de la chapelle commencent. Mais là, il nous faut vraiment vivre d’espoir et de patience.

 

Fortes de cette espérance, nous vous invitons à vous joindre à nous dans notre prière, une prière de carême, c’est-à-dire une prière aux mains nues, épurée de toute demande autocentrée, une prière où l’espace pour le Seigneur et les autres s’agrandit de jour en jour. Merci d’être et de rester avec nous.

Les sœurs clarisses de Notre Dame du Haut à Ronchamp vous souhaitent une belle semaine de carême, sans oublier la fête de l’Annonciation vendredi prochain, et vous dit à la semaine prochaine sur les ondes de RCF.

soeur Brigitte


 

BV6A7308 2

 

   Fête de sainte Colette

 

BV6A7316 2 2

 

DSC06241

   Icône ad hoc pour soutenir notre prière pour l'Ukraine et la Russie

Dimanche 13 mars 2022

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, qui sont heureuses de vous inviter à écouter les oiseaux chanter le matin à 6h00. C’est une vraie merveille !

Cette splendeur est une bonne introduction pour vous parler de la fête de sainte Colette. Car elle aussi fut belle et pleine d’amitié. La veille au soir, nous avons eu une veillée de prière sur le thème de « espérant contre toute espérance ». Une veillée très intériorisante qui nous a vraiment plongées dans la louange et l’action de grâce. Le lendemain, l’eucharistie fut présidée par le père Axel Isabey, entouré de trois confrères prêtres. L’assemblée, composée de nos amis d’hier et d’aujourd’hui, fut heureuse, à l’issue de la célébration, de partager le verre de l’amitié, juste à l’extérieur de l’oratoire, dans le jardin de saint Joseph. Ainsi pas de contamination possible, grâce aussi à de petites assiettes individuelles préparées à l’avance. Donc pas de plongées intempestives dans des plats communs. Cela nous a donné aussi l’avantage d’un espace permettant de s’égayer un peu. Expérience à renouveler si le temps le permet.

 

Puisque nous parlons de sainte Colette, une de nos amies, de retour de Sokodé où pendant deux ans, elle s’est occupée avec son mari de la maternité en tant que coopérants catholiques, nous a fait deux demandes : La première est de continuer notre soutien de cette maternité par notre prière à sainte Colette (chargée de la protection des futures mamans et des jeunes enfants). L’autre est plus étonnante : un de leurs amis prêtre missionnaire à Taïwan recherche une statue de sainte Colette et tous objets pouvant s’y rapporter afin de permettre aux futures mamans de là-bas de confier leurs enfants et elles-mêmes à sainte Colette. Belle initiative à laquelle nous essayons de répondre au mieux.

 

Comme tous les ans, la fête de sainte Colette est venue quelque peu perturber les débuts de carême. Mais, ça y est, nous y sommes bien entrées avec le premier dimanche et les tentations de Jésus au désert. Aujourd’hui, c’est la Transfiguration qui nous est offerte comme lieu de méditation et de rencontre avec Jésus. Merci à la congrégation pour la Liturgie de nous proposer tous les ans de si beaux textes.

Du côté de l’accueil, quelques retraitants individuels, sans oublier deux cyclistes traversant la France, ceci en attendant les hôtes de la session Bible et Sophrologie qui se déroule en ce moment.

Matériellement, quelques soucis : le portail est resté en panne plusieurs semaines, a été réparé et a tenu… deux heures. Qui dit mieux ? Maintenant, il semble qu’il soit vraiment réparé.

 

La route en montant vers Notre-Dame, a été prise d’assaut par des techniciens et ouvriers du BTP pour son élargissement. Ce sont de vrais pros très aimables et gentils : ils n’hésitent pas à ranger leurs énormes machines sur le côté lorsque des voitures montent ou descendent et permettre ainsi d’arriver à destination en toute sécurité. Et tout ceci avec le sourire. A nouveau, qui dit mieux ?

 

Tous ces beaux gestes d’amitié et de solidarité sont également d’actualité en Ukraine. Tous les jours nous voyons les destructions, et tous les jours nous voyons des gens de partout se mobiliser. Oui, continuons à nous mobiliser par la prière et supplions Saint Michel Archange, patron de l’Ukraine, et la Vierge Marie, de venir en aide aux réfugiés, aux belligérants de tous bords pour que la paix soit, elle aussi, d’actualité.

Les sœurs clarisses de Notre Dame du Haut à Ronchamp vous souhaitent une belle semaine de carême, et vous dit à la semaine prochaine sur les ondes de RCF.

soeur Brigitte

 


 

DSC06240

 

DSC06239

 

DSC06238

Dimanche 6 mars 2022

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, baignée du printemps qui renaît et nous fait admirer les premiers crocus, primevères et autres perce-neiges. De plus, le lever du soleil nous accueille tous les matins, doucement mais il est tous les jours un peu plus haut. Idem le soir. Bref, c’est vraiment beau ! Merci Seigneur.

Cette semaine, nous avons vécu des moments très intenses d’amitié et d’intériorité.

Tout d’abord nous avons entouré François Blanc, notre ami architecte des bâtiments de France, sa famille et ses amis au cours d’une liturgie pleine d’espérance et de fleurs, pour le conduire sur le chemin que lui a préparé le Seigneur.

Puis nous avons plongé très rapidement dans ce temps de carême par la célébration du mercredi des Cendres. Une célébration qui tenait compte des mesures sanitaires, encore en cours. Les cendres ont donc été remises à chacun des membres de l’assemblée, au creux d’une petite écorce. Ainsi à chacun de se signer avec. Distanciation et Liturgie sont donc tout à fait compatibles grâce à la créativité de certains.

Cette semaine, nous l’avons aussi vécue au rythme de l’espérance. En effet, la session Foi et Art, emmenée par le père Axel Isabey, s’est déroulée sur le thème de « Espérant contre toute espérance ». Elle était entièrement basée sur la méditation de l’évangile, la contemplation de tableaux et la réception par le cœur de films. Des moments d’intériorité qui rejoignaient aussi toute la communauté.

D’autres rencontres se profilent à l’horizon : Comité de suivi, équipe pastorale (pour préparer le Triduum pascal), groupe inter-religieux. Des temps de communion avec les uns et les autres qui nous fortifient dans notre mission et notre vocation de prière.

Quant à la fête de sainte Colette, nous vous en donnerons des échos la semaine prochaine car elle se situe entre le moment d’enregistrement de cette petite chronique et le moment où vous l’entendez. Donc histoire à suivre.

De manière beaucoup plus terre à terre, nous avons subi une grosse panne informatique. En soi, cela ne paraît pas grand-chose : être coupé d’internet est une chose, mais cela a interrompu aussi les téléphones. Bref, de vrais moments de désert, parfaits pour entrer en carême, beaucoup moins parfaits pour le travail. Expérience de la dépendance que nous avons de l’informatique : impossible de faire les comptes, de recevoir ou d’envoyer du courrier, d’être à l’écoute des événements dramatiques d’Ukraine et d’ailleurs. Donc Grand Silence. Mais la technique peut aussi être réparée, et c’est bien tant mieux.

L’Ukraine a pris une place prioritaire dans notre prière. Ensemble supplions le Seigneur et la Vierge Marie d’instiller des désirs de paix aux. belligérants. Et que ces désirs se concrétisent sur le terrain. Nos demandes sont tout à fait recevables auprès du Seigneur car, avec lui, il n’y a pas de table de négociation. Il donne tout, gratuitement, sans échange, tout son amour jusqu’à lui-même. Alors, n’hésitons pas à demander.

Les sœurs clarisses de Notre Dame du Haut à Ronchamp vous souhaitent une bonne semaine et une belle entrée en carême, et vous dit à la semaine prochaine sur les ondes de RCF.

soeur Brigitte


 

DSC06229

 

DSC06230

    Masako

DSC06231

   Groupe Foi et Art

Dimanche 27 février 2022

 

Bonjour,

Le printemps approche, les oiseaux chantent dès le grand matin, les crocus percent le sol et s’épanouissent au timide soleil, entre deux averses. Nous avons eu la joie d’accueillir pour quelques jours une amie japonaise de très longue date, qui réside à Lyon. Joie d’échanger des souvenirs communs, mais aussi découvrir mutuellement du nouveau : pour elle, notre monastère de Ronchamp, et chez Masako  la passion toujours renouvelée pour la recherche spirituelle. Il est beau d’éprouver cette fidélité !

Mercredi soir, nous avons eu la tristesse d’apprendre la mort à Besançon d’un grand ami : François Blanc. Il avait été le responsable des monuments historiques pour la Haute Saône, et à ce titre, nous a toujours beaucoup soutenues et aidées dans le processus de construction, si mouvementé, du Monastère et de la Porterie. Il avait attendu, pour prendre sa retraite, que tout soit achevé, et avait eu ce mot très juste : c’est une histoire de foi ! Il s’était ensuite porté volontaire pour faire partie de l’équipe qui accompagnait les jeunes musiciens de « Musique aux quatre horizons ». Belle disponibilité pour assurer les déplacements, et belle amitié gratuite , partagée par son épouse Véronique. C’est à notre tour de le porter maintenant au Seigneur dans la prière. Rien n’est jamais perdu pour Dieu !

 

Vendredi, l’eucharistie était concélébrée avec un prêtre arrivant du lieu de naissance de Le Corbusier, et qui désirait connaître la chapelle Notre-Dame du Haut. Nous venons d’apprendre que le feu vert était donné pour que commencent en mars les travaux de rénovation tant attendus. Cela sera long, mais il est permis d’espérer qu’elle retrouve ainsi toute sa beauté.

 

« Espérer contre toute espérance », c’est bien le thème développé durant ce week-end par le père Axel Isabey dans le cadre des sessions Foi et Art, pour un groupe d’une dizaine de participants, et pour nous aussi, qui apprécions... Beau prélude à l’entrée en Carême le 2 mars, et à la fête de sainte Colette les 4 (veillée de prière) et 5 (eucharistie concélébrée à 11h) qui actualisera ce même thème, tellement important aujourd’hui.

Le drame que vit l’Ukraine en ce moment nous habite tout  particulièrement, comme aussi le sort des nombreuses populations qui se trouvent sous le joug de régimes dictatoriaux, et qui souffrent de multiples manières.

Que Dieu soutienne tous les efforts de justice et de paix qui, malgré tout, se manifestent aussi. Dans ce but, le pape François nous incite à faire spécialement du mercredi des cendres une journée de jeûne et de prière.

Dans cette communion,  à la semaine prochaine !

sr Marie Claire

 


 

 

Dimanche 20 février 2022

 

Bonjour,

Vendredi 11 février, nous avons vécu un moment très amical à la Porterie pour répondre à l’invitation de Cécile, qui désirait faire ses adieux. Après 4 ans de présence, elle quitte Ronchamp pour Baccarat. Autre travail, autre milieu, nouvelle expérience de vie qu’il faut parfois oser, malgré certaines craintes !  De nouveaux visages apparaissent aussi !

Les liturgies de dimanche dernier nous orientaient sur des chemins de bonheur évangélique, et bien sûr, nous essayons de les suivre dans notre quotidien plus ou moins élargi, comme aussi à travers toutes les nouvelles du monde et de l’Église qui nous arrivent par les journaux, revues, informations diverses... et il y a vraiment de quoi nourrir notre prière !

Lundi 14, nous fêtions les saints Cyrille et Méthode, grandes figures de l’Église du 9° siècle, initiateurs de son inculturation dans les pays slaves, et déclarés par le pape Jean-Paul II co-patrons de l’Europe avec St Benoît. Mission toujours actuelle pour que le peuple de Dieu respire de ses deux poumons : oriental et occidental. L’Europe a aussi bien besoin de leur intercession pour la paix, en cette période de grandes tensions politiques et militaires. C’était aussi la St Valentin, fête plus populaire, et les couples ont été, eux aussi, bien présents à notre prière.

Ce même lundi, sr Maggy revenait de Belgique où, avec ses frères, elle a pu entourer son papa qui recevait le sacrement des malades à l’hôpital, où il est encore. Sr Brigitte partait à Marseille pour accompagner la communauté des clarisses dans ses élections, puis à Romans (Drôme), autre monastère de notre fédération.

Les sœurs restées au bercail ont vaqué à leurs occupations diverses, qui ne manquent jamais, de la cuisine à la théologie, assumé des rendez-vous et courses nécessaires : le traiteur pour notre hôtellerie est parti en famille pour quelques semaines... au Mexique, et nous devons trouver de quoi nourrir nos hôtes. Ils n’étaient  pas nombreux ces jours-ci : une ancienne connaissance de Besançon, maintenant parisienne, et une jeune fille qui est en prépa  à Besançon également. Mais d’autres sont arrivés en fin de semaine. Tous recherchent silence, calme, vie intérieure ou liturgique. La saison s’y prête vraiment, en son dépouillement.

Nous avons eu quelques échos, enthousiastes,  de la retraite des prêtres à la Pierre qui Vire, par le Père Florent Belin qui célèbre l’eucharistie avec nous le jeudi matin. Nous nous préparons à la fête de Ste Colette le samedi 5 mars. Le thème retenu cette année sera : « Espérer contre toute espérance », en lien avec la session Art et Foi qui se tiendra au monastère du 26 février au 2 mars. Ce sera alors l’ouverture du Carême, période privilégiée de « retournement » vers le Seigneur. En communion avec tous les baptisés, actuels et futurs, nous vous disons : A la semaine prochaine !

sr Marie Claire

 


 

DSC05548

Dimanche 13 février 2022

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, toujours aussi heureuse de vous retrouver sur les ondes de RCF.

La première grande nouvelle de la semaine est le rétablissement de l’électricité de la chapelle. Oh, pas complètement certes, mais enfin Notre-Dame est à nouveau éclairée le matin et le soir, phare spirituel qui illumine la nuit des habitants de Ronchamp et de plus loin. Tout n’est pas rétabli mais c’est un début qui nous donne l’espoir que la suite des travaux est en perspective. Merci au Seigneur et à tous ceux qui ont œuvré pour le retour de l’éclairage.

Malheureusement, l’intérieur est toujours plongé dans la pénombre et les visiteurs et pèlerins doivent se contenter de la lumière du jour. Cela peut être considéré comme un retour aux sources qui permet d’apprécier le jeu de lumière voulu par Le Corbusier. Alors, tout est bien.

Nous avons franchi la première moitié de l’hiver et cela se ressent. Les visiteurs commencent à revenir grâce aux jours un peu plus longs, même si la pluie, le vent et le froid sont toujours d’actualité. La vie n’est pas loin sur la colline, parfois nous entendons déjà quelques oiseaux mais c’est rare. Par contre les levers et couchers de soleil nous coupent le souffle par leur beauté rougeoyante. L’horizon s’enflamme tous les soirs et c’est d’autant plus beau que c’est un tableau naturel et non dangereux.

Cette beauté, nous sommes heureuses de pouvoir la partager avec quelques hôtes : certains pour se ressourcer spirituellement, d’autre pour confier au Seigneur et à Notre-Dame un enfant à naître.

Parmi ces visiteurs, nous avons revu avec joie une jeune femme chinoise, étudiante à Besançon qui avait planté ses cartables chez nous. Elle est venue à l’occasion du festival de films asiatiques qui se déroulait à Vesoul. Cette fidélité en amitié nous touche beaucoup.

D’autres rencontres ont émaillé notre vie quotidienne : l’enquêtrice du recensement, les chargées culturelles de la région Bourgogne Franche-Comté pour l’établissement d’un inventaire du patrimoine religieux de la région, quelques amis proches nous partageant les fruits de leur jardin, etc. Merci à tous pour leur affabilité et leur générosité.

Du côté des sœurs, sœur Marie-Laetitia a reçu sa famille à l’occasion de son anniversaire. Joyeuse fête familiale. Tristement, sœur Maggy a dû partir précipitamment en Belgique pour revoir son papa avant qu’il ne rejoigne le Seigneur et son épouse. Toutes ces joies et tristesses nous plongent, à l’instar de tout un chacun, dans la vie du monde et nous pouvons vous assurer de notre communion et de notre solidarité à votre bonheur et vos tribulations quotidiennes.

Plus largement, nous présentons au Seigneur la vie du monde avec ses situations d’extrême souffrance dans les pays en guerre, les migrations, les victimes de violence, et surtout, nous supplions la Vierge Marie, en ce temps anniversaire de ses apparitions à Lourdes, d’insuffler dans le cœur de chacun l’humilité et la foi qui l’habitaient.

Les sœurs clarisses de Notre Dame du Haut à Ronchamp souhaitent à tous de bonnes vacances, si vous faites partie de ces chanceux, et nous vous disons à bientôt sur les ondes de RCF.

soeur Brigitte

 


 

DSC06226

Dimanche 6 février 2022

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, heureuse de vous retrouver comme toutes les semaines sur les ondes de RCF.

Sur la colline, c’est toujours un peu la saison de l’hibernation. Le temps très maussade et notre ami Corona ne facilitent guère la montée des pèlerins ou des visiteurs. Pour arranger les affaires, l’électricité de la chapelle est en panne, mais cela ne devrait pas durer. D’abord un secours provisoire va être mis en place puis des travaux plus sérieux de rénovation suivront.

C’est donc dans l’obscurité que nous avons démonté, le 2 février, la crèche. Cela ne nous a pas empêchées de célébrer la présentation du Seigneur avec force bougies, mais dans l’oratoire. Des cierges qui nous avaient été donnés par la communauté des clarisses d’Haubourdin, de taille respectable et qui ont ainsi pu louer le Seigneur toute la journée, un vrai buisson ardent. Dommage que les pèlerins et visiteurs se fassent si peu nombreux pour en bénéficier.

Cependant, il y en a quand même quelques-uns qui viennent présenter leur cœur au Seigneur depuis notre accueil. Ils repartent en laissant des mots de reconnaissance et surtout en nous disant combien le silence, la paix, la solitude leur ont permis d’entendre la parole de Dieu et de la faire résonner de manière renouvelée au fond d’eux-mêmes.

Du côté de la communauté, nous avons repris nos rencontres hebdomadaires, mises en sommeil en raison des fêtes de fin d’année, des vacances, etc. Ainsi nous avons décidé ensemble de répondre favorablement aux sœurs de Saint-Augustin de Saint Maurice en Suisse pour une collaboration dans l’édition d’un calendrier pour l’année 2023. Nous nous sommes également projetées vers sainte Colette qui, cette année aura lieu le samedi 5 mars, je redis : le samedi 5 mars, pour nous permettre de célébrer le premier dimanche de carême correctement. Retenez donc bien cette date.

Visio conférences variées nous permettent de continuer à échanger, à étudier, à garder le contact avec les uns et les autres. Mais le présentiel reprend doucement ses droits avec l’intervention de sœur Maggy (en remplacement du frère franciscain Nicolas Morin, empêché), intervention à Jussey sur : écologie intégrale, un art de vivre, ce samedi 5 février.

Dans le courant de la semaine, sœur Brigitte a fait un aller-retour dans la journée à Romans pour célébrer les obsèques d’une sœur qui venait de consacrer 76 ans de sa vie au Seigneur et qui s’en est allée paisiblement à 94 ans. Peu ont la chance d’en dire autant. Merci Seigneur pour elle.

Voilà une actualité hivernale peu fournie, qui nous amène à une prière plus intense. Puisque c’était la semaine de la vie consacrée, soyons ensemble des veilleurs et des appelants, pour répondre à l’appel du Seigneur : « Avance au large » et ne manquons pas d’audace pour vivre de façon contagieuse le bonheur de recevoir chaque jour la vie du Seigneur et de la partager avec enthousiasme.

Pour les vacances scolaires, les sœurs clarisses de Notre Dame du Haut à Ronchamp souhaitent à tous les enfants, collégiens, lycéens et étudiants de bonnes vacances et leur disent ainsi qu’à leur famille à bientôt sur les ondes de RCF.

soeur Brigitte

 


 

DSC06214

 

DSC06215

Dimanche 31 janvier 2022

 

Bonjour,

Le mois de janvier semble s’éterniser, avec son grand calme environnant, ses matins brumeux, aux beaux arbres givrés d’où parfois s’élance un soleil rouge, puis resplendissant, ses soirs où l’on constate que peu à peu le jour gagne sur la nuit. Notre-Dame du Haut est presque déserte, dans l’attente de travaux qui se font toujours attendre, du travail silencieux à l’intérieur du monastère, des temps de prière réguliers, qui embrassent la vie de Dieu,  de l’Église, du monde, en ses phases tour à tour sombres et lumineuses...

La semaine de prière pour l’unité chrétienne s’est achevée, mais se poursuit maintenant, surtout pour sr Marie-Claire-Denys, par la reprise de contact et la correspondance avec le théologien pentecôtiste Amos Yong. Celui-ci a été invité, dans le cadre d’Istina,  à animer prochainement un séminaire à Paris.

Beau domaine de dialogue œcuménique !

 

Plus modestement, voici qu’ont débuté au monastère les réunions prévues, qui permettent de jeter un regard commun sur les évènements passés, présents et futurs :

Vendredi matin, c’était le comité de suivi et de coordination entre les divers partenaires de la colline, qui ont toujours beaucoup de questions à mettre en commun. Vendredi après-)midi, c’était au tour de l’équipe pastorale de la chapelle de faire des projets autour du chapelain, présent jusqu’au 31, avant de rejoindre son pôste d’aumônier à l’hôpital Minjoz. Samedi 29 se préparait une journée pour la paix, qui se tiendra le 21 septembre, à l’initiative de l’UNESCO, et l’après-midi, la réunion du petit groupe interreligieux qui devait avancer dans ses projets pour le samedi 18 juin. Les traditions bouddhistes, musulmanes, juives, chrétiennes, y trouveront place, sous l’angle de nos chemins spirituels, dans l’immobilité et le mouvement : méditation – gestes – danses... Cela demande beaucoup de contacts, dans la mesure du possible, en tenant compte des normes sanitaires toujours en évolution.

 

Et ce dimanche, un certain nombre de paroissiens de Ronchamp ont préparé la liturgie et se joignent à nous pour l’eucharistie, comme chaque 5° dimanche du mois. Tradition appréciée.

 

Comme vous sans doute, nous suivons avec inquiétude toutes les zones de conflit qui se développent dans le monde, implorant de Dieu la sagesse pour ces dirigeants, responsables de leurs populations si éprouvées, et de la paix du monde. Chacun peut y apporter sa petite part.

A la semaine prochaine !

soeur Marie Claire

 


 

DSC06192

   La mer chez nous plus ensoleillée qu'à Marseille

Dimanche 23 janvier 2022

 

Bonjour,

 

Un petit écho de la semaine écoulée sur la colline de Notre-Dame du Haut :

Dimanche soir, 16 janvier, Sr Marie Thérèse nous revenait d’Angleterre, ayant revu sa famille et passé avec succès tous les contrôles et tests nécessaires pour assurer qu’elle n’avait pas attrapé la COVID. Elle pouvait donc reprendre sans danger la vie commune !

C’était au tour de sr Brigitte de reprendre mardi le TGV pour visiter les clarisses de Marseille. Autre climat ? En fait, elle a eu très froid (les maisons du sud étant peu chauffées, contrairement à notre monastère)... Ici, bon climat hivernal, sec et froid, avec l’apparition de la neige jeudi. Beaucoup de brouillard, mais parfois des ciels au clair de lune magnifique !

Les visiteurs de la colline sont vraiment rares en ce moment. Cependant, nous bénéficions presque chaque jour de la présence de prêtres amis qui viennent célébrer l’eucharistie en notre oratoire. Le calme ambiant fait le bonheur de quelques retraitants qui recherchent silence, solitude et air pur, prière avec nous...

Nous avons débuté le 18 la semaine de prière pour l’unité des chrétiens, à partir du projet œcuménique préparé par les chrétiens du Moyen-Orient. Cela colore toutes nos liturgies. Nous avions pris contact avec une petite communauté de moniales orthodoxes situées non loin de Ronchamp, et nous devions nous rencontrer ce samedi pour passer la journée et prier ensemble. Nous nous en réjouissions, mais un cas de COVID chez elles est venu tout annuler. Espérons que c’est partie remise ! Par contre, nous avons reçu un message fraternel d’une paroisse protestante d’Alsace, accueillie au monastère durant l’année 2021. Cela nous a touchées, et nous continuons d’échanger des nouvelles de part et d’autre.

Nous avons aussi reçu pour quelques jours deux amies nancéennes de sr Marie Laetitia, venues préparer avec elle un week-end Bible et Sophrologie, qui se tiendra ici du 11 au 13 mars. Entre temps, bien des choses se seront passées, et nous ne manquons pas de travaux discrets, mais essentiels à la vie communautaire, diocésaine, ecclésiale, franciscaine. La semaine prochaine sera riche en réunions de toutes sortes. Il faut s’y préparer.

Le 2 février sera vite là aussi : Fête de la présentation de Jésus au Temple, fête de la vie consacrée, fin du cycle de Noël, insertion profonde dans le temps dit « ordinaire », temps de l’Église au sein du monde. Nous en suivons les évolutions avec passion : elles mettent en jeu tant de vies, entre souffrances et espérances !

Que le Seigneur nous donne à tous et toutes courage et persévérance, pour le bien de notre « maison commune ». A la semaine prochaine !

soeur Marie-Claire

 


 

DSC06201

 

IMG_3406 copie

 

DSC06210

Dimanche 16 janvier 2022

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, en pleine forme après une semaine de vacances, et prête à reprendre le rythme quotidien, le temps ordinaire comme on dit en liturgie.

Que veut dire le mot « vacances » pour des sœurs clarisses ? Sûrement pas la même chose que pour chacun d’entre vous.

 

Nous commençons par établir un programme, des propositions communautaires, puis chacune décide de ce à quoi elle va participer. Le rythme des offices de prière est respecté, sauf celui du soir, complies, qui est dit le plus tôt possible après le repas. Ainsi chacune se trouve devant un grand espace de temps où elle fait ce qui lui plaît : lire, prier, dormir, regarder un DVD, etc.

 

La semaine a donc commencé dimanche dernier par une rencontre avec le père Eric Poinsot, vicaire général, venu célébrer l’Eucharistie, déjeuner avec nous et nous donner des nouvelles de la vie du diocèse.  Ces rencontres sont pour nous d’une extrême importance car elles expriment, par l’amitié, notre appartenance à l’Eglise diocésaine.

 

Puis, lundi trois sœurs sont parties en promenade, visiter les Mille Etangs. Une grande randonnée à travers étangs, ruisseaux, forêts, tout ceci bien mouillé car l’eau règne en abondance dans ces lieux. Elles sont revenues avec encore sur le visage le reflet des nuages, du soleil, des grands arbres qui laissent passer des rais de lumière et, aux pieds, de la boue. Mais peu importe, tellement il y avait de bonheur dans leur cœur.

Malheureusement, pour certaines, les vacances ne sont pas tout à fait des vacances car des colloques en ligne ont dû être suivis pour garder le rythme universitaire. Mais, là aussi, peu importe, tout est grâce !

 

Dans notre cœur et notre prière, nous n’oublions pas sœur Jean-Marie : deux sœurs sont allées la visiter à Laurent Valzer. Elle porte le mieux possible ses 93 ans et interroge beaucoup sur la santé des sœurs. Nous avons pu constater qu’elle était toujours la bien-aimée de certains prêtres du diocèse car, lors de la visite, un de ces amis prêtres est passé lui apporter une part de gâteau. Quelle délicatesse ! Par ailleurs, une de très fidèles amies passe toutes les semaines quelques temps auprès d’elle. N’hésitez donc pas à aller la voir si vous en avez le loisir.

 

Dans le cours de nos vacances, il y a eu aussi une visite dans une petite communauté de quatre moines bouddhistes dans les Vosges. Des moines connus lors de la journée inter religieuse et l’anniversaire des dix ans de la communauté sur la colline. Trois sœurs ont donc passé la journée avec eux et se sont familiarisées avec l’art de vivre bouddhiste, manière de renforcer des liens dans le dialogue et l’amitié.

 

Quelques soirées documentaire ou film ont aussi émaillé ces vacances. Bref, un temps de liberté pour chacune, de remise en forme par des ballades plus ou moins longues, de repas pris dans la joie avec une alimentation sortant de l’ordinaire. Et maintenant, qu’allons-nous faire ? Rien de particulier sinon reprendre aussi avec joie le rythme ordinaire.

Ce temps ordinaire nous invite à élargir l’espace de notre tente, l’espace de notre prière. Au cœur de nos vacances, nous avons suivi avec attention des pourparlers de paix qui se déroulent entre les grandes puissances de ce monde pour permettre à l’Ukraine d’être une Ukraine indépendante. Ensemble, supplions le Prince de la Paix qui vient de s’incarner parmi nous d’installer paix et dialogue dans le cœur de tous ces dirigeants.

En ce début d’année ordinaire, les sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp vous souhaitent une bonne semaine et vous disent à bientôt sur les ondes de RCF.

soeur Brigitte

 


 

 

DSC06196

   Pas de photo d'étoile juste le soleil

Dimanche 9 janvier 2022

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, en pleine forme pour démarrer une année qui sera… ce qu’elle sera car rien ne dépend de nous et tout dépend du Seigneur… et de l’humanité dans son ensemble.

Nous avons terminé l’année avec une belle veillée de prière en communion avec la communauté de Taizé qui offrait un pèlerinage en ligne. Un pèlerinage de confiance sous la houlette du Saint Esprit.

 

Dès le 2 janvier, ce fut l’Epiphanie avec l’Eucharistie concélébrée par les pères Axel et Thierry, et une homélie sur l’or, l’encens et la myrrhe actualisés aujourd’hui. Bref, de quoi nous mettre en forme pour offrir et accueillir. Et, effectivement, le soir de l’Epiphanie, nous avons accueilli le Chat. Un personnage belge, compagnon blanc du dessinateur Geluck. Ce chat nous a mimé avec beaucoup d’humour une rétrospective de l’année écoulée. Il était accompagné de deux petits chatons qui faisaient leurs débuts sur scène. L’un d’eux nous a lu un conte très émouvant sur l’origine de l’arc-en-ciel et l’autre chantait sous la pluie en dansant. Le tout étant accompagné de la fameuse galette des rois : 2 fèves et donc 2 reines. En résumé une belle journée très ensoleillée, une soirée de détente, achevée par le chant des complies. Qui dit mieux ?

 

Comme, liturgiquement parlant, nous sommes toujours dans le temps de Noël, nous avons repris le cours de la vie avec cependant quelques petites entorses à l’habituel et au silence qui s’exprime parfois en pointillé ; et maintenant nous préparons nos vacances. Oui, nous partons en vacances tout en restant sur place : c’est le privilège paradoxal des clarisses. Du 9 au 16 janvier, nous vivrons un rythme vacancier et plusieurs activités extra clariennes seront mises en œuvre.

 

Mais déjà sœur Marie-Thérèse a anticipé ce temps de vacances en partant en Grande Bretagne visiter son papa : inutile de vous dire combien les directives françaises et britanniques contre le covid l’ont angoissée. Jusqu’à la dernière seconde, l’expectative du résultat du test antigénique l’a mise en état de stress incommensurable. Le résultat étant négatif, elle est partie un matin à 5h00 prendre le train. Nous savons qu’elle est bien arrivée sans encombre. Donc tout va bien.

 

Pas encore le temps ordinaire, mais nous avons pourtant repris un rythme de répétition de chant avec Monsieur Malivernay qui nous fait travailler intensément. Le chant est un domaine très sensible dont il faut prendre soin avec beaucoup de tact et de patience, ce que nous essayons de faire.

 

Un matin de cette semaine, nous avons vu revenir à l’Eucharistie Sophie de Dinechin et ses enfants, partis en coopération au Togo pendant deux ans. Des enfants tout bronzés et vivant encore à l’africaine : ainsi les chaussures fermées, les bonnets et les anoraks sont difficiles à porter, mais cela viendra. Ils redécouvrent ou plutôt découvrent la vie à la française car ils n’en ont aucun souvenir. Sophie disait combien c’était enthousiasmant de vivre avec eux ces découvertes.

Leurs deux années données totalement aux frères africains nous portent et nous invitent à donner notre temps nous aussi. Pas de la même manière, mais élargissons l’espace de notre tente prière aux dimensions universelles pour que l’amitié entre les peuples, dans les familles, etc. soit fondation pour la société à bâtir pendant l’année 2022.

 

Voilà la petite chronique de début d’année des sœurs clarisses de Notre Dame du Haut à Ronchamp qui vous souhaitent une belle fête du baptême du Seigneur et vous dit à la semaine prochaine sur les ondes de RCF.

soeur Brigitte

 


 

ooapin-2

   Crèche d ela chapelle

 

Dimanche 2 janvier 2022

 

Bonjour,

De la part de la communauté des sœurs clarisses de Notre-Dame du Haut à Ronchamp, tout heureuses d’être fidèles au rendez-vous des ondes pour vous souhaiter une belle, bonne, joyeuse et sainte année 2022. Que le Seigneur bénisse et comble de sa grâce chacun des auditeurs chaque jour de cette année, voilà nos vœux pour vous.

Notre Noël fut un Noël à l’image de la crèche qui est dans la chapelle Notre-Dame : c’est-à-dire beau, très beau, empreint d’intériorité et de simplicité. La veillée et la messe de la nuit ont eu lieu dans notre oratoire, panne d’électricité de la chapelle oblige. Nous avons eu un peu plus chaud, merci Seigneur. Et la voute de l’oratoire peut faire penser à une grotte ; nous étions donc presque comme à Bethléem.

A l’issue de la célébration, un verre chaud de l’amitié fut servi et nous avons pu ainsi continuer notre louange dans une atmosphère de fraternité et de joie.

Pendant ce temps le télescope James Webb réussissait à s’arracher du sol de Guyane pour explorer l’univers, les Galaxies et même plus loin. Admiration devant l’intelligence humaine, et surtout émerveillement devant cette existence inconnue qui ne peut être nommée par des mots humains. Mais aussi contraste entre cette immensité et l’humilité de Dieu qui se fait homme, tout petit enfant, et pourtant un petit enfant que l’univers ne peut contenir. Vertige mystique s’il en faut.

Le lendemain, la messe du matin rassemblait nettement moins de monde, mais amis et visiteurs du jour se sont joints à notre prière et nous avons pu contempler, ensemble, cet enfant Dieu qu’aucun mot ne peut définir.

Puis avec les pèlerins de Noël et tous ceux qui ont choisi de prendre quelque temps de retrait du monde, pour mieux faire le point avec eux-mêmes ou tout simplement se ressourcer, nous avons fêté la Sainte Famille, et, toute la semaine, nous avons exulté de joie en chantant Noël à tous les offices. Ces hôtes furent gâtés car le brouillard épais qui nous entoure chaque jour sans interruption depuis des lustres, leur permet de vivre une solitude tant désirée.

Hier nous avons célébré Sainte Marie Mère de Dieu et mère de la paix. Aujourd’hui c’est avec les rois mages que nous venons apporter nos louanges et notre action de grâce à l’enfant Emmanuel. Louange et action de grâce, mais aussi supplication et cri vers cet enfant pour toutes les victimes de l’hégémonie économique, du dérèglement climatique, du racisme, de l’individualisme, de la violence humaine, etc. Nos prières ne sont pas que des mots, elles sont l’émanation de nos cœurs blessés qui recherchent, par tous les moyens accessibles, la fraternité pour tous. Tutti fratelli, pourquoi pas une feuille de route pour 2022.

Voilà la petite chronique de fin d’année des sœurs clarisses de Notre Dame du Haut à Ronchamp qui vous souhaitent de bien démarrer et de bien continuer l’année 2022 dans la fraternité. A la semaine prochaine sur les ondes de RCF.

soeur Brigitte

 


 

 
Dernière modification : 03/03/2024